Peugeot 206 SW S16 : oisifs, s'abstenir

voir les photos
Peugeot 206 SW S16 : oisifs, s'abstenir

Peugeot perpétue la tradition S 16 et, même en break, propose une version à fort tempérament qui comblera les pères de famille sportifs et les adeptes de loisirs extrêmes.

Avec son allure racée et sa mécanique efficace, la 206 SW S16 assure de belles sensations de conduite.  Photo Denis MEUNIERLa 206 SW reprend ainsi l'intégralité des spécificités de la berline de même finition. Ailes avant élargies, jantes à bâtons en alliage de 16 pouces, bouchon de réservoir en aluminium, le fluide break SW souligne discrètement mais sûrement sa vocation. Pour accepter sans broncher les 138 ch de sa mécanique, le SW S 16 adopte des suspensions plus fermes. Ces dernières engendrent des réactions brutales sur les irrégularités. Mais, dans l'ensemble, le confort est acceptable et l'on peut envisager sans peine des trajets familiaux même si le conducteur préférerait être déchargé de toutes responsabilités familiales.

La présentation de la SW S16 a été soignée et se pare d'aluminium.  Photo Denis MEUNIERBien calé dans un siège sport enveloppant, face à des compteurs à fond argenté, le pommeau de levier de changement de vitesse en aluminium bien sous la main, le conducteur, pardon, le pilote n'a qu'une hâte : commander la cavalerie par l'intermédiaire du pédalier en aluminium ajouré.

La 206 SW S 16 n'est pas avare en sensations. La direction à assistance variable retransmet les effets de couple, la pédale d'embrayage est plus dure à enfoncer, et le bruit du moteur est très présent.

Les sièges sport sont bien enveloppants et confortables.  Photo Denis MEUNIERLes modifications des trains roulants ne remettent pas en cause l'aspect joueur du train arrière, mais ses dérives sont plus progressives, plus contrôlables. La prise de roulis est, elle, minime, et les mouvements de caisse sont très bien maîtrisés. Le train avant est toujours aussi précis malgré quelques faiblesses de motricité en sortie d'épingle.

Si l'ensemble n'est pas forcément homogène pour une familiale, il procure un réel plaisir en conduite sportive. Les performances sont d'un bon niveau, et l'étagement court de la boîte de vitesses permet d'évoluer tranquillement sur le cinquième rapport sur autoroute. Le freinage, confié à quatre disques, ventilés à l'avant, et sous contrôle d'un ABS, manque toutefois d'attaque à la pédale. C'est le seul bémol pour ce break de caractère.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
403 239 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !