Notre bon vieux 1.6 PureTech bientôt produit au pays de l'Oncle Sam
habillage
banniere_haut

Notre bon vieux 1.6 PureTech bientôt produit au pays de l'Oncle Sam

A compter de 2025, le groupe Stellantis produira une nouvelle version du quatre-cylindres 1.6 PureTech en Amérique du Nord. Comme en Europe, ce moteur servira notamment à animer des véhicules électrifiés chez Citroën, DS et Peugeot.

Par MaxK
Publié le

Le moteur EP6, introduit en 2006 en Europe, va partir à la conquête de l'Amérique.

Peugeot

Stellantis produira un moteur quatre-cylindres 1.6 turbo essence à injection directe en Amérique du Nord à compter de 2025. Annoncé comme un moteur de « prochaine génération », ce bloc sera néanmoins « basé sur un moteur Stellantis européen de série actuel » et conçu pour pouvoir s’intégrer à des groupes motopropulseurs hybrides, détaille le groupe euro-américain.

Media Image
Image

Sous le nom PureTech, ce bloc équipe notamment les hybrides rechargeables de Stellantis côté PSA.

DS

Selon toute vraisemblance, il s’agira donc d’une évolution du moteur EP6 connu sous la désignation commerciale 1.6 PureTech, précédemment 1.6 THP, qui équipe actuellement les hybrides rechargeables de Peugeot, Citroën et DS. Initialement co-conçue avec BMW, la version européenne de cette mécanique est construite dans l’usine Française de Mécanique de Douvrin, dont l’ex-groupe PSA (devenu Stellantis en fusionnant avec FCA) prit entièrement le contrôle en 2013 après 63 ans de copropriété à parts égales par Peugeot et Renault. Le moteur 1.6 PureTech déménagera d'usine en 2023 puisque sa version évoluée pour répondre à la future norme Euro 7 sera produite chez Opel à Szentgotthard en Hongrie. En Europe, ce moteur sera associé à compter de 2024 à la nouvelle transmission e-DCT Punch Powertrain qui intégrera un moteur électrique de 90 kW fourni par Emotors (Nidec/PSA). Cette boîte se substituera à la e-EAT8 d'Aisin.

Trois usines et deux pays mis à contribution

Stellantis va investir 99 millions de dollars (environ 98 millions d’euros) dans trois de ses usines Chrysler nord-américaines pour produire ce futur moteur, à savoir les fonderies de Kokomo (Indiana, USA) et Toronto (Ontario, Canada) ainsi que le centre d’assemblage de mécanique de Dundee (Michigan, USA). Plus précisément, la première donnera naissance aux blocs et la seconde aux carters d’huile, tandis que la troisième ajoutera le reste aux côtés de l’actuel V6 3.6 Pentastar destiné à Jeep et du futur quatre-cylindres 2.4 Tigershark annoncé pour 2023.

Media Image
Image

Fonderie Stellantis de Toronto.

Stellantis

Media Image
Image

La fonderie Stellantis de Kokomo est l'une des plus grandes du monde.

Stellantis

Une grosse cylindrée à l’ère du downsizing

Qu’il s’agisse de Jeep, Dodge, RAM ou Chrysler, les marques américaines du groupe Stellantis ont une longue tradition de grosses cylindrées, loin des standards européens cubant moins de deux litres. Mais à l’heure où l’électrification pousse le « downsizing » à l’extrême et où de plus en plus de véhicules à forte diffusion sont animés par des trois-cylindres sur le Vieux Continent, le 1.6 PureTech passera bientôt pour un « big block » !

Media Image
Image

L'usine de Dundee produit déjà des moteurs pour Jeep.

Stellantis

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
pemmore Le 05/08/2022 - 20:01
Investir dans une voiture dont le moteur est construit chez Opel. Pas rassurant,. Quand aux moteurs en ligne 4 cylindres 2l 6 cylindres 3 l, en dehors de ça c'est pas prudent, ces données datent d'avant guerre exemple la traction. J'ai possèdé 4 ds, revendues à 200000 km, moteurs jamais déculassés zéro panne. Mes 3 mondeos idem Mais Opel 1800, Audi 5 cylindres, tous le moteurs de mes simca
Laigle72 Le 05/08/2022 - 12:03
Les constructeurs européens s’évertuent à considérer que seul le downsizing permet une réduction de consommation de carburant. Cette voie débouche sur des moteurs complexes et très fragiles. Les constructeurs japonais comme Mazda où Toyota on fait des choix complètement opposés avec des résultats bien meilleurs en terme de consommation et de fiabilité. Par exemple chez Toyota, l’équivalent du 1,6l purtech est un 2.5l atmosphérique équipement le Rav4, la Camry, et l’highlander. Ce moteur est une pure merveille de fiabilité et de sobriété. La plupart des taxis de Dubaï, New York en sont équipés avec des kilométrages atteignant facilement les 600000km. Sur une Camry Hybride, la consommation réelle sur 10000km s’élève à 5,9l tout type de parcours confondus.
Rody 76 Le 04/08/2022 - 19:18
Par la force des choses pourquoi ne pas construire ce moteur en France ? encore une histoire de gros sous ou les plus riches s en mettent encore plus dans les poches
Voir tous les commentaires (4)