Mauvaise passe pour la sécurité routière Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Mauvaise passe pour la sécurité routière

Après un début d'année marquée par une baisse des décès sur la route, les chiffres repartent dans le mauvais sens.

Par Arnaud Murati
Publié le
Onze morts de plus, soit 3,7%. Un résultat qui n’est pas catastrophique, bien que 305 personnes aient tout de même perdu la vie au détour d'une route le mois dernier. L’embellie aura été de courte durée, puisque depuis le mois de novembre 2009 le nombre de tués n’était pas reparti à la hausse.
 

La Sécurité Routière ne se veut toutefois pas trop pessimiste. D’une part parce que sur le premier trimestre les chiffres sont meilleurs que l’an dernier (-6,2% de décès), d’autre part parce que tous les autres indicateurs ont été au vert en mars. Que ce soit le nombre de blessés (-10,5%), ou le nombre d’accidents corporels qui baisse lui aussi d’un peu plus de 10%.

Bien que ces chiffres ne soient que des « remontées rapides », la Sécurité Routière explique que le retour des beaux jours en mars a engendré « un début de retour des motocyclistes sur les routes, et par conséquent une recrudescence de la mortalité routière au cours de ces dernières semaines ». La Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) souligne pour sa part que les motards, particulièrement les parisiens, subissent en ce moment « une recrudescence de la répression » sans doute pas étrangère à leur manifestation du mois dernier…

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
lescitoyensdelaroute.thionville198 Le 10/04/2010 - 12:45
Si les forces de l'ordre étaient sur les lieux réels d'accidentologie pour traquer l'alcool au volant, le téléphon, la vitesse etc. Mais non, ils se nichent dans un quartier résidentiel, à la sortie d'un vide-greniers pour verbaliser les automobilistes empruntant un sens interdit sans avoir vu le panneau B1 qui aurait du être correctement implanté. Résultat : 90€ et 4 points. Les verbalisés se sont groupés et ont contesté les contraventions. Maintenant, attente de la décision du Tribunal de Police de Thionville. Yves CLEMENT de Thionville. yves.clement1@gmail.com
lescitoyensdelaroute.thionville198 Le 10/04/2010 - 07:56
Si les forces de l'ordre étaient sur les lieux réels d'accidentologie pour traquer l'alcool au volant, le téléphon, la vitesse etc. Mais non, ils se nichent dans un quartier résidentiel, à la sortie d'un vide-greniers pour verbaliser les automobilistes empruntant un sens interdit sans avoir vu le panneau B1 qui aurait du être correctement implanté. Résultat : 90€ et 4 points. Les verbalisés se sont groupés et ont contesté les contraventions. Maintenant, attente de la décision du Tribunal de Police de Thionville. Yves CLEMENT de Thionville. yves.clement1@gmail.com
Voir tous les commentaires (2)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...