Peugeot. Les Lionnes les plus produites depuis 1810
habillage
banniere_haut

Peugeot. Les Lionnes les plus produites depuis 1810

Savez-vous quelle est la Peugeot la plus produite de la marque depuis ses débuts ? Dans la gamme populaire du constructeur figurent plusieurs prétendantes à trois chiffres : 205, 406, 307, 106, 504... L'argus s'est penché sur la question et vous propose un top dix des Peugeot les plus éditées.

Par Benjamin Defay
Publié le Mis à jour le

Quelles sont les dix Peugeot les plus produites depuis la création de la marque ? Réponse dans les images suivantes...

Fondé en 1810 par Armand Peugeot, le constructeur automobile au lion a commercialisé de nombreux succès populaires en France et en Europe : les citadines 205 puis 206, la saga des compactes « 300 » avec les 306, 307 et 308, ou encore les récents SUV 2008, 3008 et 5008. Mais quelles sont les Peugeot les plus produites depuis la création de la marque ? La réponse en images…

>>> Découvrez le top 10 des Peugeot les plus produites <<<
 

Sans surprise, les 206 et 205 en tête

peugeot 205 production
N°2 - Peugeot 205 : 5 278 055 ex.
peugeot 206 production
N°1 - Peugeot 206 : 8 393 216 ex.

De façon assez prévisible, ce sont les deux citadines très populaires de Peugeot qui ont pris la tête du classement. La « sauveuse » de la marque dans les années 1980, la 205, a longtemps été la plus produite avec 5 278 055 unités comptabilisées. Mais au début des années 2000 elle a laissé sa place à sa descendante, 206, désormais accrochée à la première place. La citadine, arrivée sur le marché en 1998, a été produite à 8 393 216 exemplaires grâce à ses nombreuses variantes : berline 3 et 5 portes, cabriolet 206 CC, break 206 SW et même 206+ lorsque la 207 est venue la remplacer.

peugeot 405 production
N°3 - Peugeot 405 : 5 115 726 ex.

La berline 405 (et sa déclinaison break) se classe en troisième position, avec 5 115 726 unités produites. Il faut dire que sa carrière est très longue puisque, même si elle a été remplacée en 1996 par la 406 chez nous, elle continue à vivre dans certains pays comme l’Azerbaïdjan ou l’Iran sous les blason Khazar et Iran Khodro.

peugeot 307 cc
Au début des années 2000, la gamme 307 intégrait notamment un  coupé-cabriolet CC

À la quatrième place, c’est la 307 qui rejoint le classement. La lionne lancée en 2001 change radicalement de philosophie avec son look monovolume marqué par un capot dans le prolongement du pare-brise et une hauteur de caisse plus importante que celle de sa devancière. Grâce à des variantes break 307 SW et cabriolet 307 CC, la famille 307 obtient de bons scores avec 3 723 365 unités produites.
 

504, 308 et Partner au centre du classement

Juste derrière, en cinquième position, se tient la 504 lancée en 1968. Avec 3 712 960 exemplaires, elle est presque au coude à coude avec la 307. Déclinée en berline, coupé et cabriolet, mais aussi en break et même en pick-up, la 504 a été commercialisée en France jusqu’en 1983. Mais sa production a continué jusqu’en 2005 en Afrique !

peugeot 504 production
N°5 - Peugeot 504 : 3 712 960 ex.
peugeot 308 production
N°6 - Peugeot 308 : 3 242 236 ex.

La Peugeot 308, dont la troisième génération vient d’être présentée, figure en sixième position et pourrait bien dépasser la 504 pour venir se placer derrière son aînée, la 307. Depuis son lancement en 2007, la compacte du Lion a bien changé. La première génération est celle qui avait la gamme la plus étoffée avec notamment un coupé-cabriolet 308 CC qui n’a jamais eu de descendance, contrairement au break 308 SW. Au total, Peugeot a sorti 3 242 236 unités de 308 sur les deux premières générations, la troisième débutant à peine sa production.

peugeot partner production
N°7 - Peugeot Partner : 3 183 689 ex.

Le Peugeot Partner se classe en septième position. Ami des professionnels et des familles souhaitant de l’espace et du volume de chargement, il a été produit à près de 3,2 millions d’unités. Le modèle existe depuis 1996, et il est vendu en utilitaire uniquement. Car depuis 2018 la version dédiée aux particuliers est nommée Rifter.
 

Les 404, 306 et 106 ferment la marche

peugeot 404 production
N°8 - Peugeot 404 : 2 885 306 ex.

La berline familiale 404, produite dans ses différentes déclinaisons à 2 885 306 exemplaires, obtient la huitième place. Sortie rapidement en 1960 pour remplacer la 403 dépassée technologiquement par la Citroën DS, la 404 est toujours une propulsion dessinée par Pininfarina. Elle adopte un look plus rectiligne et démocratise le diesel. Juste derrière, la compacte 306 s’est elle aussi approchée des trois millions d’exemplaires avec 2 846 822 unités produites. Berline à hayon ou à malle, break, cabriolet… la 306 a connu de nombreuses variantes (dont la fameuse 306 S16) et séries spéciales, et son pedigree en rallye est notable avec la célèbre 306 Maxi.

production peugeot 106
N°10 - Peugeot 106 : 2 799 046 ex.
peugeot 306 production
N°9 - Peugeot 306 : 2 846 822 ex.

La fin du classement est composée de la citadine 106, trentenaire cette année. La 106 a été produite à près de 2,8 millions d’unités. Mais qu’elle prenne garde : la Peugeot 208 est en bonne voie pour la dépasser avec 2 723 013 exemplaires déjà enregistrés !

À LIRE. Musée Peugeot. La 106 en vedette dans une expo !
 

Le classement des Peugeot les plus produites

Position

Modèle

Nombre d’exemplaires

1

206

8 393 216

2

205

5 278 055

3

405

5 115 726

4

307

3 723 365

5

504

3 712 960

6

308

3 242 236

7

Partner

3 183 689

8

404

2 885 306

9

306

2 846 822

10

106

2 799 046

 

À lire sur le même thème

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Francisco Museo Le 01/12/2021 - 18:27
Oui 1810 est bien l'année de la création de la 1ère Sté par Peugeot frères ainés et Jacques Maillard-Salins. Mais dans le cadre de cet article consacré à l'automobile, il aurait été plus logique d'écrire 1889, ou plutôt 1890, car la Peugeot type 1 de 1889 n'en était pas une, mais une Serpollet à vapeur. La première Peugeot à moteur Daimler construit sous licence chez Panhard et Levassor est le type 2 de 1890, qui aurait été produit à 4 exemplaires, la trace de l'une d'elles vendue en Suède se perd en 1905... Pour la période 1810-1890, il faut comptabiliser les scies, tenailles, fers de rabot, marteaux, tondeuses à cheveux et à crin, ciseaux à bois, pinces diverses, tournevis, chignoles, moulins à grain, à café et à poivre, baleines de corsets et de parapluies, hameçons, lames de rasoir, et bien sur grand-bi et bicyclettes... bon courage !
patricepimoulle018 Le 01/12/2021 - 08:07
1810? vous etes certain de ce que vous dites?
Voir tous les commentaires (2)