Porsche a-t-il bien fait d’abandonner son Cayenne cabriolet ?
habillage
banniere_haut

Porsche a-t-il bien fait d’abandonner son Cayenne cabriolet ?

A l’occasion des 20 ans du Porsche Cayenne, le constructeur revient sur son projet d’un dérivé convertible de son SUV. Un projet suffisamment sérieux pour qu’un prototype soit élaboré. Et vous, auriez-vous voulu d’un Cayenne Targa ? 

Par Raphaël Desrosiers
Publié le

Un Porsche Cayenne découvrable, cela vous aurait plu ?

DR

En 2002, Porsche fait fi des critiques des puristes et lance son premier SUV, le Porsche Cayenne. Un choix qui a permis à la marque de se sortir des difficultés financières et de se poser aujourd’hui comme un des constructeurs les plus rentables au monde (c’est néanmoins la 911 qui a le titre de voiture la plus rentable chez Porsche). Si l’on peut s’interroger de manière générale sur l’intérêt de concevoir des sportives sur ce type de carrosserie, force est de constater que cette proposition a rencontré son public. Après 3 générations, le Cayenne est en effet un succès qui a inspiré nombre d’autres marques sportives. 

Une version rallongée, coupé et… cabriolet 

Media Image
Image

Le prototype de Porsche Cayenne convertible se base sur la première génération.

DR

Ce que l’on sait moins, c’est que les têtes pensantes de Porsche n’ont eu aucun tabou lors de la conception du Cayenne. Le SUV a, en effet, été envisagé en version rallongée de 20 cm pour accueillir une troisième rangée de sièges, en coupé (déclinaison qui apparaîtra finalement en 2019), et en convertible. Cette dernière piste, tentée par des carrossiers, a d’ailleurs été prise très au sérieux par le constructeur puisqu’il est allé jusqu’à concevoir un prototype de Cayenne cabriolet. 

Etude de faisabilité

Media Image
Image

Ce n'est pas une erreur de la matrice mais bien deux arrières différents pour étudier lequel est le plus adapté.

DR

Conçu pour répondre à un certain nombre de questions précises, ce prototype ne roule pas. Sa conception est néanmoins plutôt aboutie d’un point de vue stylistique car maintenant que le monde a vu des Range Rover Evoque cabriolets, son dessin ne choque plus tant que ça. Longue d’environ 4,80, cette étude visait avant tout à savoir si les aménagements propres à une carrosserie de convertible étaient acceptables pour les clients. Porsche s’interrogeait notamment sur le confort des passagers arrière, sur la manipulation des portes, 20 cm plus longue que sur un Cayenne classique ou encore sur le dessin de la partie arrière, ce qui explique cette singulière coupe franche avec deux designs différents.

Un toit rétractable façon Targa

Là où ce Cayenne convertible aurait pu se distinguer face à la concurrence - certe limitée - des SUV cabriolets, c’est par son toit rétractable façon Targa. Porsche s’est inspiré du modèle éponyme de 911 pour dessiner un toit rétractable fonctionnel. La partie noire vient ainsi se loger dans le coffre qui s’ouvre vers l’arrière mais aussi vers l’avant.

Media Image
Image

Les portes de ce Cayenne convertible mesurent 20 cm de plus que sur la version classique.

DR

Un concept qui avait de l’idée et une certaine légitimité mais qui a finalement été écarté au profit du Coupé. Cela sera finalement le cousin Volkswagen qui s’aventurera sur ce terrain hasardeux du SUV cabriolet avec le T-Roc, aujourd’hui seul représentant de ce segment depuis l’arrêt du Range Rover Evoque découvrable.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours