Vous êtes ici :

Moteurs PSA 1.0 et 1.2 Puretech : quelques soucis de fiabilité

fiabilité moteurs 1.0 et 1.2 puretech citroën ds peugeot

Les nouveaux moteurs à trois-cylindres 1.0 et 1.2 PureTech qui équipent les Citroën, DS et Peugeot présentent quelques défauts de jeunesse notamment la destruction de la courroie de distribution sur les versions turbo de 110 et 130 ch.

Lancée en 2012 (1.0 VTi 68 ch et 1.2 VTi 82 ch) et en 2014 (1.2 PureTech 110 et 130 ch), la nouvelle génération de moteurs à trois cylindres de PSA laisse poindre quelques faiblesses au fil des kilomètres. Outre une épidémie de capteurs défectueux, trois problèmes majeurs ont fait l’objet de modifications techniques.

Consommation d’huile
Comme les anciens 1.4 VTi, 1.6 VTi et 1.6 THP (lire aussi Tous les défauts des moteurs VTi et THP), les 3-cylindres de 68 et 82 ch pèchent par leur gourmandise en huile.

En fonction de la consommation et du kilométrage du véhicule, les ateliers du réseau remplacent le boîtier de sortie d’eau et/ou le moteur, ou le couvre-culasse.

Lire. Consommation d'huile, les moteurs à risque

Courroie d’accessoires
Sa conception a été modifiée sur les 1.2 PureTech à partir du 4 avril 2016, et sur les 1.0/1.2 VTi à partir du 13 mars 2017. But de cette intervention : éradiquer le bruit qui accompagne son fonctionnement.

Distribution
Si par hasard, le voyant d’huile s’allume sur un des modèles 1.2 PureTech 110 et 130 ch produits jusqu’au 5 mars 2017, rien ne sert de contrôler le niveau. L’activation de ce témoin d’alerte est consécutive à la destruction de la courroie de distribution, que les ateliers remplacent, au même titre que le carter d’huile et la pompe à vide.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (8)
Hervé A.

Hervé A.

Des similitudes avec le commentaire du 10 septembre 2018. Ratés moteur à l'accélération sur Peugeot 2008 110 Allure (d'Avril 2016). Deux pannes occasionnés suite à cela ! Première panne à 25335 kilomètres, véhicule âgé de 16 mois ! immobilisé trois semaines. Puis deuxième panne à 37033 kilomètres, âgé de 25 mois ! Peugeot décide de changer le moteur, sans connaître l'origine du problème ! Solution de facilité quand "les experts Peugeot" ne savent ni diagnostiquer, ni réparer un moteur ! Et n'ont pas de scrupule à me facturer 20% du moteur !!! Fidèle client de Peugeot (deuxième 2008, et 6 voitures achetés en 14 ans, soit environ 120 000 euros de dépenser !!!! Quelle déroute commerciale !!! Confère Auto Plus numéro 1563, page 44 . Hervé A

DOC308

308 Puretech 130 de fin mai 2016 broutage à l'accélération depuis qq mois. Panne fin juin 55 000 km Verdict de la plate forme technique : changement moteur mais origine panne non connue Prise en charge à 65% puis 80 après coup de tel assez chaud au service clientèle. changement du moteur débit septembre (pb de disponilité...) essai pas complet nouveau verdict de la plate forme : on a pas livré le bon moteur (pb arbre à came) . Délai entre 3 semaine rappel au service clientèle pour demander une prise en charge totale car ma confiance en PSA s'émousse..

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Citroën
Recevez par e-mail toutes les infos de DS
Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot