Nouvelle prime à la casse : pour les occasions à partir de 2006
habillage
banniere_haut

Nouvelle prime à la casse : pour les occasions à partir de 2006

Le ministre de la Tansition écologique, Nicolas Hulot, détaille aujourd'hui la nouvelle prime à la casse, visant à accélérer le rajeunissement du parc automobile. Les véhicules à essence immatriculés depuis 2006 sont notamment concernés par cette mesure.

Par Léo Mingot
Publié le Mis à jour le

La prime à la casse ne se limitera plus aux voitures neuves et pourra même concerner des véhicules d'occasion d'après 2005.

Jean Delmarty

Au moment de son annonce fracassante sur l’arrêt de la vente des véhicules thermiques en 2040, Nicolas Hulot avait également évoqué la mise en place d’une nouvelle prime à la casse, qui concernerait en partie les véhicules d’occasion. Le ministre de la Transition écologique nous donne aujourd’hui les détails de cette mesure, qui pourrait faciliter pour un certain nombre de ménages l’achat d’un véhicule plus récent et moins polluant, et ainsi « épurer » le parc roulant d’une partie des vieux diesels les plus nocifs.

Bien qu’une prime à la conversion existe déjà, son champ d’action très restreint fait qu’elle n’a pas rencontré un grand succès. En effet, celle-ci concernait essentiellement l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable (aidés respectivement de 4 000 € et 2 500 €), ou pouvait favoriser l’achat d’un véhicule d’occasion, mais sous certaines conditions. Pour bénéficier d’une prime allant de 500 à 1 000 €, il fallait que l’acquéreur soit non imposable et que le véhicule concerné soit un essence Euro 5 ou Euro 6 (à partir de janvier 2011).

 

Jusqu’à 1 000 € pour acheter une voiture à essence d’après 2005

Sur la nouvelle mouture de cette prime qui nous est présentée par le ministre, les critères d’accès à cette prime ont été revus à la baisse, ce qui devrait lui permettre de se montrer attractive pour un plus grand nombre.

prime à la casse nicolas hullot

En premier lieu, elle pourra désormais concerner tous les Français, quel que soit leur niveau de revenus, qui voudraient se débarrasser d’un véhicule essence d’avant 1997 ou diesel d’avant 2001. Le montant de cette prime sera toujours compris entre 500 et 1 000 €, mais celle-ci pourra s’appliquer pour l’achat « d’un véhicule neuf ou d’une voiture d’occasion récente, dès lors qu’elle porte une vignette Crit’air 0, 1 ou 2 et émet donc moins de particules et consomme moins de carburant que le véhicule qui sera mis à la casse. »

Ainsi, les véhicules à essence à partir de 2006 et diesels à partir de 2011 pourront bénéficier de cette prime à l’achat, et cela « à partir de 2018 ». Bien entendu, l’achat d’un véhicule électrique est également toujours favorisé, avec une prime de conversion de 2 500 € s’ajoutant au bonus de 6 000 €. Pour l’année 2018, le gouvernement vise un total supérieur à 100 000 véhicules concernés par cette nouvelle prime.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
NORAHH Le 12/11/2017 - 18:24
Bonsoir, j'ai une C4 coupé , de 2005. Suis-je concerné par la prime à la casse ? Ce véhicule est un gouffre . 2000euros de réparation en 1 an.
FredEric810290 Le 21/09/2017 - 18:59
Les constructeurs ? Quels constructeurs ? Pour qu'ils se décident majoritairement à produire des véhicules fiables, encore faudrait-il que leurs clients en soient demandeurs. Or, les marques qui proposent des modèles de bonne qualité sont boudés. A l'instar de Honda, Toyota ou Mazda, dont les chiffres de ventes dans notre pays sont ridicules comparativement à ceux des marques auxquelles vous faites allusion. La mauvaise qualité en matière d'automobile n'est pas question de savoir-faire mais de volonté. Quand un constructeur produit de la merde, c'est stratégique. Un désir de produire à moindre coût au grand dam de l'utilisateur final qui paie toujours l'addition. Changez ! Allez voir ailleurs. Cessez de toujours apporter de l'eau au moulin de ces pourris et d'engraisser toujours les mêmes cochons. Vous verrez les choses autrement ensuite.
DD61 Le 21/09/2017 - 09:01
Je suis propriétaire d'un véhicule essence dont la première mise en circulation remonte à juillet 1997: ai-je droit à la prime à la casse annoncée par N.Hulot pour 2018? D.D 61
Voir tous les commentaires (5)