Mercedes-AMG C 63 S (2022). 680 ch pour la berline hybride rechargeable
habillage
banniere_haut

Mercedes-AMG C 63 S (2022). 680 ch pour la berline hybride rechargeable

Mercedes-AMG dévoile la nouvelle C 63 S E Performance, variante très musclée de la Classe C. Adieu V8, la nouvelle venue est mue par un quatre-cylindres hybride rechargeable. Mais les performances font un bond en avant grâce notamment à une puissance de 680 ch.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

La Mercedes-AMG C 63 revient avec une nouvelle génération, qui change tout ou presque.

Mercedes

Prenez une grande inspiration (et votre meilleur accent anglais ou allemand), car il est enfin temps d’accueillir la Mercedes-AMG C 63 S E Performance, de son petit nom. Comme on s’y attendait, cette nouvelle génération de Classe C très musclée abandonne le V8 biturbo 100 % thermique de sa devancière au profit d’une motorisation quatre-cylindres turbo hybride rechargeable. Ce à quoi l’on ne s’attendait pas, c’est à son niveau de performance. L’allemande revendique une puissance combinée de 680 ch et un couple maximal de 1 020 Nm. La C 63 S de précédente génération « se contentait » de 510 ch et 700 Nm. Du fait de cette colossale augmentation et de son hybridation, la C 63 ne se positionne plus tout à fait comme une concurrente des BMW M3 (510 ch maximum) et Audi RS4 (450 ch) d’un gabarit équivalent, non électrifiées. Sans rivale directe, la nouvelle Mercedes pourrait chiper quelques clients à la plus imposante Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid de 700 ch.

Media Image
Image

Forte de 680 ch, la C 63 S promet des performances de premier ordre.

Mercedes

L’hybride rechargeable maison d’AMG

La dernière C 63 offre donc des performances légèrement plus élevées que ce que Mercedes annonçait comme le maximum possible lors de la présentation de son groupe motopropulseur hybride rechargeable de nouvelle génération, en mars 2021. Sous le capot de la dernière-née d’Affalterbach, cet ensemble a pour cœur thermique le quatre-cylindres 2.0 l M139l installé en position longitudinale. Son turbocompresseur, plus gros que celui de la C 43, est entraîné par un petit moteur électrique dédié à bas régimes afin d’améliorer sa réactivité lorsque la pression des gaz d’échappement n’est pas suffisante pour animer la turbine. Ce bloc, le « quatre-pattes » de série le plus puissant du monde, développe à lui seul 476 ch à 6 750 tr/min et 545 Nm entre 2 250 et 5 000 tr/min. Il est épaulé par un électromoteur installé sur l’essieu arrière. Celui-ci offre 204 ch et 320 Nm. Il est alimenté par une batterie lithium-ion de 6,1 kWh, dont les cellules sont refroidies individuellement par un circuit hydraulique contenant 14 l de liquide non conducteur. Cet accumulateur profite d’une tension de 400 V dont bénéficie le turbo électrique du moteur thermique. L’ensemble électrique, pesant environ 200 kg dont 89 kg de batterie, est entièrement conçu par AMG.

Media Image
Image

C'est à l'avant que l'élargissement est le plus important, s'élevant à 76 mm.

Mercedes

Media Image
Image

Les quatre sorties d'échappement sont toujours de la partie.

Mercedes

Autre première pour la C 63, la transmission s’opère aux quatre roues grâce à une transmission intégrale adaptative nommée 4Matic+ Performance AMG. Celle-ci permet notamment au moteur électrique d’envoyer du couple au train avant en fonction des conditions d’adhérence, sans avoir à « réveiller » le quatre-cylindres. Ce dernier est associé à une boîte automatique à neuf rapports ; l’électromoteur dispose d’une boîte automatique à deux vitesses, dont la seconde s’enclenche à environ 140 km/h maximum, vitesse à laquelle ledit moteur atteint son régime maximal de 13 500 tr/min.

Media Image
Image

La C 63 se décline en break, comme ses devancières.

Mercedes

Media Image
Image

Le break est aussi rapide que la berline pour atteindre les 100 km/h.

Mercedes

Les performances plutôt que l’autonomie

L’hybridation fonctionne donc de manière optimale, même à haute vitesse, en phase avec la vocation sportive de la voiture. « La batterie est conçue pour produire et absorber rapidement de l'énergie, et non pour avoir la plus grande autonomie possible », annonce clairement Mercedes-AMG. La C 63 ne peut se mouvoir à l’électricité seule que sur 13 km selon le constructeur, qui annonce une consommation de 6,9 l/100 km et des émissions de CO2 de 156 g/km en moyenne. On est donc bien loin d’une C 300 e capable de parcourir plus de 100 km en mode « zéro émission » et d’afficher une consommation mixte de 0,5 l/100 km pour des rejets de CO2 de 12 g/km en cycle d’homologation WLTP. Malgré ses 2 111 kg à vide, cette C 63 avale le 0 à 100 km/h en 3,4 s, soit 0,6 s de moins que sa devancière. Sa vitesse de pointe reste bridée à 250 km/h, ou 280 km/h en option (270 km/h pour le break). Suspension pilotée et roues arrière directrices sont de série, de même que huit modes de conduite et quatre niveaux de freinage régénératif, sans oublier la fonction Drift. La voiture démarre par défaut en mode électrique silencieux tout en gratifiant son conducteur d’un vrombissement de moteur artificiel émis par les haut-parleurs de l’habitacle. Un comble !

Media Image
Image

La C 63 hérite du nouveau volant à branches doubles d'AMG.

Mercedes

Une Classe C sous stéroïdes

Comme le veut la tradition AMG, la Classe C a été considérablement musclée pour donner naissance à la C 63. La voiture mesure 8,3 cm de plus qu’une Classe C standard en longueur, dont 5 cm dus à l’allongement de la partie avant et 1 cm à chercher dans l’accroissement de l’empattement. L’agrandissement de voies et des ailes a induit un élargissement de 7,6 cm. L’auto repose sur des jantes de 19 pouces de série, 20 en option.

Au-dessus de la calandre Panamericana à lamelles verticales au centre de laquelle trône l’étoile de Mercedes, c’est l’emblème d’AMG que l’on trouve au sommet du bouclier. La grille, comme la jupe avant, abrite un volet mobile améliorant l’aérodynamique. Un extracteur d’air prend place sur le capot, et une écope apparaît sur chaque aile avant. Le coffre de la berline reçoit un spoiler, le toit du break un becquet. Plus bas, le diffuseur est encadré par deux doubles sorties d’échappement trapézoïdales.

Sport et high-tech à l’intérieur

L’habitacle de la nouvelle C 63 combine tous les éléments apparus sur la Classe C actuelle et les dernières productions Mercedes-AMG. Le tableau de bord numérique et l’écran central tactile vertical proposent des modes d’affichage et des informations spécifiques à cette variante sportive. De son côté, le système multimédia MBUX peut intégrer le dispositif de télémétrie optionnel AMG Track Pace. Le catalogue des options comprend également des sièges Performance de nouvelle génération comme alternative aux sièges sport d'origine, un affichage tête haute ou encore des freins en céramique. Autant d’ajouts susceptibles de faire nettement gonfler l’addition. Le prix de base de la Mercedes-AMG C 63 S E Performance n’a pas encore été communiqué.

Media Image
Image

De nouveaux sièges Performance sont proposés en option.

Mercedes

Media Image
Image

Différentes selleries en cuir Nappa sont disponibles.

Mercedes

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours