Essai de la nouvelle Volkswagen Passat 2.0 TDI 150
habillage
banniere_haut

Essai de la nouvelle Volkswagen Passat 2.0 TDI 150

La huitième génération de Passat change en profondeur. Base technique, moteurs, technologies, Wi-Fi embarqué, design : tout évolue plus que d'accoutumée pour une Volkswagen ô combien stratégique pour la marque. Essai de la Passat 2014 avec le nouveau 2.0 TDI de 150 ch.

Par Didier Laurent
Publié le Mis à jour le

Premier essai au volant de la nouvelle Volkswagen Passat - 2014

Ingo Barenschee

Volkswagen Passat
2.0 TDI. 150 ch.
A partir de 32 810 €
Lancement en octobre 2014

Si la Golf est le modèle le plus vendu de Volkswagen, la Passat est le numéro 2 des ventes pour le groupe dans le monde. Appelée Magotan en Chine, cette berline familiale a été écoulée à 22 millions d’exemplaires depuis la commercialisation de sa première génération, en 1973. La huitième mouture se démarque en proposant des lignes plus musclées, aussi bien sur la berline que sur le break SW.

A lire. La nouvelle Volkswagen Passat innove sur tous les fronts

Commercialisée à partir de 25 350 € en 1.4 TSI 125 et 28 290 € en 1.6 TDI 120 (livrable début 2015), c’est donc en 2.0 TDI 150 Confortline (notre modèle d’essai), à 32 810 €, que la nouvelle Passat démarre sa carrière en diesel.

C’est à peine 200 € de plus que ce que demandait Volkswagen pour l’ancienne génération (en 2.0 TDI 140), mais avec davantage d’équipements et donc un avantage client.



Une concurrente pour la Peugeot 508

Sur la même philosophie, la version Carat augmente de 1 000 € (37 020 contre 36 050 €), mais adopte des équipements coûteux tels que le régulateur de vitesse adaptatif ou une borne Wi-Fi pour un accès Internet à bord.

À titre de comparaison, la Peugeot 508 2.0 BlueHDi 150 Allure (tout juste restylée) se positionne à 34 400 € avec un niveau d’équipement comparable bien que différent (par exemple pas de freinage automatique d’urgence sur la Peugeot, mais un système de navigation Europe qui n’arrive qu’en Carat sur la Volkswagen). Il faudra donc lire entre les lignes au moment de signer le bon de commande, le jeu des remises pouvant finir de faire pencher la balance.
 

Une nouvelle Passat avec du style

Par rapport aux générations précédentes, le style de la nouvelle Passat évolue légèrement.
Par rapport aux générations précédentes, le style de la nouvelle Passat évolue légèrement.

Après des livrées 6 et 7 assez proches visuellement, qui ont été les plus vendues de la dynastie pour cause de mondialisation, la huitième mouture de Passat se démarque davantage et propose des lignes plus musclées.

Reprenant la calandre à barrettes horizontales qui orne toutes les faces avant des Volkswagen contemporaines, la nouvelle Passat ne renie pas sa famille mais ouvre des voies stylistiques tournées vers l’amplitude des formes et la générosité des courbes.

A l’intérieur, la révolution est davantage technologique que stylistique, avec l’adoption, de série ou en option, de tous les équipements de confort et de sécurité électroniques que l’on peut trouver dans les modèles de la catégorie, avec une tendance premium marquée, qui la rapproche davantage d’une BMW Série 3 ou d’une Mercedes Classe C, que d’une Citroën C5 ou une Peugeot 508.

A bord, la nouvelle Passat se fait plus technologique.
A bord, la nouvelle Passat se fait plus technologique.

La nouvelle Passat est construite sur la base de la plateforme modulaire MQB, commune à tous les nouveaux modèles du groupe, ce qui a permis aux ingénieurs de réduire les porte-à-faux (les roues sont plus proches des extrémités de la voiture) et d’allonger l’empattement (+79 mm) alors que la longueur totale du modèle reste la même ou presque (-2 mm).

Les passagers arrière ont plus de place dans cette nouvelle Passat.
Les passagers arrière ont plus de place dans cette nouvelle Passat.
Le volume de chargement augmente aussi : + 21 litres pour la berline.
Le volume de chargement augmente aussi : + 21 litres pour la berline.

Résultat, les passagers arrière ont un espace majoré de 4 cm pour les jambes, mais aussi un coffre plus grand (+ 21 litres pour la berline, + 47 litres pour la SW).

 

Routière accomplie

Pas besoin d'insérer la clé pour pouvoir démarrer.
Pas besoin d'insérer la clé pour pouvoir démarrer.

Lors de la prise en mains, la première impression est positive : la bonne qualité de construction est perceptible, l’assemblage fait sérieux, et les matériaux employés pour la constitution de l’habitacle sont de bon aloi.

Le démarrage sans clé est de série pour toutes les versions. Le 2.0 TDI, dont l’insonorisation, selon Volkswagen, a été améliorée, est en effet discret au ralenti et à vitesse stabilisée, mais plus pénétrant en phase d’accélération. C’est ni mieux, ni moins bien que la concurrence.

Les premiers kilomètres, parcourus en milieu urbain, mettent au jour une souplesse modeste de la mécanique à bas régime, mais des rapports de boîte bien étagés.

Échappée de la ville, la Passat, dont les dimensions extérieures ne posent pas de problème d’appréhension, montre, alors que sa masse a été réduite de 85 kg, un dynamisme modéré mais une mécanique volontaire.

Animée par un 2.0 TDI 150, notre Volkswagen Passat d'essai montre un dynamisme modéré.
Animée par un 2.0 TDI 150, notre Volkswagen Passat d'essai montre un dynamisme modéré.

La suspension pilotée (4 modes, 1 210 € en option sur toutes les versions sauf sur la 2.0 TDI 240) agit également sur la transmission, le moteur et même la climatisation en fonction du mode choisi ; beaucoup s’en passeront - avec raison - mais auront alors en mains un véhicule qui tentera de trouver le bon équilibre entre confort et efficacité. Berline au long cours, la Passat reste un néanmoins un bon compagnon de voyage.

 

Passat multimédia et presque autonome

Le système multimédia embarqué de la nouvelle Passat offre de nombreuses fonctionnalités.
Le système multimédia embarqué de la nouvelle Passat offre de nombreuses fonctionnalités.

Dans certaines conditions de conduite, la Passat se transforme, grâce au régulateur de vitesse adaptatif et au « Traffic Jam Assist » en voiture autonome (710 € sur Confortline, de série sur Carat et Carat Edition) : jusqu’à 60 km/h, la voiture gère seule accélérations et ralentissements (jusqu’à 30 km/h pour une boîte de vitesses mécanique, et jusqu’à l’arrêt pour une DSG7), ainsi que le maintient dans la ligne grâce au Dynamic Lane Assist (625 €).

L’autre grande nouveauté technologique concerne l’arrivée d’Internet à bord, avec un système multimédia qui peut soit être le prolongement de votre smartphone, soit être une borne Wifi our votre équipement informatique.

Ce système complet, qui intègre le GPS Europe et un ensemble hi-fi à huit haut-parleurs à la qualité rehaussée, peut aussi communiquer avec votre smartphone lorsque vous n’êtes pas dans votre voiture.

Vous pourrez, par exemple, lui envoyer un itinéraire ou des informations sur votre prochain trajet, mais aussi connaître le statut de votre véhicule (ais-je bien fermé ma voiture ?) ou encore consulter l’historique d’entretien du véhicule à distance.
 

Le break SW déjà prêt !

La version break SW représente la majorité des ventes en France.
La version break SW représente la majorité des ventes en France.

Dès son lancement,la nouvelle Passat se dédouble avec la carrosserie break SW, très importante sur notre marché car elle représente plus d'une vente sur deux.
Cette déclinaison est facturée 1 350 € de plus que la berline sur la base du 2.0 TDI de 150 ch et elle est très appréciée par les entreprises.

Volkswagen prépare d'ailleurs une offre business spécifique sur la base d'une SW 1.6 TDI de 120 ch avec bon équipement : freinage automatique d'urgence, la climatisation 3 zones, les feux AR à LED, rétros rabattables électriquement et système mains libres.

A lire. La nouvelle Volkswagen Passat Break dévoilée au Mondial de l'automobile

 

Bilan de l'essai Volkswagen Passat

Faut-il acheter la nouvelle Volkswagen Passat ?
Faut-il acheter la nouvelle Volkswagen Passat ?

Sous une ligne qui reste un grand classique de la berline à trois volumes, cette Passat affirme ses traits et monte en gamme pour se positionner plus fortement entre les marques premium et les généralistes. Son image de marque et sa version break SW serviront sa capacité à séduire le marché des entreprises, primordial sur ce segment.

A lire aussi. Plus d'infos sur la nouvelle Volkswagen Passat Bluemotion

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
barbatruc01056 Le 08/06/2016 - 12:34
L'article n'est pas fait pour les concessionnaires Peugeot ! 35 ans que je roule en VW et je n'en changerais pas, à moins que la firme allemande finisse un jour par faire de la fabrication à la française. Ma dernière Passat, une B5 de 2001, a 320 000 km, embrayage d'origine... Seule le démarreur a été changé coté moteur... Disques de freins d'origine itou et des plaquettes qui font facilement 120000 km... Bref, incomparable avec un quelconque modèle français !
antoine.pige103 Le 25/05/2015 - 02:13
km annuel 60 000km Très bonne voiture ,confortable et fiable . Consommation mixte 6L a 6L3 Bonnes reprises Bémol et Bugge .Problématique frequent arrêt moteur et démarrage avec défaut aléatoire start et stop pas résolu concession actuellement .
vincent.poncin497 Le 10/03/2015 - 19:46
J'ai acheté une Passat berline 2L 140CV en boite auto confortline, il y a 18 mois, mon verdict:c'est la meilleur berline de sa catégorie , un confort très bon, beaucoup d'espace, silencieuse, un très grand coffre digne d'une A6, une petite consommation , j'en suis très content.Ils ont bien juger de retoucher l'arrière. Bien mérité d'être la voiture de l'année 2015.
Voir tous les commentaires (36)