Pick-up, version longue...les Skoda Yeti oubliés
habillage
banniere_haut

Pick-up, version longue...les Skoda Yeti oubliés

Le Skoda Yeti a connu une carrière plutôt sage en termes de déclinaisons, pourtant en coulisses le constructeur a étudié nombre de variantes, d’un concept découvrable à un tout-terrain en passant par un pick-up.

Par MaxK
Publié le

Sur les cinq variantes de Skoda Yeti à l'image, une seule fut commercialisée en Europe.

Skoda

Comme celle de l’abominable homme des neiges duquel le véhicule tire son nom, l’histoire du Skoda Yeti renferme encore quelques secrets. Si l’on connaît bien ici le petit SUV « cubique » auquel le Karoq d’allure plus classique a succédé, certaines variantes du modèle n’ont jamais été commercialisées dans nos contrées.

Un Skoda Yeti décapotable

Officiellement, l’histoire du Skoda Yeti a débuté en 2005 avec la présentation d’un concept-car bleu proche de la série au salon de Genève, puis d’une version découvrable orange à deux portes à Francfort. A eux deux, ces véhicules annonçaient la combinaison de praticité, de ludisme et d’aventure qu’allait proposer le modèle de série, commercialisé en 2009.

Media Image
Image

Ces deux concept-cars annoncèrent le Yeti en 2005.

Skoda

Long de 4,22 m (soit un peu plus que le concept-car cinq-portes), le véhicule était disponible avec une transmission intégrale et disposait d’une garde au sol plutôt conséquente sur le segment alors naissant des SUV urbains. Sa partie arrière verticale avait le double avantage de maximiser l’espace intérieur et de limiter la pénétration de la chaleur solaire dans un habitacle aux surfaces vitrées importantes. Mais aucune option à ciel ouvert ne fut proposée.

Media Image
Image

Le Skoda Yeti fut lancé en 2009, restylé en 2013 puis remplacé en 2017 par le Karoq.

Skoda

Le Yeti pick-up existe

Fin 2012, Skoda envisagea de décliner le Yeti en pick-up et construisit un prototype. La partie avant de l’utilitaire était reprise du modèle de série, qui reposait sur la même architecture que l’Octavia. Mais toute la partie technique arrière, comprenant l’essieu et la suspension, fut rapportée d’un Volkswagen Caddy Maxi. Dessus, les designers du constructeur tchèque adaptèrent le style du Yeti. Ce prototype mesurait 66 cm de plus que le modèle de base en longueur et disposait d’une benne profonde de 63 cm. Mais sa production en série ne fut pas validée.

Media Image
Image

Un prototype de Yeti pick-up fut construit.

Skoda

Un Yeti aux jambes longues en Chine

En 2013, Skoda accompagna le restylage du Yeti européen du lancement d’une version longue réservée au marché chinois. L’empattement du crossover fut allongé de 6 cm pour offrir davantage d’espace aux jambes à l’arrière, un critère important pour une grande partie de la clientèle chinoise. Même les petits SUV peuvent donc se muer en limousines (de poche).

Media Image
Image

La Chine a eu droit à un Yeti à l'empattement allongé.

Skoda

Un concept Xtreme au look sportif

En 2014, Skoda prit part au rassemblement annuel de Wörthersee en Autriche, initialement consacré aux Volkswagen GTI et plus globalement aux modèles sportifs du groupe allemand désormais. La firme tchèque y présenta le Yeti Xtreme, dont la carrosserie gris foncé mat était contrastée par des éléments jaunes tels que les jantes et le toit. Surtout, le véhicule était doté d’attributs de rallye-raid tels que des ailes élargies, des plaques de protection en aluminium, des crochets de remorquage et une suspension ajustable en hauteur. Ce modèle Xtreme demeura une pure étude de style, impossible donc d’en prendre le volant pour partir à la recherche des créatures légendaires de l’Himalaya.

Media Image
Image

Ambiance rallye-raid à bord du concept Yeti Xtreme.

Skoda

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours