Vous êtes ici :

Mercedes Classe C 220d break : voyageur longue distance

voir les photos
mercedes classe c 2018 restylée
La Classe C est la Mercedes la plus vendue au monde. Elle est ici présentée en version 220d Break AMG Line.

La Mercedes C220d change de moteur et récupère le 2.0 diesel de 194 ch de la Classe E. Elle confirme son statut de break performant et sobre pour rouler loin sans ravitailler et sans casser sa tirelire (sauf à l'achat).

Voiture à l'essai : Mercedes-Benz Classe C 220d Break AMG Line

À partir de
51 200 €
35 € de malus

Page 1Mercedes Classe C 220d break : voyageur longue distance 

Le marché des breaks premiums a ses adeptes et l’année 2019 annonce du changement. Mercedes a tiré le premier puisque sa Classe C a été restylée il y a quelques mois. Elle est aujourd’hui disponible dans le réseau et elle a revu pour l’occasion ses motorisations : version essence « électrifiée » C200 et nouveau 2.0 diesel sur 200d et 220d. Avec son remaniement, la Classe C break prend une longueur d’avance sur Audi qui présentera son A4 restylée en cours d’année, et sur BMW dont la nouvelle Série 3 Touring ne sera disponible qu’après l’été.
 

Prix Mercedes C220d break

La Classe C AMG Line se reconnait à sa calandre diamantée, ses jantes de 18 pouces et son pack carrosserie AMG.
La Classe C AMG Line se reconnait à sa calandre diamantée, ses jantes de 18 pouces et son pack carrosserie AMG.

La barre est haute pour accéder à la C220d break, image Mercedes oblige : 49 500 € en version Avantgarde Line et 51 200 € en version AMG Line comme notre modèle d’essai. La voiture est livrée d’office avec la boîte automatique BA9 (pas de boite mécanique disponible) et les amateurs de version à quatre roues motrices peuvent opter pour la version 4Matic contre un supplément de 2 500 €.

A propos de suppléments, les options sont un passage quasi obligé pour obtenir les équipements high-tech et les éléments de design valorisants. Notre modèle d’essai n’y échappe pas. Il est équipé, entre autres, des Packs Premium Plus et Assistance à la conduite Plus et son tarif pointe à 62 050 €. C’est cher, mais un prix élevé ce n’est pas nouveau pour une Mercedes et cela n’a jamais empêché la marque de se développer.
 

Au volant de la Mercedes C220d 194 ch

mercedes c220d amg line
Mercedes C220d 194 ch
mercedes c220d amg line
Mercedes C220d 194 ch

Entre sa naissance en 2014 et son restylage en 2018, la C220d était équipée du diesel 2.2 de 170 ch. Pour répondre aux nouvelles normes et harmoniser sa production, Mercedes a mis au point un nouveau 2.0 diesel de 194 ch inauguré par la Classe E et qui vient aujourd’hui propulser la C220d. A la clé, il y a un gain de puissance (+ 24 ch), une consommation mixte homologuée qui limite le malus à un montant insignifiant (35 € pour 117 g de CO2/km) et une valeur de couple qui demeure à 400 Nm.

Les nouvelles dispositions de la C220d se retrouvent bien volant en mains. Cette Mercedes propose plus de punch qu’autrefois (7 s de 0 à 100 km/h) et elle est capable d’imprimer un rythme dynamique avec le mode Sport actionné. C’est d’autant plus agréable que le châssis propulsion (roues arrière motrices) suit le rythme sans broncher. Cette finition AMG Line avec châssis Sport et suspension abaissée de 15 mm maîtrise bien les mouvements de caisse, mais il faut s’accommoder d’un confort un peu rude sur les chaussées dégradées. La direction asservie à la vitesse en série sur AMG Line est précise et elle agrémente la conduite, tout comme la boîte automatique qui égrène ses 9 rapports avec à-propos et douceur.

mercedes c220d amg line

Très discret et bien intégré dans la Classe E, le 2.0 diesel est ici un peu plus grondant à basse vitesse. Sur la route et l’autoroute, tout rentre dans l’ordre et c’est bien dans l’exercice des longues distances que la C220d donne le meilleur. Rassurante et valorisante, elle donne toujours l’impression de dominer la route quelles que soient les conditions. Elle y ajoute une bonne dose d’agilité grâce à son centre de gravité bas et elle profite de sa carrosserie profilée pour afficher des consommations basses. Nous avons relevé 5,2 l/100 kmsur la route et 6,0 l sur l’autoroute. Pour un break si puissant et à boîte automatique, c’est remarquable et cela permet de dépasser les 1 000 km d’autonomie sur route grâce au « gros » réservoir de 66 litres.

 

Dans l’habitacle de la Classe C AMG Line

mercedes amg line
Le restylage de la Classe C a apporté la dalle digitale pour les compteurs (option à 900 €) et un nouvel écran panoramique de 10,2 pouces. La présentation générale est de grande qualité. Du vrai premium.
L'écran central n'est toujours pas tactile, dommage pour la facilité d'usage.
Il y a plusieurs types d'affichage pour les compteurs digitaux. Ici avec le mode Sport.
L'écran central n'est toujours pas tactile, dommage pour la facilité d'usage.
mercedes amg line
Choix des matériaux, précision des assemblages et qualité de finition : c'est le sans-faute.
Un classique chez Mercedes : la commande de boîte auto derrière le volant.

 

Formes carrées et bonne modularité pour le coffre. Mais avec 460 l, ce n'est pas un break de déménageur.
La banquette avec les dossiers creusés est accueillante pour deux. Au milieu, c'est la punition.
Formes carrées et bonne modularité pour le coffre. Mais avec 460 l, ce n'est pas un break de déménageur.

 

Concurrence Mercedes C220d break

mercedes c220d amg line

Avec Audi et BMW qui peaufinent encore leurs nouvelles offres,  la Classe C profite d’un avantage qu’elle peut exploiter auprès de la clientèle premium. Dans ce segment porté par les ventes aux entreprises, la Mercedes avance aussi sa version C200d équipée du même moteur mais avec une puissance de 150 ch (à partir de 46 000 €) ou encore la C180d avec un prix plus accessible (dès 40 000 €) mais équipée d’un diesel de plus faible cylindrée (1.6 de 122 ch) et dotée de prestations en deçà de celles de notre modèle d’essai.

Les nouvelles Volvo V60 et Peugeot 508 SW sont des alternatives à la Mercedes Classe C break.
Les nouvelles Volvo V60 et Peugeot 508 SW sont des alternatives à la Mercedes Classe C break.

Si ses rivales allemandes sont en renouvellement, la Classe C break n’est pour autant pas débarrassée de la concurrence. Surtout que le break star de ce début 2019 est la Peugeot 508 SW. La française ne présente ni une finition aussi soignée, ni la qualité premium de la Mercedes, mais elle avance un service tout compris pour moins cher (52 950 € en 2.0 BlueHDi 180 EAT8 First Edition) et un agrément de conduite de haut vol. La Classe C break doit également composer avec la nouvelle Volvo V60 aussi performante et dotée d’un système multimédia plus facile à utiliser. La suédoise fait jeu égal en qualité de finition mais aussi en prix : 51 900 € en version Inscription D4 190 ch Geatronic 8.  

 

Bilan essai Mercedes C220d break

mercedes c220d amg line

Mercedes a renouvelé sa gamme et rajeunie son image mais elle prend également soin de ses piliers, ceux-là même qui ont fait sa réputation. La Classe C en fait partie et cette dernière génération très réussie confirme ses solides fondations pour rester une valeur sûre du premium. Cette C220d est  une reine de la route : frugale, performante, valorisante. Seul grief, son système multimédia est un cran en dessous de ceux de la concurrence et moins moderne que celui de la petite Classe A.
 

On aime

Performances, consommation et autonomie
Finition, présentation et qualité des matériaux
Break valorisant/Agrément châssis et moteur

On regrette

Commandes peu pratiques et ergonomie du système multimédia
Confort un peu rude en finition AMG Line
Sonorité moteur à basse vitesse

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mercedes-Benz C