Vous êtes ici :

Pour ses utilitaires, Ford choisit l'hybride

En 2019, le fourgon compact Transit Custom et le Transit 2 t seront en vente en version hybride.
En 2019, le fourgon compact Transit Custom et le Transit 2 t seront en vente en version hybride.

Le constructeur américain électrifie le Transit et le Custom par le biais de l'hybridation, légère sur le premier modèle, rechargeable avec un moteur thermique en générateur sur le second.

Au salon IAA des véhicules utilitaires de Hanovre (du 20 au 27 septembre 2018), Ford présente sa gamme de VUL telle qu’elle sera commercialisée l’année prochaine. Parmi elle, et en première mondiale sur le salon allemand, le Transit 2 t hybride.

Pour ce grand fourgon (segment de 3 à 3,5 t), Ford a retenu la technique dite mild hybrid, soit une hybridation légère. Le Transit Custom, qui officie, lui, dans le segment inférieur, celui des fourgons compacts, a une technologie plus poussée, l’hybride rechargeable, dite aussi PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle). Faisant l’objet de tests à Londres et à Valence (Espagne) depuis plusieurs mois, il a été présenté pour la première fois dans sa version définitive à Hanovre.

Avec sa technologie mild hybrid, le Transit 2 t ne peut en aucun cas rouler en mode électrique. Le système d’hybridation sert à récupérer l’énergie lors de chaque décélération et freinage, la stocke dans une batterie lithium-ion et la redistribue en soutien du moteur diesel de 2 l, ainsi que pour couvrir les besoins du véhicule (circuit de 48 V).

Moteur à essence en range extender

Le Custom, lui, autorise une conduite intégralement électrique pendant une cinquantaine de kilomètres. Le reste du temps, l’avancée du véhicule est aussi assurée par la chaîne de traction électrique, mais sans le silence de fonctionnement qui va avec. Le Custom PHEV est en effet doté d’un range extender, soit un moteur à essence Ecoboost de 1 l servant de générateur pour recharger les batteries. Il permet ainsi d’effectuer de longs trajets sans angoisse sur l’autonomie, laquelle est annoncée à 500 km au total. Une technique plutôt coûteuse qui n’a plus cours dans la voiture, sauf sur la BMW i3.

A l’heure où, dans les segments des 2 t et plus, certains de ses concurrents, Renault (Master Z.E.), Volkswagen (e-Crafter), Mercedes-Benz l’an prochain (eVito, puis eSprinter) et PSA vers 2020, optent pour l’électrique intégral, le choix de l’hybride rechargeable avec range extender opéré par Ford se distingue des actuelles solutions d’électrification. Il n’est vraisemblablement que transitoire.

Partager cet article
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
139 518 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !