Vous êtes ici :

Pick-up : ils seront malussés comme les SUV

mercedes classe x
Les pick-up ne seront bientôt plus favorisés par rapport aux SUV sur le plan du malus.

Jusqu'à présent, les pick-up étaient considérés comme des véhicules utilitaires et ainsi exonérés de malus écologique sur notre marché. Mais les choses s'apprêtent à changer...

Alors que les voitures thermiques sont globalement de plus en plus accablées par le malus écologique, notamment avec le nouveau système d'homologation WLTP, il semblait étonnant que les pick-up continuent de leur côté à être exonérés de cette taxe. Cette incohérence ne va toutefois pas durer, puisqu'un amendement vient d'être voté à l'assemblée nationale, visant à mettre fin à cette exonération fiscale.

Un changement qui devrait donc stopper net la forte croissance qu'a connu le segment des pick-up ces dernières années sur notre marché. En effet, alors que les grands SUV et 4x4 sont pour leur majorité fortement malussés, de nombreux particuliers ont rapidement compris l'intérêt de se tourner vers les pick-up, qui offrent autant de volume (voire plus) et permettent d'économiser jusqu'à 10 500 € de taxe. En 2017, 20 000 pick-up ont ainsi été vendus en France, contre 14 000 en 2015.

À lire. Le nouveau barème du malus écologique 2019

 

Un manque à gagner de 200 millions d'euros

Renault Alaskan
Renault Alaskan

L'amendement voté ce jeudi impose donc la suppression de l'exonération de malus, « qui représente à elle seule un manque à gagner de 200 millions d'euros par an pour l'Etat ». Il est également mentionné que cette exonération se traduisait dans les faits « par un marché en plein essor, par un effet d'aubaine totalement climaticide ».

Reste à espérer que cet amendement ne pénalisera pas les professionnels pour qui le pick-up est avant tout un outil de travail. L'une des façons les plus simples pour distinguer les « vrais » clients professionnels des particuliers opportunistes, pourrait être de considérer les pick-up dotés d'une double cabine comme des véhicules particuliers, tandis que ceux dotés d'une cabine simple (seulement deux places) demeureraient des utilitaires.

 

Partager cet article
Commentaires
Bruno du 13

Gros moteurs, lourds et anti-aérodynamiques, ces pick-ups sont des gouffres en consommation et des usines à polluants... il était temps de les taxer comme les autres véhicules.

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
139 061 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !