Vous êtes ici :

Massey Ferguson a battu le record du monde de labour

Regroupés sous le label Xtra, les six nouveaux tracteurs de Massey Ferguson remplacent désormais l'ancienne série 8200. Le plus puissant d'entre eux, le 8280 Xtra, vient de remporter le record du monde de labour, en 24 heures.

Le Domaine de la Lucate s'étend sur 800 hectares de terre noire, à Sanguinet, au sud-ouest de Bordeaux, dans les Landes. L'ex- ploitation est divisée en cinq parcelles parfaitement circulaires, intégralement irriguées par 18 pivots dont le plus long atteint 685 mètres. La durée d'arrosage de la plus grande d'entre elles s'étale sur 36 heures. L'eau pompée provient d'une nappe phréatique sableuse. Cinq cultures sont conduites sur le domaine : carottes, haricots, maïs doux, pommes de terre et pois.

Après plusieurs mois de préparation, les quatre partenaires de ce record du monde de labour se sont installés sur l'exploitation à la mi- février. Massey Ferguson avec le tracteur, Grégoire Besson et ses charrues SPEF, Michelin fournissant les pneus Mach Xbib, Cargo Xbib et BP, son carburant Superfioul ainsi que les lubrifiants. Première opération : le démontage partiel des pivots afin que les piliers n'entravent pas le rythme du labour. Le sol a été ensuite préparé par décompactage et passage d'un Discodent, comme cela se fait dans la région. Derrière les maïs de la dernière campagne, pas de problème. Il n'en fut pas de même sur les parcelles, en suivi de carottes, qui avaient subi deux passages de machines de récolte et les nombreux allers et retours des convois de ramassage. Ce travail terminé, les essais pouvaient débuter dans le plus grand secret. Ils avaient pour but d'optimiser les réglages combinés des charrues et du tracteur et de fixer une vitesse moyenne de progression permettant d'atteindre 11,5 hectares par heure de labour, sur une largeur de 8,50 m à 9,20 m.

L'équipe envoyée sur le terrain a compté jusqu'à 18 personnes, au plus fort de l'action. Afin de leur assurer les meilleures conditions de travail, un QG de campagne, alimenté par un groupe électrogène et doté de ballons d'éclairage, fut installé sous une tente de 60 m2, au coeur même des parcelles. Un véhicule 4 x 4 spécialement équipé assura, en continu, le ravitaillement du tracteur et, trois quads Massey Ferguson furent affectés à la surveillance et à l'assistance technique pendant les vingt-quatre heures que dura l'opération.

Le tracteur MF 8280 Xtra d'usine, doté d'une transmission Powershift 18/8, initialement annoncé à 288 ch de puissance nominale, subit préalablement un rodage pour permettre au moteur de fournir son maximum de potentiel. Ce Sisu Valmet, de 8,5 litres, est le même qui équipe la moissonneuse-batteuse Cerea. Des réglages spécifiques, effectués en collaboration avec le motoriste finlandais pour cette tentative de record, ont permis d'atteindre une puissance de 390 ch. Le suivi du comportement du moteur par télémétrie a assuré la surveillance permanente et, à distance, de nombreux paramètres - température d'eau, d'huile, etc. D'autre part, en raison de la grande volatilité de la terre des Landes, des aménagements du filtre à air furent nécessaires. Il fut ainsi décidé de le placer sur le toit de la cabine, ce qui rendit l'ensemble encore plus impressionnant. Pour le plus grand confort du chauffeur, les préparateurs de l'usine de Beauvais, d'où sortent les tracteurs rouges, avaient doté le 8280 Xtra du nec plus ultra, en matière de haut de gamme : siège pneumatique à dossier chauffant, réglage pneumatique des lombaires, etc. Pour les heures de nuit, les phares de travail ont été multipliés et remplacés par des éclairages au xénon, plus blancs et à très longue portée.

L'ensemble de labour était constitué de deux charrues d'usine Grégoire Besson et comptait quatre corps poussés, à l'avant du tracteur et treize semi-portés, à l'arrière. Il profita grandement du relevage électronique qui, couplé au système Dual Control - une option proposée sur l'ensemble de la gamme 8200 Xtra -, assura une profondeur constante du labour, tandis que le contrôle du patinage, par le Datatronic, augmentait l'adhérence du tracteur. Ce fut également pour Michelin l'occasion de mettre en avant ses nouveaux Mach Xbib pour fortes puissances. Enfin, la société BP assura la lubrification du moteur, celle du pont arrière et, effectua en marche tous les pleins de carburant par volumes de 200 litres. Cela pour éviter un délestage trop brutal du tracteur pendant le labour.

Le 27 mars 2002, le nouveau record du monde de labour en vingt-quatre heures est tombé (*). Un huissier l'a homologué. En deux tours d'horloge ininterrompus, 251 hectares ont été retournés. Qui fera mieux ? A 57 ans, le chauffeur, Gérard Briez, technicien d'essais chez Massey Ferguson, a confié à L'argus qu'il était prêt à recommencer.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
145 908 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !