McLaren Elva (2020) : une barquette de 815 ch
habillage
banniere_haut

McLaren Elva (2020) : une barquette de 815 ch

McLaren propose, avec cette barquette, une réinterprétation de la M1A, un de ses modèles de course des années 1960. L'Elva nouvelle génération est une barquette réalisée en fibre de carbone qui sera produite à seulement 399 exemplaires. Ce qui explique son prix : plus de 1,7 million d'euros.

Par Florian Chopin
Publié le

La McLaren Elva est une barquette équipée d'un V8 de 815 ch.

Dans les années 1960, Bruce McLaren dessine et développe la M1A dont le succès sur les circuits du monde entier l’obligea à s’associer avec l’entreprise britannique Elva pour la fabrication à plus grande échelle du modèle. Aujourd’hui, McLaren se réapproprie le nom Elva pour un nouveau modèle venant célébrer cet ancêtre.
 

mclaren elva profil studio
L'Elva n'est pas un prototype, mais un véhicule de série dont la production sera limitée à 399 exemplaires.


Ni toit ni pare-brise

Avec cette Elva des temps modernes, McLaren s’attaque à l’univers très à la mode des barquettes, souvenez-vous des Ferrari Monza SP1 et SP2 révélées au Mondial de Paris 2018. Sportive pure et dure, cette Elva dispose d’un châssis et d’une carrosserie en fibre de carbone afin de contenir au maximum le poids de l’auto. Outre le toit, McLaren s’est aussi affranchi du pare-brise et afin de pouvoir rouler sans casque (il est juste proposé). Ainsi l’auto dispose du système AAMS (Active Air Management System) qui permet de créer une bulle d’air devant les deux occupants : la vitesse augmentant accentue l’effet de cockpit. Un peu dans l’esprit que Renault avait initié sur son Spider. Toutefois, pour ceux qui préfèrent, un pare-brise pourra être installé, en option, mais il risque de gâcher la silhouette de l’auto.
 

mclaren elva studio face
Cette barquette McLaren ne dispose ni toit, ni de pare-brise.


Un intérieur centré sur le conducteur

Pour accéder à bord, vous avez le choix entre les portières s’ouvrant vers le haut, une habitude chez McLaren. Ou bien sauter par-dessus ces dernières. Les deux sièges disposent, en effet, d’assises légèrement plus courtes que celles des modèles habituels de la marque afin de permettre aux deux occupants de se tenir debout dans le véhicule. Le volant et les compteurs sont solidaires afin de se régler ensemble pour optimiser la position de conduite et la visibilité.

mclaren elva studio interieur
Le volant et les compteurs forment un seul et même bloc qui s'ajuste.

Par ailleurs, les commandes permettant de régler le mode de conduite (Confort, Sport ou Piste), sont situées directement sur le bloc de compteurs, au plus près des palettes de changement de rapport. La présentation intérieure se complète par un écran tactile 8 pouces officiant comme une tablette de smartphone. Il permet d’afficher aussi bien la télémétrie que la carte pour la navigation, la caméra de recul (il n’y a pas de rétroviseur intérieur) ou encore les commandes de la climatisation.
 

mclaren elva studio arriere
Seules les roues arrière de cette Elva sont motrices.


Rapide et amusante

Pour la partie mécanique, l’Elva reprend le V8 4.0 utilisé dans les Senna et Seann GTR. Sa puissance est portée à 815 ch pour un couple de 800 Nm. Le tout est transmis aux seules roues arrière via une boîte à double embrayage à 7 rapports (la même que sur la Senna). Avec le système Launch control, l’ensemble permet de catapulter l’auto jusqu’à 100 km/h en moins de 3 s. Les 200 km/h sont atteints en 6.7 secondes (6,8 s pour la McLaren Senna). Pour s’amuser encore un peu plus, l’Elva dispose de trois modes de réglages de l’ESC ainsi que d’un système de control variable du drift (VDC). Pour s’arrêter, la barquette dispose des disques en carbone – céramique de la Senna GTR mais elle y ajoute des étriers en titane offrant un gain total de 1 kg.
 

mclaren elva m1a mki studio avant
La barquette Elva est un hommage au modèle M1A des années 1960.


Un tarif hallucinant, mais des options gratuites...

Les matériaux proposés pour l’habitacle sont bien sûr résistants aux caprices de la météo. Mais outre des cuirs de grande qualité, McLaren a développé un matériau synthétique, baptisé Ultrafabric. Point de système audio de série, en revanche, il est possible d’opter, gratuitement (au vu du prix de l’engin, 1 709 244 € TTC, c’est heureux) pour un système parfaitement adapté à une utilisation en extérieur. Parmi les autres options offertes (oui, elles ne vous coûteront rien de plus), notons le système de levage qui sera appréciable pour passer les dos d’ânes et autres cassis. Des ceintures à six points d’ancrage sont proposées pour une utilisation sur piste.

McLaren ne produira que 399 exemplaires de cette Elva. Autant dire qu'ils sont d'ores et déjà tous vendus...

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Guides d’achat