Mercedes Classe C (2021). A bord de la nouvelle familiale à l'Etoile
habillage
banniere_haut

Mercedes Classe C (2021). A bord de la nouvelle familiale à l'Etoile

Après la nouvelle Classe S, Mercedes prépare le berceau de sa future petite soeur : la Classe C W206. Comme de coutume, les deux berlines Mercedes présenteront un style très proche, aussi bien à l'extérieur que dans l'habitacle. La preuve avec de nouvelles images exclusives.

Publié le Mis à jour le

La Mercedes Classe C a été dévoilée officiellement le 23 février 2021, en même temps que sa déclinaison break.

Mercedes-Benz AG - Global Communications Mercedes-Benz Cars & Vans, Mercedes-Benz AG - Global Commun

[Mis à jour le 24/02/2021] Mercedes a officiellement présenté la cinquième génération de sa familiale Classe C, simultanément en berline et en break. Le modèle reprend les dernières évolutions de la Classe S, et arrivera en concessions à l'été.

A LIRE. Mercedes Classe C (2021). Le break fait de la résistance

***

Une Classe S en réduction : depuis ses débuts, en 1993, la Classe C a pris l'habitude d'adopter cette formule. Après avoir renouvelé sa limousine à la fin de l'été, il est donc logique que Mercedes travaille d'arrache-pied à remplacer sa berline familiale. Sa prochaine génération, qui recevra le code interne W206, sera en effet présentée le 23 février 2021, et elle prendra un malin plaisir à perpétuer la tradition maison. Nos nouvelles images exclusives de deux prototypes assez peu camouflés révèlent en effet une silhouette très conventionnelle, qui fait irrésistiblement penser à celle de sa grande sœur. Les phares prennent, eux, une forme plus acérée que sur le modèle actuel, tout comme les feux arrière, qui débordent désormais sur le couvercle de malle. Quant au capot, il s'offre un double bossage, tout l'inverse des flancs qui deviennent plus lisses.
 

Un écran digne d'une Tesla Model S

De moins en moins farouche, la future Mercedes Classe C nous a monté par mégarde son intérieur, dominé par un écran géant au format portrait.
Porte-drapeau de la marque, la nouvelle Classe S, dont la commercialisation démarre tout juste, a eu l'honneur d'étrenner cet aménagement.


Sur l'actuelle Classe C, la parenté avec la Classe S était surtout visible dehors. La planche de bord n'avait jamais eu droit aux deux écrans juxtaposés de la limousine. Mais la prochaine mouture s'efforcera de corriger ce faux pas, en adoptant un habitacle évoquant aussi beaucoup celui de sa luxueuse frangine. Ici encore, nos nouveaux clichés sont parlants. Oubliez l'actuelle profusion de boutons et le pavé tactile central. Ils se voient remplacé par une immense dalle inclinée au format portrait que ne renierait pas une autre "S", celle qui porte le label Tesla ! L'instrumentation numérique ne cherche pour sa part plus à s'intégrer sous une casquette. Elle devient rectangulaire et prend ses aises, derrière un volant à trois double branches récemment étrenné par la Classe E restylée.
 

Habitabilité toujours quelconque en vue

Les feux arrière seront désormais en deux parties et bien plus anguleux que sur le modèle actuel. Encore un point commun avec la Classe S...
Les flancs abandonnent les nervures du modèle actuel pour redevenir lisses. En revanche, le format demeure compact pour le segment.

Aux places avant, l'illusion d'être dans une petite Classe S sera donc (presque) parfaite, malgré des matériaux un peu moins raffinés et une palette technologique forcément moins exceptionnelle. Pour enfoncer le clou, cette familiale conservera également une suspension pneumatique en option, une exclusivité dans le segment, gage d'un confort assez moelleux. Sur la banquette, en revanche, n'espérez pas de miracle. Avec un gabarit proche de celui du modèle actuel, donc plutôt compact pour une familiale moderne, la nouvelle Classe C n'aura toujours rien d'une voiture de maître à l'arrière. Question habitabilité, elle devrait au contraire continuer de figurer parmi les mauvais élèves de sa catégorie, aux antipodes d'une Skoda Superb. En revanche, le nouveau dessin des feux arrière permettra au moins d'agrandir l'accès au coffre, en attendant la commercialisation du break quelques mois plus tard.

A LIRE. Toutes les informations sur la future Mercedes Classe C
 

Le règne des quatre-cylindres approche...

Le capot de cette familiale adopte un double bossage, mais il se dit qu'il ne dissimulerait plus que des quatre-cylindres, même sur les versions AMG.

Bien qu'elle reste fidèle à la propulsion, comme sa grande sœur, cette Classe C 2021 ne pourra cependant pas proposer la même noblesse mécanique que la Classe S. Des sources allemandes souvent bien informées évoquent même une gamme entièrement composée de quatre-cylindres, y compris sur la 63 AMG qui rangerait donc au placard le glougloutant V8 biturbo 4.0 actuel. Un "sacrilège" qui, s'il venait à se confirmer, serait susceptible de faire passer l'immense calandre de la nouvelle BMW M3, sa grande rivale, pour un simple détail. Cela ne signifie cependant pas que les performances seront revues à la baisse, puisque Mercedes viendra épauler ce petit bloc essence à l'aide d'un ou de plusieurs moteurs électriques.
 

... comme celui de l'hybridation

Sur ce prototype, on identifie déjà bien la nouvelle signature lumineuse et la forme des phares plus perçante qu'aujourd'hui.
Discrètement restylée en 2018, l'actuelle Classe C n'en a pas profité pour adopter les codes des dernières productions Mercedes.

L'hybridation devrait d'ailleurs être cette fois généralisée, avec un simple alterno-démarreur alimenté en 48 volts dans certains cas et une grosse batterie rechargeable sur secteur sur d'autres versions. Mais si vous voulez des six-cylindres en ligne, voire un V8, il faudra vous tourner vers les Classe E et Classe S. Chez Mercedes, on a beau aimer cultiver l'air de famille entre les différents modèles, cela n'empêche pas de savoir faire respecter un certain sens de la hiérarchie. En contrepartie, la Classe C sera aussi beaucoup plus abordable que ses frangines, avec un prix de base proche des 40 000 € quand la nouvelle Classe S commence à plus de 100 000 €.

Source : Motor.es

 

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours