Pikes Peak 2022. Voici la Porsche 911 Hoonipigasus de Ken Block
habillage
banniere_haut

Pikes Peak 2022. Voici la Porsche 911 Hoonipigasus de Ken Block

Ken Block participera à la 100ème édition de la course de côte de Pikes Peak, le 26 juin 2022, au volant d’une Porsche 911 de 1966 totalement transformée pour offrir plus de 1 400 ch et une transmission intégrale. La voiture a été surnommée Hoonipigasus.

Par MaxK
Publié le

Cette Porsche 911 surnommée Hoonipigasus sera pilotée par Ken Block lors de la prochaine course de côte de Pikes Peak.

BBi Autosport

Ken Block va faire son retour à Pikes Peak. En 2017, le pilote et entrepreneur californien s’était illustré sur le tracé de la plus célèbre course de côte américaine avec le film Climbkhana, dans lequel on le voyait gravir la montagne tout en glisse au volant de sa furieuse Ford Mustang Hoonicorn V2 de 1 400 ch, juste pour le frisson et le plaisir des yeux. En 2022, Block ne sera pas là que pour le spectacle. Il participera à la 100ème édition de l’épreuve avec une machine créée pour l’occasion : une Porsche 911 spectaculaire baptisée Hoonipigasus. Rappelons que la star des vidéos Gymkhana a récemment quitté Ford pour s’engager dans un partenariat promotionnel avec Audi, marque du groupe Volkswagen comme Porsche. Mais pas question d'électrique ici, contrairement à ce que que Block vante chez le constructeur aux anneaux.

Media Image
Image

La Hoonipigasus a été réalisée par BBi Autosport.

Hoonigan

Une machine de guerre sur base d’ancienne

La 911 Hoonipigasus est l’œuvre de BBi Autosport, préparateur de la côte ouest spécialiste de Porsche autant que de Pikes Peak. Trois voitures sorties de leur garage étaient engagées en 2021 avec à l’arrivée deux victoires de classe et un podium. Leur projet de 911 « vintage » de course remonte à près d’une décennie ; c’est en effet un modèle de 1966 qui a servi de base à leur nouvelle création. Evidemment, l’auto a été considérablement modifiée pour s’attaquer à la « course vers les nuages », à commencer par une panoplie aérodynamique particulièrement impressionnante. Spoiler avant façon pelle, ailes élargies et découpées, extracteurs latéraux, prise d’air de toit à la place de la lunette arrière, aileron gigantesque et diffuseur tout aussi massif en font partie. La livrée rose est un hommage à la Porsche 917/20 « Pink Pig » qui participa aux 24 Heures du Mans 1971. Elle a été réalisée par l’artiste Trouble Andrew, alias Guccighost. Le nom de la voiture fait à la fois référence à cette 917, à l’entreprise Hoonigan de Ken Block, et à l’huile Pegasus de Mobil 1 qui est partenaire de ce projet.

Media Image
Image

Derrière cette allure bodybuildée se cache une Porsche 911 de 1966.

Hoonigan

Media Image
Image

Le moteur est installé en position centrale-arrière, et non en porte-à-faux arrière comme à l'origine.

Hoonigan

Une Porsche 911 4x4 à moteur central

Le moteur de cette 911 n’est plus en porte-à-faux arrière mais en position centrale-arrière pour une répartition des masses plus neutre, une configuration que Porsche n’a utilisé que par deux fois en compétition avec la 911 : d’abord avec la GT1 des années 1990 puis avec la RSR type 991. Hélas peu d’informations ont été communiquées sur cette mécanique, si ce n’est qu’elle est doublement turbocompressée, développe 1 419 ch, et transmet sa puissance aux quatre roues. Rappelons qu’avec l’altitude et le manque d’oxygène, les voitures perdent beaucoup de puissance au fil de leur ascension.

Media Image
Image

L'auto dispose de 1 419 ch et de quatre roues motrices.

Hoonigan

La victoire comme objectif

Ken Block et sa Hoonipigasus seront engagés dans la catégorie Pikes Peak Open. L’équipe vise la victoire au classement général, ce qui implique de devancer les véhicules de la catégorie Unlimited, qui peuvent être des prototypes alors que les autos de la classe Open doivent être basées sur des voitures préexistantes. Dès ses débuts en rallye, en 2005, Ken Block avait couru à Pikes Peak dans une Subaru Impreza WRX STi du Groupe N à laquelle il ne restait qu’environ 200 ch à l’arrivée. « La course de côte de Pikes Peak est l’une des principales raisons pour lesquelles je suis pilote de rallye. La liste des pilotes qui y ont pris part et remporté cette course de côte inclut beaucoup de mes héros : Walter Röhrl, Ari Vatanen, Michèle Mouton, Sébastien Loeb et Rod Millen pour ne citer qu’eux. J’ai toujours voulu avoir une chance de courir à Pikes Peak au pus haut niveau et de concourir pour la victoire au général », a-t-il déclaré. La 100ème édition de la course de côte de Pikes Peak se tiendra le 26 juin 2022.

Media Image
Image

La lunette arrière a disparu au profit d'une prise d'air.

Hoonigan

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours