Porsche Cayman E-Volution (2016) : en première mondiale à Paris !

voir les photos
Porsche Cayman E-Volution vue avant
La Porsche Cayman E-Volution est animée par deux électromoteurs qui lui offrent 500 ch et une transmission intégrale.

C'est la grande surprise du Festival Automobile International : la Porsche Cayman E-Volution est dévoilée en première mondiale à Paris et sera exposée jusqu'au 31 janvier. L'électrification de la gamme Porsche est en marche !

Porsche a profité du cadre du Festival Automobile International (voir notre diaporama Festival Automobile International (2016) : visite guidée en 35 photos) pour dévoiler une surprise. Il ne s’agit pas d’un concept-car ni d’un modèle de série, mais d’un prototype de développement. Son objectif ? Roder la technologie électrique que la marque proposera en série en 2019.


Cayman E-Volution : discret prototype

Porsche Cayman E-Volution trappe recharge
Cette trappe découpée dans le capot arrière de la Porsche Cayman E-Volution trahit son secret.

La Porsche Cayman E-Volution, a l'apparence d'un modèle de série. Il s'en distingue extérieurement uniquement par ses stickers latéraux et par la trappe sur le capot arrière donnant accès à la prise de recharge. Dans la circulation, il passerait presque pour un Cayman de série, une discrétion parfaite pour multiplier les tests. Techniquement, le Cayman E-Volution n'a plus rien de commun avec son homologue thermique, il reprend la batterie et les deux électromoteurs du concept-car  Porsche Mission-E.

La Porsche Cayman E-Volution dispose de deux électromoteurs qui lui offrent une puissance de 500 ch et une autonomie de 500 km.



Cayman E-Volution : pas prévu pour la série

Porsche Cayman E-Volution vue de profil

800 volts, c'est écrit sur les flancs de la Porsche Cayman E-Volution. Une haute tension qui réduit significativement le temps de charge des batteries ... et aussi leur durée de vie.

Les ingénieurs de Porsche présents sur le salon parisien nous ont confirmé que la Cayman E-Volution ne sera pas commercialisée. Ce prototype n’annonce pas non plus une prochaine génération de Cayman électrique. Le discours de la marque est clair, il y aura une version de série de la Mission-E, au plus tard en 2019.

La première Porsche électrique de série sera une berline à quatre portes positionnée sous la Panamera.

Ce véhicule offrira comme le concept-car Mission-E, quatre portes et quatre places et se positionnera dans la gamme sous la Panamera. L’intérêt de la Cayman E-Volution est de pouvoir tester, en conditions réelles, la technologie électrique avec un engin au châssis abouti. Ce n’est pas le cas du concept-car Mission-E dont la garde au sol de 8 cm est parfaite pour la moquette des salons, mais totalement incompatible avec un usage sur la route.

 

15 minutes =  360 km d'autonomie

Porsche Cayman E-Volution borne de recharge
La recharge rapide de la Porsche Cayman E-Volution s'opère en 15 minutes. Durant cette période l'auto acquiert une autonomie de 360 km.

L’innovation majeure proposée par Porsche est la diminution importante du temps de recharge, une contrainte qui jusqu'alors limitait l'intérêt des modèles électrique. Le constructeur indique qu'il suffit d'un quart d'heure pour remplir 80 % de la capacité de la batterie. De quoi rouler ensuite pendant 360 kilomètres. Ce "miracle" tient à l'emploi d'une haute tension : 800 volts au lieu de 400 habituellement, ce qui augmente naturellement le débit de charge.

Il ne reste plus à Porsche qu'à implanter avant 2019 tout un réseau de  bornes spécifiques 800 V. Seront-elles aux mêmes endroits que les Superchargers de Tesla ?

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Porsche Cayman