Porsche lance une enquête interne sur ses moteurs à essence trafiqués
habillage
banniere_haut

Porsche lance une enquête interne sur ses moteurs à essence trafiqués

Après le "Dieselgate" qui dure depuis 2015, les malversations sur des moteurs à essence sont désormais pointées du doigt. Aujourd'hui, c'est Porsche qui annonce l'ouverture d'une enquête interne après des soupçons sur des moteurs produits entre 2008 et 2013.

Par Benjamin Defay
Publié le

Des soupçons de manipulation sur les moteurs à essence Porsche de 2008 à 2013 ont été révélés.

Alors que certaines marques sont en train de résoudre petit à petit leurs problèmes vis-à-vis du "Dieselgate", comme Volkswagen qui file de procès en procès, d'autres se retrouvent de nouveau sur la sellette, cinq ans après le début des soupçons sur les marques du groupe allemand. C'est le cas de Porsche, qui après avoir payé courant 2019 une amende de 535 millions d'euros dans le cadre des moteurs diesels truqués, se retrouve aujourd'hui confronté à une affaire similaire, mais concernant, cette fois-ci, ses moteurs à essence.
 

Soupçons sur les moteurs à essence de 2008 à 2013

C'est le journal allemand Bild am Sonntag qui révèle que le constructeur allemand aurait pris les devants en lançant sa propre enquête interne après avoir découvert des manipulations présumées sur ses moteurs à essence. La firme s'est également rapprochée du KBA (agence fédérale allemande de l'automobile), du procureur de Stuttgart et des autorités américaines pour éclaircir le mystère en toute transparence.

porsche 911 gts
Deux modèles produits entre 2008 et 2013 sont visés : les Porsche 911 de type 997 et 991...
porsche panamera
... et la Porsche Panamera de première génération.

Les moteurs concernés par les manipulations seraient les blocs essence produits entre 2008 et 2013, notamment ceux des Panamera de première génération et des 911 de type 997 et 991. Ils auraient été modifiés après leur homologation officielle afin de baisser les taux de rejets de CO2. Ainsi, ces modifications potentielles signifieraient que les véhicules rejettent plus de CO2, et ne respecteraient pas les normes en vigueur à l'époque. Les homologations passées seraient donc caduques.

porsche moteurs essence
Ce sont uniquement les moteurs à essence qui sont visés.

Pour éviter tout scandale, Porsche a décidé d'enquêter en interne mais également de prévenir les différents organismes dont le KBA, qui a lui aussi lancé une enquête officielle de son côté. Si l'action de malversation sur les moteurs à essence est confirmée, Porsche s'expose à de nouvelles amendes.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours