Vous êtes ici :

Peugeot de retour aux Etats-Unis avec les 3008 et 508

voir les photos
peugeot 3008
Le successeur du Peugeot 3008, qui est attendu en 2023, devrait être vendu aux Etats-Unis d'ici à 2026.

PSA envisage sérieusement de s'implanter aux Etats-Unis avec la marque Peugeot et d'y distribuer d'ici à 2026 certains de ses modèles, tel le SUV 3008 et la berline 508.

Le marché américain a toujours attiré les constructeurs français. Il y a quelques décennies, ces derniers y ont même tenté une percée, sans grand résultat, Renault avec AMC et PSA avec Chrysler. Aujourd'hui pourtant, PSA semble prêt à faire son retour outre-Atlantique, comme l'a annoncé récemment le P-DG Carlos Tavares. Et la marque qui aura le privilège de représenter le groupe français sera Peugeot et non DS Automobiles.

 

D'abord l'autopartage, puis la vente

PSA avait déjà amorcé ce retour en fin d'année 2018, avec le développement de son service d'autopartage Free2move, notamment dans la ville de Washington. Les véhicules mis à disposition étaient alors de marque Chevrolet, car aucun véhicule PSA ne bénéficiait encore d'une homologation aux normes américaines. Mais il ne fait aucun doute que d'ici très peu de temps, des SUV et berlines badgés du lion seront proposés aux utilisateurs de Free2Move.

L'étape suivante sera bien entendu la vente de véhicules de la marque sur le marché américain, qui devrait se mettre en place d'ici 2026. L'offre devrait alors se concentrer sur la nouvelle génération des SUV 3008 et 5008 (en 2023) et sur la berline 508, en berline et break. Automotive News Europe nous rapporte que, selon Carlos Tavares, l'image de Peugeot aux Etats-Unis serait plutôt bonne, sans compter que la marque y a déjà un (lointain) palmarès sportif, avec deux victoires aux 500 miles d'Indianapolis en 1913 et 1916.

peugeot 508

Carlos Tavares et Jean-Philippe Imparato, président de Peugeot, ont toutefois assuré que ce retour aux Etats-Unis se ferait de manière progressive et que le groupe ne souhaitait pas engloutir des sommes faramineuses dans cette opération. Aucune usine ne sera construite sur place tant que les volumes de ventes ne seront pas suffisants, tandis que le réseau de distribution devrait être dans un premier temps assez restreint. Toutefois un éventuel rapprochement avec un autre constructeur pourrait changer la donne. Notamment avec Fiat-Chrysler.

Carlos Tavares a d'ailleurs ajouté que l'approche commerciale de Peugeot aux Etats-Unis ne serait pas vraiment conventionnelle, mais plutôt créative. Nous devrions sans aucun doute avoir plus d'informations à ce sujet dans les années à venir...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot