Vous êtes ici :

Peugeot 208 GTi. Non au 1.6 PureTech 225 ch, oui à l'e-208 GTi !

voir les photos
Peugeot 208 GTi
Une version GTi 1.6 de 225 ch ? Un rêve ! La 208 aura bel et bien une version Performance, mais animée par un moteur électrique.

Depuis quelques jours, la rumeur d'une future Peugeot 208 GTi équipée du 1.6 PureTech de 225 ch fait le buzz sur le Web. Si version GTi il y aura bien, L'argus vous révèle les coulisses de ce projet qui aboutira finalement à une version électrique Performance.

La diffusion d’une liste de moteurs du programme P21 (nom de code interne de la 208) a relancé la rumeur d’une future 208 GTi animée par un moteur thermique.

Liste des moteurs "Monde" de la Peugeot 208
Liste des moteurs "Monde" de la Peugeot 208

Après vérification sur le site après-vente du constructeur, on constate que le 1.6 PureTech 225 ch (EP6FADTX/EU63) apparaît au programme. Néanmoins, cette liste ne semble pas très à jour car le moteur de la e-208 est annoncé à 90 kW alors qu’il développe 100 kW sur la version de série.


Le 1.2 PureTech 200 ch : mort-né

La gamme à essence de la 208 s'arrête au 1.2 PureTech de 130 ch. Un temps évoqué, la version de 155 ch a été retoquée.
La gamme à essence de la 208 s'arrête au 1.2 PureTech de 130 ch. Un temps évoqué, la version de 155 ch a été retoquée.

Dès le début de son développement en 2013, la nouvelle plateforme CMP devait bénéficier d’un moteur 1.2 PureTech survitaminé (d’environ 200 ch) pour les versions Performance. A l’époque, seules des mécaniques trois-cylindres à essence étaient prévues sur la plateforme CMP. Si le développement de ce bloc est allé jusqu’au banc moteur, sa viabilité économique a eu raison de son industrialisation, PSA lui préférant le 1.6 PureTech de 225 ch. Moteur pour lequel le groupe a investi pour le mettre en conformité avec les normes antipollutions Euro 6.

A lire. Peugeot 208 GTi, Renault Clio RS... la fin des petites sportives


Peugeot-Sport à la rescousse

Ce choix n’était pas sans poser des soucis techniques puisque le 1.6 PureTech de 225 ch n’entrait pas sous le capot de la future Peugeot 208 GTi. A chaque problème sa solution ! Charge à Peugeot Sport de le loger au chausse-pied, notamment en élargissant le train avant. Le projet était sur de bons rails mais le durcissement de la réduction des émissions de CO2 (95g/km en 2021 puis baisse drastique en 2025 et 2030) a contraint Peugeot à renoncer à cette version afin de ne pas payer des pénalités financières à l’Europe à compter de 2021 (de 300 à 400 millions d’euros pour chaque gramme au-delà de l’objectif fixé). Idem pour l’inédit 1.2 PureTech de 155 ch sur la 208, moteur qui sera réservé aux DS3 Crossback, Peugeot 2008 II (fin 2019) et Opel Mokka X II (2020).

Peugeot 208 e-GTi

 


Une 208 GTi… mais électrique

L’annonce par Peugeot, en octobre 2018, de la commercialisation d’une gamme de modèles électrifiés sportifs a définitivement clos le dossier d’une 208 GTi thermique, tout comme celui du DS3 Crossback Performance. Une information confirmée par différentes sources proches du projet 208. A l’occasion du salon de Genève, Jean-Philippe Imparato (patron de Peugeot) a confirmé que la moitié de l’ancien budget alloué au WRX était prévu pour la 508 Peugeot Sport, qui sortira à l’automne 2020, et la seconde à un autre projet.

moteur électrique e-208
La future e-208 GTi sera animée par un moteur électrique plus puissant.
Peugeot a optimisé le moindre centimÃÃ ¡tre carré sous le plancher pour loger les batteries. Sur la e-208 GTi, le surplus de cellules va migrer dans le fond du coffre.
Le surplus de cellules va migrer dans le fond du coffre.

Qui n’est autre que la e-208 GTi, actuellement en développement chez Peugeot Sport. A partir de la e-208 de 136 ch, les ingénieurs vont greffer un moteur électrique plus gros et surtout installer davantage de batteries. Une gageure, car qui dit plus de cellules dit plus de poids, ce qui n’est pas l’idéal pour une sportive. Un choix que se refuse Renault Sport pour les futurs modèles RS. De plus, la plateforme e-CMP de la e-208 ne peut accueillir davantage de batteries sous le plancher. Par conséquent, elles vont migrer dans le coffre et en réduire le volume utile.

 

Pas de peinture Coupe franche

nouvelle peugeot 208 coupe franche

Sur ce sketch, on remarque l'une des propositions de Coupe franche.

Cette Peugeot e-208 GTi n’arrivera pas avant fin 2020 et sans la fameuse peinture Coupe franche. Si les designers Peugeot ont reconnu avoir fait de multiples propositions de style, notamment une Coupe franche verticale (comme le montre ce sketch), cette livrée ne sera pas proposée sur la 208, notamment pour des raisons industrielles.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (6)
csisco940

Arthur73, un KONA Electrique 200cv, c'est 1,7 tonne ! même si l’accélération est sans doute correcte, cela n'a rien à voir avec un véhicule sportif type 208 GTI... où alors on ne parle pas de la même chose...

gerard.aunac410

Je recharge mon véhicule sur une centrale au charbon, sur une centrale au fioul, sur une centrale au gaz ou sur une centrale atomique. Dans tous les cas, c'est top pour l'écologie.

arthur73

Ben on voit bien que vous n'avez pas conduit un véhicule électrique ! Il me semble que la démarche est bonne, l'électrique délivre toute la puissance et lorsque on lâche le champignon le frein moteur ( régénérante des batteries) donne toute la sécurité. Je possède une KONA électrique qui délivre 204 cv… Si vous doutez je vous la fait essayer ! et je retiens l'idée de rajouter des batteries dans le coffre qui pourrait peut être permettre de passer de 445 km d'autonomie à plus de 500 km. Mon regret est de n'avoir que deux roues motrices… JP ROYER

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 208