Porsche. Une nuit au musée de Stuttgart

voir les photos
nuit au musee porsche
L'argus a eu le privilège de passer une soirée au musée Porsche de Stuttgart.

L'argus s'est rendu au musée Porsche de Stuttgart pour vous faire découvrir l'exposition dédiée aux 50 ans du centre de développement du constructeur, à Weissach, mais aussi la collection permanente qui compte quelques pépites entre les classiques et les gloires de la compétition. Suivez le guide.

Le musée Porsche de Stuttgart accueille actuellement une exposition temporaire dédiée aux 50 ans du centre de recherche et de développement du constructeur situé non loin de là, à Weissach. Avant la mise en place de celle-ci, la collection permanente fut en partie réorganisée pour renouveler l’attrait de cet établissement qui a fêté son dixième anniversaire en 2019. Voilà deux bonnes raisons de se rendre sur place pour vous faire découvrir ce qui s’y cache, ou plutôt ce qui s’y expose.

Musée Porsche Type 64
Réplique d'une coque de Type 64


Porsche avant Porsche

Musée Porsche tracteur
Porsche, ce fut aussi des véhicules agricoles et militaires.

L'exposition permanente accorde une part plus importante qu’auparavant aux prémices de la marque, une période souvent éludée jusqu’à présent. Et pour cause : avant de fonder sa propre marque, Ferdinand Porsche conçut la Volkswagen pour le compte du gouvernement nazi d’Adolf Hitler.

Mais l’ère est à la transparence contrôlée, et Porsche profite de cette nouvelle mise en lumière pour rappeler tous les autres travaux de son géniteur.

Musée Porsche Egger-Lohner
Cette première voiture conçue par Ferdinand Porsche est électrique.

Par la même occasion, le constructeur se présente comme un pionnier de l’électrification, thème central de l’industrie automobile contemporaine avec lequel Ferdinand Porsche était déjà familier. On peut en effet découvrir l’électrique Egger-Lohner C2 Phaeton de 1898, sa première création, ainsi que la Lohner-Porsche « Semper Vivus » de 1900, qui était hybride. Diverses collaborations de Ferdinand Porsche sont passées en revue : une Austro-Daimler Motorspritze de 1912, des véhicules militaires utilisés durant la Seconde Guerre mondiale ou encore la Type 64, un coupé conçu pour la course (annulée) Berlin-Rome de 1939 et souvent considéré comme la première véritable Porsche.

Musée Porsche Semper Vivus compteurs
Pas de compte-tours ou de tachymètre mais des compteurs de tension et d'intensité électriques à bord de la « Semper Vivus ».
Musée Porsche Semper Vivus roue
L'hybride de 1900 conçue par Porsche était déjà équipée de moteurs électriques intégrés aux roues avant.


Les incontournables de l’histoire de Porsche

La première Porsche officielle fut la 356 Roadster « No.1 » de 1948. Pour les 70 ans de la marque, une copie de cette voiture fut construite et exposée en divers endroits du monde. Cette réplique est visible au musée, de même que d'autres 356 notables telles que le prototype du premier Speedster.

Musée Porsche 356 Speedster
Prototype de la première Porsche 356 Speedster

La 911 succéda à la 356 en 1963 et, avant d’adopter la silhouette iconique qu’elle a encore aujourd’hui, elle fit l’objet de plusieurs tentatives de design. Le prototype T7 de 1959, avec son arrière « aplati », se laisse aussi approcher au musée. C’est également le cas d’un autre prototype ô combien important dans l’histoire de Porsche : le concept Boxster de 1993.

Musée Porsche T7
Le prototype T7, ou la Porsche 911 à laquelle le monde a échappé.

À LIRE. Porsche 356 (1954). L'étrange coupé Glöcker mis en vente
 

Des voitures de course du sol au plafond

Pour rester dans l’histoire connue de Porsche, une large place est accordée aux voitures de course de la marque, qui totalise plus de 30 000 victoires en compétition. Ainsi, 550, 908, 917, 962 et autres 935 sont présentes en nombre, propres mais portant encore quelques stigmates des courses d’endurance auxquelles elles ont participé.

Musée Porsche 917
Toutes sortes de 917 sont exposées.
Musée Porsche 962 plafond
L'effet de sol... au plafond.

Une 959 du Paris-Dakar les accompagne, de même que la 919 Hybrid Evo avec laquelle Porsche et le pilote Timo Bernhard ont établi en 2018 l’actuel record absolu du Nürburgring, précédemment détenu depuis 1983 par la 962 de Stefan Bellof. De l’aveu même de Porsche, ces performances que trente-cinq ans séparent sont incomparables.

Musée Porsche 919
La 919 Hybrid Evo, détentrice du record absolu sur la Nordschleife du Nürburgring.

« Bellof a signé son chrono durant une séance de qualification, alors que nous nous sommes préparés durant des mois pour battre ce record en 2018 », nous confie-t-on à Stuttgart. Le tour de la 919 reste particulièrement spectaculaire, et faire mieux demandera un investissement colossal à ceux qui s’y aventureront.

« Ferdinand Porsche était présent lors de la première course qui s’est tenue au Nürbrugring en 1927 », souligne-t-on chez Porsche pour rappeler l’attachement de la marque à ce circuit.

À LIRE. Nürburgring. Les voitures les plus rapides par catégorie

Les expérimentations de Porsche au grand jour

Comme indiqué plus haut, le musée Porsche fait aussi temporairement la part belle à une histoire bien moins connue du constructeur, peuplée de maquettes et de prototypes développés à Weissach. Le coupé Le Mans Living Legend de 2016, inspiré par la 550 Coupé de 1953 et resté secret jusqu’à la parution du livre Porsche Unseen fin 2020, est présent entouré de maquettes à taille réduite d’autres véhicules figurant dans cet ouvrage.

Musée Porsche Le Mans Living Legend
Le concept Le Mans Living Legend, gardé secret durant quatre ans.
Musée Porsche Unseen
Des maquettes de concepts « Unseen ».

Au détour d’une allée, on peut également croiser une 928 digne de Retour vers le futur. Les « bidons » et autres excroissances de sa carrosserie renferment des instruments servant à mesurer le bruit émis par la voiture de différentes manières. Un peu plus loin, on tombe sur une Taycan accidentée, récupérée après un crash-test pour que soient exposés ses équipements de sécurité passive et notamment les zones déformables de sa structure.

Musée Porsche Cayenne
Le concept Porsche Cayenne Hybrid

L’étonnant Cayenne de première génération, qui attire le regard avec ses panneaux de carrosserie vitrés, rappelle lui que Porsche étudiait l’hybridation de son SUV dès 2007 puisque l’on peut voir une batterie de traction à l’intérieur de ce concept-car. Pour le modèle de série, il a fallu attendre la seconde génération.

D’autres points d’intérêt sont proposés (réalité augmentée, pièces détachées, textes, images…), mais le nombre de véhicules insolites sortis des ateliers de Weissach reste limité. Il faut bien que Porsche garde quelques surprises en réserve. L’exposition temporaire en cours se tiendra jusqu’au 5 décembre 2021.

Musée Porsche 928 bruit
Les dispositifs apparents servent à mesurer le bruit.


Porsche et Mercedes partenaires de patrimoine

Si vous souhaitez visiter le musée Porsche, prévoyez 10 € pour une entrée plein tarif. Le musée Mercedes se trouve également à Stuttgart, et la présentation d’un ticket pour l’un permet de bénéficier de 25 % de réduction à l’entrée de l’autre. L’année 2022 s’annonce sportive pour le musée Porsche avec, entre autres festivités, une exposition qui sera dédiée aux 50 ans de la mythique 911 Carrera RS 2.7 qui fut présentée au Salon de Paris 1972.

Musée Porsche GT
Alignement de Porsche GT1, GT2, GT3 et GT4 de route

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Porsche