Mercedes EQS : la CLS 100 % électrique sera prête pour l'été 2021
habillage
banniere_haut

Mercedes EQS : la CLS 100 % électrique sera prête pour l'été 2021

Au sens propre du terme, la Mercedes EQS sera une berline basse 100% électrique ... au figuré, elle aura la peau de la Mercedes CLS. Découverte de cette rivale des Tesla Model S, Porsche Taycan et Audi e-tron GT qui arrivera sur nos routes à la fin de l'été 2021.

Publié le Mis à jour le

Mercedes a commencé à dévoiler sa grande berline électrique qui sera présentée au printemps 2021.

mercedes eqs spyshot
M. Monteil, un de nos lecteurs, a croisé ce prototype camouflé dans les rues de Tournon-sur-Rhône (07).

[Mise à jour le 07/01/2021] Elle est partout cette future EQS. Dans les rues de Tournon-sur-Rhône, où l’un de nos lecteurs, M. Monteil a pu la prendre en photos, mais également sur les pistes du centre d’essais Mercedes à Immendingen près de la frontière suisse ou dans le grand Nord. Les ingénieurs y peaufinent les derniers réglages de la limousine 100% électrique ainsi que ceux de la future EQA sur tous les types de routes : montagne, pavés, sous la pluie... L’insonorisation est également un critère important : en raison de l’absence de bruit moteur, les autres bruits prennent plus d'ampleur. Présentée au printemps 2021, cette grande berline électrique sera lancée à la fin de l'été.

***

Présenté au salon de Francfort IAA 2019, le concept-car Mercedes Vision EQS franchira le cap de la série à l’été 2021. Le véhicule de production ne sera pas l’alter-égo électrique de la limousine Mercedes Classe S, laquelle a fait peau neuve en septembre 2020, ce sera davantage, une alternative "propre" à la Mercedes CLS.

Mercedes Vision EQS (2019) concept-car
Mercedes Vision EQS (2019)
Mercedes Vision EQS (2019) concept-car
Mercedes Vision EQS (2019)

Ainsi, la Mercedes EQS aura une vocation plus sportive afin de barrer la route à la Porsche Taycan qui, depuis janvier 2020, caracole seule sur son segment. L'EQS cible tout particulièrement le marché nord-américain et plus précisément encore, le vertueux Etat de Californie, fief de Tesla. La Model S est également dans son collimateur, à l'instar de la future Audi e-tron GT.

A LIRE. [Calendrier] Les voitures allemandes qui arrivent en 2020

La mise au point des prototypes de la future Mercedes EQS s’effectue notamment sous l’exigeant climat de la Vallée de la Mort dans le désert des Mojaves. Aridité maximale et températures caniculaires permettent aux ingénieurs de la marque à l’étoile de mettre à rude épreuve les batteries comme les systèmes électroniques de cette imposante berline basse électrique.


Bonjour tristesse, Mercedes délaisse la CLS 

La première CLS (type 219)
La première CLS (type 219)

Dans le plan produit de Mercedes-Benz, la future EQS et l’actuelle CLS de troisième génération (type 257), lancée en 2018 cohabiteront durant quelques mois au catalogue. En effet, courant 2022, la berline basse thermique - qui a remis au goût du jour, en 2004 avec la première mouture (type 219), le concept du coupé à quatre portes - quittera définitivement la scène. Elle ne sera pas remplacée. La marque ne misera alors que sur un véhicule d'image, 100% électrique : la Mercedes EQS. Une page se tourne. Dans l'habitacle aussi, on assistera à un véritable changement d'époque, avec l'adoption d'un écran géant en trois parties, baptisé "Hyperscreen" par la marque et qui mesure pas moins de 1,41 m en largeur.


Charge rapide et 700 km d’autonomie !

future Mercedes EQS
Le future Mercedes EQS sera commercialisée à l'été 2021.

Pour mettre toutes les chances de son côté, l’EQS reposera sur une plateforme technique de nouvelle génération, baptisée EVA 2.0 avec une « grande » batterie de 110 kWh logée sous le plancher, entre les deux essieux. Un accumulateur octroyant une autonomie confortable de l’ordre de 700 km, tandis que la technologie 800 V accélérera le temps de recharge. Comptez une vingtaine de minutes pour un remplissage de 80%, de quoi repartir prestement avec un rayon d'action de 550 km.

La gamme de la Mercedes EQS s’articulera autour de versions avec un électromoteur et de facto une architecture propulsion, pour l'entrée de gamme, ou bien avec deux machines électriques et, dans ce cas, une transmission intégrale sur les déclinaisons les plus poussées. Ces dernières réaliseront l’exercice du 0 à 100 km/h en seulement 4,5 s. Porteront-elles un badge AMG ? Réponse à l’été 2021.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours