Mini devrait lancer un petit modèle électrique en 2019

voir les photos
mini rocketman concept
Le concept Rocketman avait donné l'espoir en 2011 d'une nouvelle Mini vraiment mini. Une base parfaite pour ce nouveau modèle électrique...

La gamme Mini devrait être complétée dans les deux ans à venir par un nouveau petit modèle, plus compact que l'actuelle trois portes, et motorisé par un bloc électrique. Une auto résolument moderne, qui reviendrait toutefois aux fondamentaux de la marque.

Depuis la présentation du concept Rocketman en 2011, beaucoup espèrent le retour d’un véritable petit modèle chez Mini, qui compenserait l’embonpoint croissant des modèles de la marque depuis sa résurrection en 2001. Il est vrai que la citadine trois portes a pris 20 cm en longueur en l’espace de trois générations, passant de 3,63 m à 3,82 m, tandis que le modèle originel de 1959 s’en tenait à 3,05 m.

mini cooper s jaune
3,82 m de long et plus d'1,2 tonne dans ses versions quatre cylindres, l'actuelle Mini a pris une sacrée carrure avec le temps.

Cette arrivée d’une « mini Mini » semble toutefois se concrétiser, depuis les déclarations de Sebastian Mackensen, vice-président de Mini. Bien qu’il n’ait pas confirmé la nature exacte de ce véhicule, celui-ci a récemment déclaré que le cinquième modèle de la nouvelle gamme Mini devrait arriver d’ici 2019 et qu’il sera électrique.

 

Petite, fun et électrique

Alors que les modèles de niche peu rentables, tels que les Coupé, Roadster et Paceman, ont été petit à petit abandonnés, l’arrivée d’une Mini de moins de 3,50 m prendrait tout son sens sur le segment des mini-citadines et formerait un parfait complément à l’actuelle Mini trois portes. Pour développer le châssis de cette auto, la firme anglo-germanique pourrait s’appuyer sur l’expérience de son partenaire Toyota dans les toutes petites voitures et ce dernier pourrait en profiter pour sortir une seconde génération d’IQ.

mini rocketman concept
Avouez qu'elle serait parfaite comme ça, cette petite Mini électrique...

A l’image de ce qui a été fait sur la Smart Fortwo, l’électrification d’un tel modèle citadin serait des plus logiques. Sans compter qu’elle pourrait contribuer à perpétuer le fameux « kart feeling », avec un centre de gravité très bas et une grande nervosité. Ce qui ne l’empêcherait pas de se doter également d’un moteur thermique, tel le trois cylindres 1.5 de 136 ch, pour une variante plus musclée.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Mini