Vous êtes ici :

Porsche arrête le diesel

porsche macan diesel
Le Porsche Macan, tout comme les Cayenne et Panamera, ne seront plus proposés avec des moteurs diesels.

Après plus de six mois sans aucune motorisation diesel dans son catalogue, Porsche annonce l'arrêt définitif de ce type de moteurs dans sa gamme.

Depuis le mois de février 2018, Porsche ne proposait plus de moteur diesel sur ses Panamera et Macan, tandis que le Cayenne de troisième génération semblait prendre son temps, avant d'imiter ses prédécesseurs et de s'abreuver au gasoil. Au départ, ce retrait semblait être seulement dû à quelques nécessaires ajustements en termes d'homologation, suite aux réactions en chaîne engendrées par le scandale du dieselgate.

Mais il semblerait au final que cette période de sevrage était surtout un test destiné à sonder l'avis du public, sur la nécessité ou non de motorisations diesels dans la gamme. Dans le même temps, Porsche a développé des versions hybrides sur ses berlines et SUV, qui permettent des gains à peu près similaires au niveau des consommations et se montrent même plus avantageux sur le plan fiscal, grâce à l'exonération de malus écologique.

Ainsi, la firme allemande annonce aujourd'hui qu'elle ne proposera plus à l'avenir de véhicules à motorisation diesel, tandis qu'elle intensifie encore le développement de ses modèles hybrides et électriques (la berline Taycan arrivera sur le marché en 2019). Outre le fait que ces moteurs ne soient plus vraiment indispensables à la croissance de la marque, il est certain que les retombées néfastes du dieselgate en termes d'image ont également pesé en faveur de cette décision.

 

Exemple à suivre ?

Pour autant, le P-DG de la marque, Oliver Blume, ne souhaite pas non plus enfoncer le diesel, déclarant : « Porsche ne diabolise pas le diesel. Il est et restera une technologie de propulsion importante. Nous sommes cependant arrivés à la conclusion que nous souhaitions que notre avenir soit sans diesel. » Il s'est également montré rassurant concernant les actuels possesseurs de véhicules diesels de la marque, qui seront toujours traités « avec le professionnalisme qu'ils attendent ».

Reste maintenant à savoir quels seront les prochains constructeurs à suivre Porsche sur cette voie du « sans diesel », alors que Toyota ou Volvo s'y sont déjà engagés. Si les compatriotes premiums Audi, BMW et Mercedes ne semblent pas encore prêts, il ne fait aucun doute que Bentley, l'une des autres marques « luxe » du groupe Volkswagen, ne devrait pas conserver longtemps le V8 4.0 TDI sous le capot de son Bentayga...

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Porsche