Peugeot SR1, le look des Peugeot de demain
habillage
banniere_haut

Peugeot SR1, le look des Peugeot de demain

Le concept car SR1 marque une nouvelle ère pour le design Peugeot. Inspirés par sa plastique, les futurs piliers de la gamme, 508 et 208, y ont déjà puisé ou y puiseront de nombreux éléments esthétiques. Et il en sera de même pour des modèles dits hors-série.

Publié le Mis à jour le

Clément Choulot


Concept car
Motorisation hybride diesel + électrique
Puissance cumulée 313 ch


Telle une star de cinéma, la Peugeot SR1 a un agenda bien rempli. Elle court de Salon en Salon : Genève en mars dernier, le Mondial de Paris début octobre.

Le roadster Peugeot s’est « libéré » pour nous, juste avant de repartir en tournée au Salon d’Istanbul.

Sous les derniers rayons d’un soleil d’automne, il prend la pose et illumine son habitacle à ciel ouvert.


PROPORTIONS TROMPEUSES

Longue de 4,82 m, la Peugeot SR1 rend seulement 8 cm à une 607.

En revanche, avec seulement 1,24 m sous la toise, ce prototype est plus bas de vingt centimètres que la grande routière.

Des proportions dont l’appréhension est faussée par la présence d’imposantes roues de 20 pouces.


PERFORMANTE ET ÉCONOME 

La Peugeot SR 1 est animée par un moteur 1.6 turbo de 218 ch pour une valeur de couple de 280 Nm (300 Nm avec la fonction overboost) associé à un moteur électrique délivrant 40 kW, soit environ 54 ch pour 104 Nm de couple.

Ce dernier dispose également d’un mode spécial grâce auquel la puissance et la valeur de couple sont portées à 70 kW (95 ch) et 178 Nm.

L’hybridation permet d’évoluer en « tout électrique » sans aucune émission de CO2.

Et lorsque les deux moteurs œuvrent de concert, l’auto offre une puissance de 313 ch répartie sur les quatre roues motrices, lesquelles sont aussi directrices.

La gestion optimisée des deux énergies limite, en théorie, la consommation à 4,9 litres aux 100 km avec pour corollaire des rejets de CO2 de 119g / km.   

STYLE EFFILE


Nouvelle signature des modèles Peugeot,
la forme du projecteur s’affine
vers l’extérieur et chasse le thème aujourd’hui récurrent de l’amande. Le concept car HR1 reprend la même esthétique.

TRAVERSANT


Tranchant l’encadrement du pare-brise,
le support du rétroviseur anime également l’aile avant dont la surface est très fluide. Un élément graphique important qui équilibre
la silhouette en abaissant visuellement la ligne du capot.  

COUP DE GRIFFE


Telles les griffes du lion, le feu marque de
son empreinte l’aile arrière. Concept car oblige, les designers ont eu toute latitude pour s’exprimer. Une telle forme en excroissance n’est pas envisageable sur un modèle de série. 
 


SUSPENDU DANS LE VIDE

Orienté vers le conducteur, l’écran central accueille le système de navigation. Les planches de bord des futurs modèles seront plus sobres sans pour autant renoncer aux équipements high-tech.


HOLOGRAMME

L’affichage en trois dimensions dans un bloc de plexiglas rétro éclairé est très spectaculaire, mais pour les modèles de série Peugeot fera toujours confiance à un affichage conventionnel.


LIQUIDE PRÉCIEUX

Plutôt que d’utiliser une jauge conventionnelle, deux tubes en verre, comme ceux utilisés dans un laboratoire, indiquent la consommation instantanée pour l’un et l’autonomie du véhicule pour l’autre.


Haro sur le trio


Nombreux sont les concept cars offrant un habitacle à trois places, mais lors du passage à la série, l’habitacle dispose toujours d’au moins quatre places. Même si parfois les places arrière sont réduites à la portion congrue, comme c’est le cas pour le coupé RCZ dont l’architecture est nommée « 2+2 ».
 
Même une 207 CC fait de son mieux pour « caser », sur un trajet de préférence le plus court possible, deux passagers à l’arrière. L’avantage de cette disposition en « flèche » dans le roadster SR1 est de pouvoir caler le passager arrière entre les passages de roues et, dès lors, reculer au mieux l’habitacle pour une répartition optimale des masses. Mais sur le plan pratique, l’accès à bord est malaisé et l’espace pour les jambes très réduit même si la console centrale coulissante tente d’arranger les choses. C’est un concept car, on lui pardonne !


Une filiation manifeste :
Peugeot 208
Commercialisation printemps 2012
Moteurs à essence de 70 à 200 ch 
Moteurs diesels de 70 à 112 ch 
à partir de 13 000 € (estimation)


Selon Gérard Welter, ex-patron du style Peugeot, les méplats caractérisant les arches de roues de la 208 auraient été inspirés par ceux de la vrombissante 206 WRC. Cette forte personnalité sera-t-elle un concentré de 205 et de 206 ?

Peugeot HR1
Concept Car
Hybride : moteur 1.2 turbo à essence de 110 ch + électrique de 37 ch


Invité surprise du Mondial de Paris début octobre, le HR1 démontre avec succès que le nouveau style Peugeot s’affranchit aisément des dimensions de l’auto sur lequel il s’applique. En outre, les portes à la cinématique particulière donnent quelques indications sur une remplaçante de la 1007.

Peugeot 2008
Commercialisation fin 2012
Pas de moteur à essence l 2 moteurs diesels de 112 et 150 ch 
à partir de 18 500 € (estimation)

À l’image du 4007 qui reprend la quasi-totalité des éléments techniques du Mitsubishi Outlander, le 2008 héritera du soubassement et de l’intégralité de la carrosserie du Mitsubihi ASX. Seule sa face avant sera typiquement Peugeot.

Peugeot 508
Commercialisation début 2011
Moteurs à essence de 120 à 156 ch 
Moteurs diesels de 112 à 204 ch 

à partir de 22 900 €

Bien plus homogène qu’une 407, la 508 affine ses proportions et sa silhouette, notamment par une meilleure maîtrise des porte-à-faux. Elle reprend les codes initiés par le SR1 : calandre en surplomb, optiques étirées et poupe « lisse comme un galet ».
 
 
 
 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
degroot710 Le 18/12/2010 - 20:22
Vous savez bien qu'entre les concepts cars français et les voitures françaises il y a tout un monde pour ne pas dire tout un univers.
amsi.bernard738 Le 18/12/2010 - 20:04
si peugeot sort la sr1 en coupé 350-400ch je mon coupé 335d sport
colidan113018 Le 18/12/2010 - 11:49
Ne vous réjouissez pas trop vite ; ce sont les directeurs financiers qui font les voitures en France pas les designers Donc ce modèle on le verra JAMAIS ! ! ! . la preuve regardez sur les routes ce qui roule ............
Voir tous les commentaires (10)