Vous êtes ici :

Mercedes Classe X 350 d : Amarok, me voilà !

Mercedes Classe X 350 d (2018)
La version V6 de 258 ch du Mercedes Classe X, avec transmission intégrale permanente, arrive en septembre en concession. Elle débute à 51 708 €.

Une Mercedes moins puissante qu'une Volkswagen ? Impossible ! Lancé à l'automne 2017 avec des quatre cylindres de 163 et 190 ch, le Classe X reçoit un V6 diesel de 258 ch. Et rejoint ainsi l'Amarok au sommet de la planète pick-up.

Voiture à l'essai : Mercedes-Benz Classe X 350d

  • Moteur Diesel | Puissance : 258 ch
  • Lancement : septembre 2018

Page 1Mercedes Classe X 350 d : Amarok, me voilà ! 

Dix mille ventes en France en 2012, plus de 20 000 en 2017 ! Alléché par l’exonération de malus et TVS dont ils bénéficient, le public afflue vers les pick-up. Les constructeurs aussi. Mercedes et Renault, derniers entrants, ont puisé à la même source : Nissan Navara. Renault s’est contenté de coller son blason sur le nez du Navara pour créer l’Alaskan. Mercedes a été plus ambitieux avec le Classe X : planche de bord et sièges maison, voies élargies, garde au sol ramenée de 22 à 20 cm, quatre freins à disque, face avant à grosse étoile prise entre deux lames qui l’inscrit dans la famille des SUV Mercedes.

Mercedes Classe X 350 d (2018)
Le Mercedes Classe X adopte en V6 258 ch une transmission 4x4 permanente. Une solution plus sûre pour la clientèle venue des SUV qu'une transmission 4x4 enclenchable.

Depuis son lancement en novembre, le Classe X n’était toutefois pas assis au rang « premium » cher à Mercedes : pas assez sophistiqué avec sa transmission intégrale enclenchable Nissan, pas assez puissant avec son quatre-cylindres diesel Renault culminant à 190 ch. Armé d’un V6 de 258 ch et 4x4 permanent, le Volkswagen Amarok le regardait de haut. La nouvelle version 350 d du Classe X efface l’offense : V6 258 ch et transmission 4x4 permanente qu’il ne prêtera pas au Navara et à l’Alaskan, BVA 7 d’origine Mercedes. Le match peut commencer.
 


Prix Mercedes Classe X 350 d

Uniquement disponible en format double cabine, comme Alaskan et Amarok, le Classe X débute à 36 780 € dans sa définition la plus simple : 163 ch, roues arrière motrices, boîte mécanique et finition Pure. La version V6 350 d 258 ch démarre bien plus haut : 51 708 €. Soit 7 253 € de plus que le 250 d 190 ch (44 455 €) à même configuration : quatre roues motrices, BVA et finition Progressive. Cet écart doit toutefois être tempéré par les deux équipements supplémentaires offerts par le Classe X 350 d : climatisation automatique, accès et démarrage sans clé. Ils sont en option sur le 250 d. Mais le Classe X 258 ch n’est pas particulièrement généreux : pas d’écran multimédia en Progressive (option à 233 €), pas de GPS (941 € en Power, 1 174 € en Progressive).

Mercedes Classe X 350 d (2018)

Sur un véhicule de ce gabarit, caméras et radars de stationnement sont chaudement recommandés : pack à 1 250 €. Sellerie cuir (1 212 €) et pack Style (1 835 €) complètent la panoplie attendue d’un véhicule premium. Au total, avec la peinture métallisée, l’addition tournera fréquemment autour de 60 000 €. Une somme qui n’effraiera la clientèle Mercedes, mais reste haut perchée pour un pick-up.
 


Au volant du Mercedes Classe X 350 d

Mercedes Classe X 350 d (2018)

Malgré son poids et sa taille, le Mercedes Classe X accepte une conduite enjouée. Il ne fléchit pas sur ses appuis et son V6 est solide à la relance.

Le Classe X 350 d ignore les suspensions à lames de ses frères
pick-up : châssis Navara à train arrière multibras. Ensuite, sur cette base saine, Mercedes a beaucoup travaillé : voies élargies de 6 cm, garde au sol abaissée. Ainsi, mieux posé au sol que ses rivaux, le Classe X fait bon accueil à un V6 de 258 ch. Certes, mieux vaut parler avec douceur à un tel colosse (5,34 m, 2 285 kg). Mais même à bon rythme, il vire sans hésiter ni fléchir, et le couple de son V6 raccourcit les distances entre les freinages. Deux ombres ternissent le tableau : boîte automatique trop élastique dans les relances à bas régime, direction trop démultipliée au détriment du ressenti. Mais le Classe X était déjà, dans ses versions quatre cylindres, le plus habile des pick-up sur route. Le punch d’un V6 apporte la touche finale : 7,5 s de 0 à 100 km. Un autre monde, par rapport au 250 d 190 ch : 11,8 s.

Mercedes Classe X 350 d (2018)
Suspensions arrière indépendantes comme sur le Navara mais voies élargies et garde au sol baissée de 2 cm, du punch en version V6 : de tous les pick-up, sur route, le Classe X est le meilleur.

Après, à ceux qui viennent du SUV, il faut le dire : un pick-up reste un pick-up... Tarées pour la charge, les suspensions du Classe X rebondissent à vide sur les inégalités du bitume. Ses places arrière ne sont pas conçues pour des voyages au long cours : espace contraint, posture fatigante en raison de la faible inclinaison de dossiers collés contre une paroi verticale. De surcroît, certains détails rappellent ses origines Nissan et ne sonnent pas très Mercedes : le bruit aigrelet et entêtant du clignotant, les plastiques durs de la partie inférieure de la planche de bord, le volant réglable en hauteur mais pas en profondeur.

Mercedes Classe X 350 d (2018)
Boîte courte, contrôle de vitesse en descente, différentiel central blocable : le Classe X ne craint pas le baroud. Surtout quand il ajoute à son armure blocage de différentiel AR (675 €) et garde au sol relevée à 22 cm (299 €).

En revanche, à la différence de la plupart des SUV, un pick-up continue de rouler quand la route s’arrête. Dans cet exercice, le Classe X est dans le peloton de tête : réducteur de boîte, contrôle de vitesse en descente, différentiel central blocable. En faut-il davantage, pour aller encore plus loin ? Aucun problème : il suffit de cocher les cases pneus mixtes (178 €), garde au sol hissée à 22 cm (299 €) et blocage de différentiel arrière (675 €) dans la liste des options.


A bord du Mercedes Classe X 350 d

Il aurait pu, comme l'Alaskan, reprendre la planche de bord du Navara. Le Classe X s'est donné plus de peine : design 100 % Mercedes. Avec en prime un superbe placage alu (option à 122 €) ou bois (305 €). Mais le levier de sa boîte automatique sonne franchement utilitaire.
Il aurait pu, comme l'Alaskan, reprendre la planche de bord du Navara. Le Classe X s'est donné plus de peine : design 100 % Mercedes. Avec en prime un superbe placage alu (option à 122 €) ou bois (305 €). Mais le levier de sa boîte automatique sonne franchement utilitaire.
Le Classe X fourmille de petites attentions que ses demi-frères Navara et Alaskan n'offrent pas. Comme cette vitre électrique dans sa lunette (pack Style, 1 835 €).
Le Classe X offre un brin de modularité : l'assise arrière se relève d'un bloc. Ça peut servir, pour charger des objets larges et hauts dans la cabine.
Le Classe X fourmille de petites attentions que ses demi-frères Navara et Alaskan n'offrent pas. Comme cette vitre électrique dans sa lunette (pack Style, 1 835 €).
Record de longueur de benne pour le Classe X : 1,59 m. Ses voies élargies lui permettent d'embarquer des palettes norme européenne : 1,22 m entre les logements des roues.
Record de longueur de benne pour le Classe X : 1,59 m. Ses voies élargies lui permettent d'embarquer des palettes norme européenne : 1,22 m entre les logements des roues.


Concurrence Mercedes Classe X 350 d

... Mercedes avait assemblé en Argentine une version pick-up de la Classe E destinée au marché sud-américain.
Non, le Classe X n'est pas le premier pick up de la firme à l'étoile. Dans les années 80, Mercedes avait...
... assemblé en Argentine une version pick-up de la Classe E destinée au marché sud-américain.

En habits V6 258 ch, le Classe X quitte le club des quatre cylindres et se pose dans la catégorie haute du genre pick-up, où il n’a que deux concurrents : Ford Ranger cinq cylindres 3.2 TDCi (200 ch), Volkswagen Amarok 3.0 V6 (258 ch). Large leader des ventes chez les pick-up depuis son lancement en 2012, le Ranger combine grand gabarit (5,36 m), puissante face avant et tarifs plutôt doux (à partir de 42 060 €). Mais ne peut suivre les V6 à l’accélération : 10,6 s de 0 à 100 km/h.

Ford Ranger
Volkswagen Amarok
Ford Ranger

L’Amarok nage dans les mêmes eaux que le Classe X : prix dans une fourchette de 51 624 à 57 960 €. Mais, à somme peu ou prou égale, en donne davantage : GPS, sellerie mi-cuir et caméra de recul dès son premier tarif. De surcroît, son V6 est plus fort en couple (580 Nm) que celui du Classe X (550 Nm), et sa boîte automatique dispose d’un rapport supplémentaire. Il s’avère donc plus vif : 7,3 s de 0 à 100 km/h, contre 7,5 s. Mais le pick-up Mercedes dispose d’un atout que n’offre pas l’Amarok : une boîte courte, arme indispensable pour extraire des mauvais chemins un véhicule de ce tonnage.

 

Mercedes Classe X
350 d

Volkswagen Amarok
V6 TDI

Ford Ranger
3.2 TDCi

Nissan Navara
dCi 190

Moteur

V6 3.0 diesel

V6 3.0 diesel

5 cylindres 3.2 diesel

4 cylindres 2.3 diesel

Puissance

258 ch

258 ch

200 ch

190 ch

Couple

550 Nm

580 Nm

470 Nm

450 Nm

Boîte

BVA 7

BVA 8

BVA 6

BVA 7

0 à 100 km/h

7,5 s

7,3 s

10,6 s

10,8 s

Longueur

5,34 m

5,32 m

5,36 m

5,33 m

Hauteur

1,82 m

1,83 m

1,82 m

1,84 m

Empattement

3,15 m

3,10 m

3,22 m

3,15 m

Profondeur
de benne

1,59 m

1,56 m

1,55 m

1,58 m

Surface
de chargement

2,48 m2

2,52 m2

 nc

2,46 m2

Charge utile

965 kg

985 kg

1 030 kg

1 029 kg

Poids

2 285 kg

2 261 kg

2 170 kg

2 063 kg

Consommation mixte

9,0 l/100 km

8,4 l/100 km

8,9 l/100 km

6,9 l/100 km

Prix

De 51 708
à 56 081 €

De 51 624
à 57 960 €

De 42 060
à 44 710 €

De 41 010
à 58 834 €

 

Bilan essai Mercedes Classe X 350 d

Mercedes Classe X 350 d (2018)

Le Classe X est entré mollement dans l’aventure : 500 ventes en France sur ses huit premiers mois de vie. Normal, le public Mercedes attendait sa version V6. Sinon, à mêmes châssis, moteur et transmission, autant aller vers le Navara : tarifs plus bas, cinq ans de garantie. Il était déjà premium par son aménagement intérieur, et le premier du genre pick-up par le comportement routier : suspension arrière indépendantes, garde au sol abaissée, voies élargies. Désormais, avec un V6 de 258 ch et une transmission 4x4 permanente, le Mercedes Classe X tient toutes ses promesses. Sa carrière va donc vraiment commencer. Car, partout sur la planète, une clientèle fortunée guettait une proposition haut de gamme pour succomber à la tentation d’un pick-up.

On aime
• Le punch d’un V6 fait du bien à un véhicule de ce gabarit
• La transmission 4x4 permanente
• Le meilleur pick-up sur route, bien armé hors bitume

On regrette
• La mollesse de la direction et de la BVA7
• L’étroitesse du rang arrière, revers de la longueur de benne
• Quelques détails qui ne sonnent pas Mercedes…

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !