Moteur PSA 1.2 PureTech. L'usure de la courroie, un problème réglé ?
habillage
banniere_haut

Moteur PSA 1.2 PureTech. L'usure de la courroie, un problème réglé ?

Depuis fin 2020, Citroën, DS et Peugeot ont rappelé 220 000 véhicules (produits de 2013 à 2017) afin de contrôler, voire remplacer la courroie de distribution. Néanmoins, les modèles fabriqués (Citroën C3, Peugeot 208, 2008...) après cette date ne sont pas épargnés pour autant. Explications.

Publié le

Les modèles, équipés du 1.2 PureTech Turbo et fabriqués après 2017, peuvent encore rencontrer des problèmes avec la courroie de distribution. Tel est le cas des nouvelles Peugeot 208 et 2008.

Adrien Cortesi

Bien que sorti en 2013, le moteur 1.2 Puretech Turbo cause encore bien des soucis aux propriétaires ainsi qu’aux constructeurs de l’ex-groupe PSA (Stellantis) dont les dépenses en garantie explosent. Au mois de janvier, nous vous révélions que Citroën, DS et Peugeot rappelaient 220 000 modèles produits de mars 2013 à avril 2017. En cause l’usure prématurée de l’huile moteur qui entraîne la dégradation de la courroie de distribution. En se désagrégeant, cette dernière vient colmater la pompe à vide ce qui explique la perte d’efficacité du système de freinage et les quelques accidents recensés. Par conséquent, les trois marques ont été obligés de diligenter une action de rappel, dite de sécurité.

<<< Tous les modèles concernés par le rappel >>>


Modification en 2017

usure courroie citroën 1.2 puretech

Faute d’explications techniques de la part des constructeurs, nous avons enquêté et découvert que la courroie de distribution a été modifiée en avril 2017. A cette date, la toile qui constitue le dos de la courroie a été retirée car, en se désagrégeant, des résidus viennent colmater la pompe à vide. Pour autant, le problème de base persiste sur les modèles produits ensuite. Pour preuve, les notes techniques qui concernent la nouvelle Peugeot 208 et consorts. Depuis le mois de janvier, les constructeurs ont mis en place une grille de prise en charge concernant la courroie de distribution. Ils prennent logiquement à 100% le coût des pièces et de la main-d’œuvre pour les véhicules de moins de 6 ans OU moins de 100 000 km, au premier terme échu.


Comment préserver la courroie ?

L’origine de ce problème est lié à la dégradation rapide de l’huile principalement sur les véhicules qui roulent peu (moins de 15 000 km) et en grande majorité en usage urbain. Dans ce cadre d’utilisation, le moteur 1.2 PureTech est sujet à la dilution de l’huile, c’est-à-dire que de fines gouttelettes de carburant imbrûlées glissent le long de la paroi des cylindres et se mélangent dans le carter d’huile inférieur. Par conséquent, ce mélange revêt un caractère abrasif pour la courroie qui explique son usure. Faute d’une solution technique pour l’éviter, le seul moyen de préserver la courroie est de vidanger tous les ans le moteur pour les petits rouleurs. C’est, d’ailleurs, la nouvelle préconisation du constructeur comme celle de vérifier la courroie à chaque révision.


A vérifier avant d’acheter en occasion

fiabilité occasion 1.2 puretech

Si vous êtes en passe d’acquérir un modèle de seconde main équipé de ce moteur, soyez vigilants. D’autant plus si l’ancien propriétaire fait majoritairement des parcours urbains. En fonction de l’âge du véhicule, vérifiez si la distribution a été remplacée car, depuis le mois de décembre 2020, le constructeur a modifié la fréquence de remplacement de 180 000 km ou 10 ans à 100 000 km ou 6 ans. Epluchez avec attention le carnet d’entretien et les factures puisqu’en cas de non-respect du plan d’entretien et de la qualité de l’huile, les constructeurs refuseront toute prise en charge. Au passage, si vous faites entretenir votre véhicule en-dehors des réseaux constructeurs, assurez-vous que le professionnel réalise le contrôle de la largeur de la courroie, ce qui n’est pas gagné d’avance. Avant de signer, une inspection de l’état de la distribution est fortement recommandée afin d’éviter toutes déconvenues.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
NTLA44 Le 12/01/2022 - 12:58
Bonjour je possède une DS3 82 cv Puretech, immobilisée chez Citroën depuis mi-décembre. Moteur à remplacer. date de 1ère mise en service 17/01/2013. Date acquisition 20/09/2018. Coût de remplacement moteur = 5000 euros Demande faite au service Relation clientèle DS France pour une participation au frais de remise en état => réponse négative reçu 10/01/2022. Prochaine étape : Lettre de mise en demeure au vendeur Citroën. S'en suivra en fonction d'une demande d'expertise contradictoire. J'ai du mal à "avaler la pilule".
NTLA44 Le 12/01/2022 - 12:57
Bonjour je possède une DS3 82 cv Puretech, immobilisée chez Citroën depuis mi-décembre. Moteur à remplacer. date de 1ère mise en service 17/01/2013. Date acquisition 20/09/2018. Coût de remplacement = 5000 euros Demande faite au service Relation clientèle DS France pour une participation au frais de remise en état => réponse négative reçu 10/01/2022. Prochaine étape : Lettre de mise en demeure au vendeur Citroën. S'en suivra en fonction d'une demande d'expertise contradictoire. J'ai du mal à "avaler la pilule". .
Noguibert Le 01/12/2021 - 00:43
Pour moi le même verdict est tombé ce matin: moteur à changer. Prise en charge PSA demandé par le garage. On peut lire sur les forums que PEUGEOT PRENDS EN CHARGE (copie ci-dessous) Cela reste à vérifier. 3008 1,2L PureTech 130-Reçu mars 2017, 70000kms. "Depuis le mois de janvier, les constructeurs ont mis en place une grille de prise en charge concernant la courroie de distribution. Ils prennent logiquement à 100% le coût des pièces et de la main-d’œuvre pour les véhicules de moins de 6 ans OU moins de 100 000 km, au premier terme échu"
Voir tous les commentaires (27)