Vous êtes ici :

Peugeot 208 GTi, Renault Clio RS. La fin des petites sportives ?

quel avenir pour la Peugeot 208 GTi
Les sportives françaises ont-elles connu leur heure de gloire ? La réduction des émissions de CO2, imposée par l'Europe, oblige les constructeurs à électrifier ces versions.

[Mise à jour le 19/10/18] Après la Peugeot 208 GTi et la DS3 Performance, la Renault Clio RS a définitivement pris sa retraite. Avec la baisse drastique des émissions de CO2, imposée aux constructeurs, les carottes sont-elles cuites ? L'argus vous révèle ce qui se trame en coulisses.

Sale temps pour les amateurs des bombinettes tricolores. L’année 2018 leur aura été fatale. L’hécatombe a commencé au mois d’avril avec l’arrêt de la Peugeot 208 GTi, puis s’est poursuivie avec la DS3 Performance (ex-Racing) en juin et la Renault Clio RS au mois de juillet. Les raisons ?

peugeot 208 gti électrique
Exit le 1.6 PureTech sur les petites sportives. PSA privilégiera des versions électriques.

D’une part, ces trois modèles sont en fin de vie (les 208 et Clio seront remplacées en 2019). D’autre part, la mise en place du nouveau cycle d’homologation WLTP et la baisse des émissions polluantes a eu raison du moteur 1.6 TCe chez Renault (remplacé par le 1.8 TCe), alors que le groupe PSA a décidé de réduire le catalogue de ses deux citadines au regard des ventes réalisées. Pour mémoire, la Peugeot 208 GTi s’est vendue à environ 26 000 exemplaires dans le monde de 2013 à 2018 alors que les ventes de Clio RS en France, sur la même période, représentent un peu plus de 9 000 immatriculations. Enfin, ces modèles seront, de plus en plus, plombés par le malus écologique, et ce d’autant plus que le chiffre des émissions de CO2 grimpe avec le WLTP.


A voir. Le meilleur des bombinettes Renault


DS Performance et Peugeot GTi… électriques

Afin de respecter la moyenne de 95 g de CO2 en 2021, les constructeurs doivent serrer la ceinture de leurs motorisations. Initialement prévues, les DS3 Crossback Performance et nouvelle Peugeot 208 GTi, équipées du moteur 1.6 PureTech de 225 ch ne verront jamais le jour. Du moins avec une motorisation thermique.

Peugeot 208 GTi électrique

Le groupe PSA travaille sur des versions sportives… électriques. Ce que nous a confirmé Alain Raposo, patron du développement des chaînes de traction, dans une récente interview. Peugeot a aussi annoncé un programme de véhicules sportifs électrifiés à partir de 2020. En partant de la plateforme e-CMP électrifiée (celle du DS3 Crossback et de la future Peugeot 208 électrique), l’adoption d’une batterie plus grande et d’un moteur électrique plus puissant seraient la solution prônée en interne. Deux avantages : offrir des sensations en émettant zéro émission de CO2 et éviter d’industrialiser une version thermique spécifique (le train avant devait être élargi pour loger le 1.6 PureTech). Inconvénient : le prix de vente.


Hybridation pour la future Clio 5 RS ?

La nouvelle Renault Clio sera présentée juste avant le salon de GenÚve puis commercialisée dans la foulée en avril 2019. La version RS 1.8 TCe ne sera pas commercialisée avant l'automne 2020.

Bien que pionnier de l’électrique, Renault n’adoptera pas la même stratégie que PSA. La Clio 5 (dévoilée au salon de Genève en mars 2019) disposera d’une version GT avec le 1.3 TCe de 150 ch et logiquement d’une version RS qui disposera du 1.8 TCe (entre 200 et 225 ch). Reste à savoir si ce dernier bénéficiera d’une hybridation légère 12 ou 48V afin de réduire la consommation et le CO2. Renault pourrait se permettre de garder un moteur thermique sur la Clio RS grâce à ses véhicules électriques (Zoé et compagnie) dont les ventes comptent double dans le calcul de sa moyenne d’émissions de CO2.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 208
Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Clio