Vous êtes ici :

Peugeot e-Legend vs Nissan Idx : le retour des coupés des années 70 ?

Nissan Idx concept Peugeot e-Legend concept vue avant
Les concept-cars Peugeot e-Legend (à droite) et Nissan Idx (à gauche) reprennent le registre formel des coupés des années 1970.

Sur le stand Peugeot au Mondial de l'Auto 2018, les projecteurs seront braqués sur le concept-car e-Legend, subtil hommage au coupé 504 des années 70. Une démarche à la lisière du rétro-design qui n'est pas sans rappeler celle qui a présidé à la conception du coupé Nissan Idx de 2013...

Peugeot fera sensation au Mondial de l’Auto 2018 avec le concept-car e-Legend. Ce coupé 100 % électrique rendra un vibrant hommage au coupé Peugeot 504, véritable vitrine haut de gamme de la marque, et qui fut commercialisé de la fin des années 60 jusqu’au début des années 80. Cet héritier contemporain évoque subtilement son aïeul, sans verser inutilement dans le rétro-design.

Lire notre article : Peugeot e-Legend Concept : la 504 Coupé du futur ?
 

e-Legend : l’élégant !

Peugeot e-Legend concept vue arriÚre
Les lignes du coupé électrique Peugeot e-Legend sont très élégantes.

De profil, les fins montants de pavillon, le long capot, l’épaulement au niveau des ailes arrière et la calandre inclinée assurent un parallèle évident entre la 504 coupé et l’e-Legend.

Peugeot e-Legend concept et Peugeot 504 Coupé
L'air de famille entre le concept-car e-Legend et la 504 Coupé est évident.

Ce dernier apporte néanmoins de la modernité avec ses arches de roues en « négatif », son capot ouvragé et son pare-brise à facettes. Le modelé des extrémités n’a d’ailleurs aucun lien, hormis une évocation des optiques, tandis que les bas de caisse très agressifs laissent apparaître les batteries, un équipement dont ne disposait pas la 504 Coupé.

 

Nissan Idx : coup double

Nissan Idx Nismo et Idx flow
Au premier plan, l'Idx Nismo, au second plan, l'Idx Flow.

Au salon de Tokyo, en novembre 2013, Nissan dévoilait le concept Idx. Un petit coupé sportif inspiré par la Nissan Skyline PGC 10, commercialisée de 1969 à 1972. La marque nippone faisait d’ailleurs coup double avec, d’une part, l’Idx Freeflow, la version civile et, d’autre part, l’Idx Nismo, celle avec les peintures de guerre et au look encore plus affûté.
 

Idx Nismo
Idx Nismo
Idx Flow
Idx Flow

La première est animée par un moteur essence 1.2 de 115 ch issu du Nissan Qashqai, la seconde opte pour un 1.6 turbo de 200 ch emprunté au Nissan Juke. On parle d’inspiration et non de copié-collé, car le pavillon flottant et la découpe des portes en forme de flèche relèvent davantage du XXIe siècle que des années 70. 


De nombreuses similitudes

Nissan Idx Flow concept (2013)
Nissan Idx Flow concept (2013)

Le parallèle formel entre la Peugeot e-Legend et la Nissan Idx est manifeste, notamment pour le traitement de la proue avec les phares à double optique et le museau en nez de requin.

A l’arrière, le concept français et son homologue japonais misent tous deux sur des feux à trois « griffes ». Enfin, le bas des boucliers, en menton en galoche, rapproche une fois de plus l’e-Legend et l’Idx.

Peugeot e-Legend
Peugeot e-Legend
Nissan Idx Flow
Nissan Idx Flow

Autre point commun, le bleu de la sellerie à bord des Peugeot e-Legend et Nissan Idx Flow...
 

L’industrialisation, c’est non !

illustration Peugeot 508 Coupé bleu vue de profil
La Peugeot 508 Coupé ne figure pas dans le plan produit de la marque ... dommage.

Au final, l’un comme l’autre resteront à l’état de prototype de salon. Même si l’engouement du public est un facteur non négligeable, l’industrialisation n’est toutefois pas envisagée. Un coupé dérivé de la nouvelle Peugeot 508 aurait certes fière allure, non avons d’ailleurs réalisé « virtuellement »  cet exercice…

Lire notre articlePeugeot 508 Coupé, le bleu de la victoire !

Mais il n’arrivera pas dans la gamme, car la rentabilité ne serait pas au rendez-vous. Et cela, même si la plateforme modulaire EMP2, que partagent le concept-car e-Legend et la Peugeot 508 de série, autorise l’électrification…

Même issue chez Nissan, pas de coupé populaire au programme. Le constructeur propose néanmoins   la mythique GT-R qui est l’exception à la règle qui veut, qu’aujourd’hui, le marché du coupé haut de gamme demeure la chasse gardée des constructeurs premiums.

En témoigne l’arrivée de Volvo, ou plutôt de Polestar, qui revisite le genre avec son modèle électrique Polestar 1.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
thierrybouvier708031

Pour une fois que deux constructeurs font 2 beaux coupés ,Peugeot et Nissan , ils ne veulent pas les commercialiser. C'est bien dommage car il y a un vide sur le marché , plus de choix dans ce segment. On ne demande pas à un coupé d'etre rentable, c'est un produit de niche qui permet d' asseoir une image de marque. Il y en a assez de ses logiques de rentabilités, voila ou on en arrive, plus aucun coupé sur le marché que des suv ou monospace. Ils faut aussi penser à ceux qui veulent des coupés abordables!!! Il y a des clients qui aiment ce style de voiture et qui sont pret à en acheter, certes ils ne sont pas nombreux mais il y en a!!

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Nissan
Recevez par e-mail toutes les infos de Porsche