Nissan pourrait s'orienter vers la voiture électrique de luxe
habillage
banniere_haut

Nissan pourrait s'orienter vers la voiture électrique de luxe

Son prototype, BladeGlider, pourrait préfigurer un futur modèle de luxe à hautes performances. Sur les trace de Tesla qui connaît un certain succès aux Etats-Unis.

Par Jean Pierre Genet
Publié le Mis à jour le

Nissan va-t-il repenser son modèle économique pour la voiture électrique?  Ce que peut laisser supposer le prototype de voiture électrique sportive qu’il présentera au salon de l'automobile de Tokyo à la fin du mois.
Le BladeGlider qu’il dévoilera alors est un véhicule à l'allure très effilée, nettement plus étroit à l'avant (1 mètre) qu'à l'arrière (1,89 m).
Une seule place est prévue à l'avant, pour le conducteur qui s'assoit au milieu face à un volant de type aéronautique, et deux places à l'arrière pour les passagers.
La masse de la voiture se trouve surtout à l'arrière, ce qui permet de déplacer l'essentiel de la force de dérive vers les roues postérieures, permettant une capacité de virage optimale.
Avec ce véhicule résolument sportif et luxueux, le constructeur semble vouloir lorgner vers le segment des voitures électriques de luxe, dans lequel l'américain Tesla rencontre un certain succès aux Etats-Unis et notamment aux Etats-Unis.
Le constructeur japonais vise « un public majoritairement masculin qui aspire à une sensation de conduite puissante et grisante". Le BladeGlider constitue un prototype exploratoire d'un véhicule à venir sur le marché.
La Leaf a déçu. Cette citadine ne s'est vendue qu'à un peu plus de 80.000 exemplaires dans le monde depuis son lancement fin 2010.
A Tokyo, Nissan présentera une nouvelle version de la Leaf, la "Leaf Aero Style" aux formes plus effilées, mais dont les autres caractéristiques restent sensiblement les mêmes.
Nissan présentera également son deuxième véhicule électrique destiné à une production "de masse", l'e-NV200. La production de cette fourgonnette déjà dévoilée au salon de Francfort en septembre, devrait débuter prochainement à Barcelone (Espagne).
Rappelons que l’alliance Renault-Nissan a investi quelque 4 milliards d'euros dans le véhicule électrique.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours