Peugeot 408 : suivez notre essai en vidéo
habillage
banniere_haut

Peugeot 408 : suivez notre essai en vidéo

Révélée au public au mois de juin 2022, la nouvelle Peugeot 408 a enfin été testée par nos journalistes. Voici ce qu’il faut savoir sur cette berline d’un nouveau genre, et notre avis au volant d’une 408 Hybrid 225 GT.

Publié le Mis à jour le

Deux mois avant la sortie de la Peugeot 408, nos journalistes ont pu en prendre le volant. L'essai détaillé sera en ligne dès le 23 novembre 2022.

DR

Sur largus.fr, la très attendue Peugeot 408 a déjà fait l’objet de plusieurs articles. Décryptage de son design, visite de sa chaîne de préproduction, analyse de son aérodynamisme en soufflerie, découverte de sa gamme et de ses prix, revue des offres de lancement et délais de livraison… Ne manquait qu’une étape, et non des moindres : son essai dynamique ! C'est désormais chose faite, et l'avis détaillé de nos journalistes est disponible dans ce test de la Peugeot 408 PureTech 225 GT.

Si vous avez manqué nos premiers reportages, petit rappel. La 408 repose sur la plate-forme EMP2 des 308 et 508, mais elle voit sa garde au sol rehaussée de 5 cm, sa carrosserie entourée de protections en plastique et ses roues culminer à 20 pouces. C’est un SUV alors ? Justement non : son pavillon reste au niveau de celui d'une berline (1,48 m de haut, soit près de 15 cm de moins que le SUV 3008), alors que sa partie arrière adopte un profil fastback, à lunette arrière inclinée et vitrage latéral en fuite. Une modèle d’un nouveau genre qui promet l’alliance du plaisir de conduite d’une berline avec le sens de l'accueil d’un SUV. 

Stylée mais accueillante

Avec son empattement étiré au maximum et son arrière callipyge, la Peugeot 408 vient corriger le principal écueil des berlines Peugeot : leur manque d’espace sur la banquette. Lors de notre découverte de la 408 en statique, nous avons relevé de belles mesures d'habitabilité autorisant un espace aux jambes généreux, une garde au toit très correcte aux places latérales et une banquette bien dessinée (assise longue, dossiers légèrement inclinés). De quoi assurer un confort certain lors des longs trajets en famille…

Media Image
Image

Bel espace aux jambes, banquette bien dessinée : c'est rare sur une berline Peugeot !

Laurent Lacoste

Media Image
Image

Le généreux volume de coffre (536 l) chute à 471 l en version hybride rechargeable.

DR

Le coffre n'est pas en reste avec un volume de 536 l en cinq places (16 l de plus qu’un 3008 et 6 l de plus qu’une 508 SW) et une modularité astucieuse (tirettes pour rabattre les dossiers, plage arrière s’élevant avec le hayon), bien que la version hybride rechargeable se limite à 471 l car sa grosse batterie rogne l’espace sous plancher. Deux tiers des versions de 408 connaissent donc cette réduction car, pour l’heure, la gamme est particulièrement réduite.

Deux hybrides rechargeables, aucun diesel

Si les 308, 508, 3008 et 5008 proposent toujours des versions diesel, la 408 a tiré un trait sur le Blue HDi 130. Sa gamme démarre avec le 1.2 PureTech 130 à essence EAT8 (la boîte mécanique n’est pas non plus retenue) puis saute directement à l’Hybrid 180, qui relie le 1.6 PureTech à un moteur électrique cumulant 180 ch. L’écart de prix entre les deux technologies atteint hélas 8 100 € en finition Allure, la 408 refusant les niveaux Active et Active Pack pour asseoir son positionnement haut de gamme.

Media Image
Image

Ici photographiée en finition haute GT, la planche de bord est strictement identique à celle de la 308.

DR

Media Image
Image

À 1,48 m de haut, la 408 est 15 cm plus basse qu'un SUV 3008. Le diamètre des roues culmine à 20 pouces.

Laurent Lacoste

Les tarifs le confirment : 37 350 € en prix d’appel, 45 450 € minimum en Hybrid 180 et jusqu’à 51 400 € en Hybrid 225 GT bientôt à l’essai. À version comparable, la 408 revient donc 3 900 € plus cher qu’une 308 Berline, 2 900 € plus cher qu’une 308 SW et juste 1 200 € moins cher qu’un SUV 3008… alors même que ces modèles viennent d’augmenter leurs tarifs entre 2 000 € (308) et 2 500 € (3008) en version hybride rechargeable. Reste à savoir si la 408 saura justifier ses prétentions une fois en mouvement, comme elle a su le faire en termes d’espace à bord et de « présence » esthétique lors de nos premiers rendez-vous. À suivre…

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
alex dum Le 21/11/2022 - 20:37
Alors déjà c'est "Rebattre" les oreilles, pas rabattre, Stellantis avec un "e", et puis, non personne n'en a marre, à part vous, je vous invite donc à aller voir ailleurs !... Vous avez raison, rebattre et pas rabattre, Stellantis et pas Stalantis… je tape vite et mal… comme Peugeot, vite et mal!
308gt Le 21/11/2022 - 15:58
Je ne comprends pas pourquoi vous semblez ignorer la Renault Arkana.
Aourir Le 21/11/2022 - 12:41
Franchement de plus en plus baroque le style Peugeot ! Indigeste ???
Voir tous les commentaires (7)