Nouvelle campagne contre l'alcool
habillage
banniere_haut

Nouvelle campagne contre l'alcool

Les pouvoirs publics et les représentants des cafetiers signent une charte afin de sensibiliser au maximum les consommateurs aux risques de l'alcool au volant.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Capitaines de soirées, SAM l'ami qui ne boit pas... L'imagination ne manque pas du côté de la Sécurité routière dès lors qu'il s'agit de lutter contre l'acool au volant. Les professionnels de la restauration s'engagent aujourd'hui aux côtés de l'Etat afin de promouvoir la campagne "Soufflez, vous saurez". Ballons, sets de table ou coupelles sérigraphiées, tous les supports seront bons dans les bars et autres discothèques pour encourager les gens à souffler dans un éthylotest avant de reprendre la route.
 

Pas de bornes dans les bars


Au mois de février dernier, le projet de loi de sécurité intérieure, dit Loppsi 2, avait été présenté à l'Assemblée nationale. Long catalogue de mesures répressives, le projet contenait un article obligeant les discothèques et  établissements de nuit à se munir de bornes éthylotest électroniques.
La profession avait alors toussé, mais aujourd'hui, un terrain d'entente semble avoir été trouvé : "J'ai dit que les éthylotests électroniques n'étaient pas adaptés à notre métier" annonce Laurent Lutse, président de la fédération nationale des cafés et du monde de la nuit au sein de l'Umih, le syndicat de l'hôtellerie, "cela coûte 2000€, il faut changer les charbons une fois par an, les faire réviser... pour un petit établissement, ce n'est pas possible."
D'après l'intéressé, les pouvoirs publics se seraient donc engagés pour que les établissements de nuit n'aient pas l'obligation de s'équiper comme initalement prévu dans le texte de loi. Ils devraient finalement avoir le choix entre acheter des éthylotests chimiques (les fameux ballons) à distribuer généreusement à leur clientèle, ou bien disposer d'une borne éthylotest.
La loi Loppsi 2 fait actuellement la navette entre l'Assemblée et le Sénat et ne devrait pas revenir à l'Assemblée avant cet automne, voire cet hiver.
 
 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours