Vous êtes ici :

McLaren Speedtail : la McLaren la plus extrême dévoilée

McLaren Speedtail
Le but de la McLaren Speedtail est d'atteindre 403 km/h. Dès lors, le critère esthétique n'a pas eu son mot à dire.

Voici la véritable descendante de la McLaren F1 des années 90. Son design si particulier est voué à la performance. Avec 1 050 ch sous le capot, cette Speedtail entre dans le petit cercle très fermé des autos capables de dépasser 400 km/h !

Avec une puissance de 1 050 ch, une vitesse de pointe de 403 km/h et un 0 à 300 km/h abattu en 12,8 s, voici la McLaren qui va mettre tout le monde d’accord… Enfin du point de vue technique, car son design est assez particulier.

Roues avant carénées, museau pointu, porte-à-faux arrière « généreux », absence d’aileron, cette « hyper GT » - comme la nomme le constructeur - semble avoir davantage été conçue pour battre des records de sobriété. Pas étonnant finalement, puisque c’est l’aérodynamisme qui a dicté les lignes de la Speedtail. C’est aussi ce qui justifie sa longueur, qui atteint 5,13 m...

McLaren Speedtail
McLaren Speedtail

La partie arrière très longue ainsi que l’habitacle en forme de goutte d’eau permettent de diminuer au maximum la traînée. Les caches de roues avant limitent les turbulences vers l’extérieur pour mieux les canaliser. De plus, elle est équipée de caméras rabattables (plus petites que des miroirs classiques) en guise de rétroviseurs ainsi que d’ailerons arrière actifs.

Avec une vitesse maximale de 403 km/h, la McLaren Speedtail entre dans le cercle très fermé des autos capables de franchir les 400 km/h

Le carbone est toujours omniprésent chez McLaren. Cette Speedtail ne déroge pas à la règle avec une monocoque entièrement en fibre de carbone, comme les « enjoliveurs » des roues avant, et tous les panneaux de carrosserie. Le constructeur va encore plus loin en utilisant de minces fibres, épaisses de seulement 30 microns et positionnées à un angle de 45°. Une technologie unique dans l’univers automobile. Cette micro-fibre est utilisée par exemple pour les palettes de changement de vitesse.

McLaren Speedtail
McLaren Speedtail
McLaren Speedtail

Les suspensions actives sont en aluminium, et les freins sont logiquement en carbone/céramique. Le poids est toujours une obsession chez McLaren, cette Speedtail ne pèse que 1 430 kg à sec.

Avec une vitesse maximale de 403 km/h, la McLaren Speedtail entre dans le cercle très fermé des autos capables de franchir les 400 km/h (Bugatti Chiron avec 420 km/h, Koenigsegg Agera RS avec 447 km/h). Elle bat également le record de la P1 en accélération puisqu’elle atteint 300 km/h en 12,8 s contre 16,5 s pour l’ancienne supercar hybride.

McLaren Speedtail
McLaren Speedtail

Pour atteindre cette vitesse, le mode Velocity doit être actionné. Il optimise le groupe motopropulseur, adapte l’angle des ailerons arrière, rétracte les caméras de rétrovision et abaisse la garde au sol de 35 mm. Dans ce cas, la hauteur de l’auto n’excède pas 1,12 m !

Au chapitre mécanique, McLaren est peu loquace. Cependant, la Speedtail doit certainement reprendre le V8 4.0 biturbo de la Senna auquel un moteur électrique est ajouté. Mais, il nous manque la puissance de ce dernier ainsi que le couple cumulé développé… Des informations qui seront certainement révélées dans un prochain épisode.

McLaren Speedtail
McLaren Speedtail

Comme la première McLaren de route, la F1 sortie en 1993, la Speedtail peut embarquer trois personnes. Le pilote est placé au centre de l’habitacle. Il dispose d’un siège baquet, évidemment en fibre de carbone et fabriqué sur mesure. Les deux sièges passagers utilisent également ce matériau. L’intérieur de la Speedtail donne la sensation d’être dans une verrière tant les espaces vitrés sont généreux. Cependant, toutes les vitres sont électrochromiques, pour pouvoir se teinter et éviter l’effet
« serre ». Grâce à cette technologie, le pare-brise se passe de pare-soleil.

La planche de bord est pour le moins futuriste avec pas moins de cinq écrans. Les deux placés aux extrémités diffusent les images des caméras de rétrovision, celui du centre fait office de tableau de bord et les deux autres permettent de naviguer dans les différents menus du système d’info-divertissement (navigation, climatisation...). Via le département MSO (McLaren Special Operations), les clients ont la possibilité de personnaliser à souhait leur Speedtail.

McLaren Speedtail
McLaren Speedtail
McLaren Speedtail

Comme la McLaren F1, la Speedtail sera produite à 106 exemplaires et la production débutera à la fin de l’année 2019. Son prix de vente est de
1 750 000 Livres hors taxes, soit près de 2 400 000 € TTC.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
GTRdriver

C'est le 0 à 300 qui est fait en 12,8 s

Hartt

0 à 100 km/h abattu en 12,8 s ? Ils arrivent pas à faire passer la puissance au sol c'est ça ? ;)

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de McLaren