Vous êtes ici :

Pourquoi il est important de vérifier l'état des pneumatiques

Avec des pneus sous-gonflés, la voiture s'écrase dans les virages. La preuve par l'image.
Avec des pneus sous-gonflés, la voiture s'écrase dans les virages. La preuve par l'image.

Trop peu d'automobilistes se soucient de l'entretien des pneumatiques de leur voiture. Et pourtant, ils jouent un rôle essentiel en matière de sécurité. Pirelli nous l'a démontré en nous mettant dans des situations délicates, sur son circuit d'essai, près de Milan.

L’arrivée du mois d’août marque le grand rush des départs en vacances. Une période de l’année où les Français vont être nombreux à prendre la route.

A lire. Le top des applications pour éviter les bouchons

D’après un sondage de l’institut BVA pour l’association Prévention Routière, réalisé en mai 2014, 90% des automobilistes contrôlent la pression de leurs pneumatiques avant de prendre la route des vacances, et 80% vérifient l’usure des gommes.
Des pneus usés et sous-gonflés augmentent le risque d'aquaplaning
Des pneus usés et sous-gonflés augmentent le risque d'aquaplaning

Les pneus font partis du triangle de sécurité

Mais ces chiffres ne semblent pas tout à fait refléter la réalité. Des tests menés par le manufacturier Bridgestone au printemps 2013 sur 28 000 véhicules de l’Union Européenne ont révélé que plus de 3 automobilistes sur 4 roulaient avec des pneus sous-gonflés, et que 25% des voitures contrôlées avaient des pneus usées sous le seuil limite de 1,6 mm.

Des tests menés par Bridgestone en Europe ont révélé que 3 automobilistes sur 4 roulaient avec des pneus sous-gonflés
Le contexte économique actuel n’aide pas. D’après une étude publiée en 2013 par l’association Prévention Routière, 21% des conducteurs ont repoussé le changement de leurs pneus malgré leur état d’usure.

Un constat d’autant plus alarmant que les pneumatiques jouent un rôle primordial pour la sécurité. Ils font d’ailleurs partis du triangle de sécurité d’une voiture, avec les freins et les amortisseurs. En 2011, plus de 4% des accidents mortels sur autoroutes en France étaient directement liés aux pneumatiques…
Le circuit Pirelli de Vizzola sur lequel nous avons effectué nos tests de pneus.
Le circuit Pirelli de Vizzola sur lequel nous avons effectué nos tests de pneus.

Pneus sous-gonflés = voiture moins stable

Début juillet, Pirelli nous a invités sur circuit pour nous démontrer l’importance d’avoir de bons pneumatiques. L’expérience a débuté par un essai de slalom à 60 km/h avec un Volkswagen Tiguan chaussé de pneus sous-gonflés de 0,8 bar.

Une baisse de pression  qui pourrait sembler anodine et dont on ressent pourtant tout de suite les effets négatifs : voiture difficile à contrôler et moins stable, roulis plus marqué. Nous n’étions jamais loin de partir en tête à queue, malgré la vitesse peu élevée.

Il suffit de voir le ralenti de la vidéo pour constater la manière dont s’écrase le pneu à chaque coup de volant. Impressionnant.




Pneus usés = risque d’aquaplaning plus élevé

Deuxième test auquel nous avons été soumis : rouler avec des pneumatiques usés. L’expérience entraîne un risque d’aquaplaning important, notamment dans les virages. On appelle cela l’aquaplaning latéral.

A une vitesse de 90 km/h, la voiture est déviée et le conducteur ne parvient pas à suivre la trajectoire de la route. A la même vitesse mais avec des pneus en bon état, la voiture passe sans encombre. Et les mouvements de caisse sont nettement moins importants, comme vous pouvez le constater dans la vidéo.




Pneus usés et sous-gonflés = dangereux

Un tour de circuit détrempé au volant de deux Volvo V40 : l’une chaussée de pneumatiques dégonflés de 0,8 bar et usés pratiquement jusqu’au témoin d’usure (1,6 mm), l’autre de pneus en bon état.
Cette Volvo V40 se retrouve dans la pire situation : la piste est détrempée et ses pneus sont usés et sous-gonflés.
Cette Volvo V40 se retrouve dans la pire situation : la piste est détrempée et ses pneus sont usés et sous-gonflés.

Sous la pluie, les dangers de rouler avec de mauvais pneus sont encore plus marqués : adhérence et motricité précaires, distances de freinage allongées, difficulté de maintenir le véhicule dans la bonne trajectoire.


Toujours monter les pneus neufs à l’arrière

Tous les spécialistes conseillent de monter les pneus neufs à l’arrière du véhicule. Nous savons pourquoi aujourd’hui. Avec des pneus usés à l’arrière, la voiture n’est jamais stable dans les virages, même à faible vitesse. Elle a tendance à partir en survirage (les roues arrière dérapent) et elle devient difficile à contrôler.

Cette situation est encore pire avec une voiture équipée de roues arrière motrices (propulsion) comme notre BMW Série 3 d’essai :




BILAN DE LA JOURNEE
Beaucoup d’automobilistes minimisent encore l’importance des pneumatiques sur la circuit. Pirelli nous a pourtant mis dans plusieurs situations délicates dans lesquelles nous n’aimerions pas nous retrouver sur la route.

Il est donc recommandé de vérifier l’usure et la pression des pneus régulièrement (une fois par mois) et ne pas attendre pour les changer si cela est nécessaire.

A lire. Pneus sous-gonflés, les tests exclusifs de L'argus
Partager cet article
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (5)
banshee888560

perso je vérifie mes pneus toutes les semaines , le dimanche matin pneus froid 0.1 bar de plus que le constructeur , pour ma moto avant chaque sortie idem . 1400 GTR verdict 3.8l /100 .bonne route a tous

chrisf1978

Désolé pour la répétition de mon message, mais ma connexion internet déraille complètement aujourd'hui !!! :p

chrisf1978

Je m'explique: m'apprêtant à prendre la route il y a dix jours pour quelques centaines de kilomètres, je vérifie comme à chaque fois (et assez régulièrement quand même) le bon état de marche de ma voiture, niveaux, etc, et me met en quête d'une station service où je puisse vérifier la pression de mes pneus. ET BIEN IL N'Y EN A PLUS !!! Ou presque... Dans mon quartier en tout cas ! TOTAL Access, ESSO Express, Super et Hypermarchés du coin: même combat, bons prix sur l'essence, mais point de gonfleur ! Station AVIA à Mazargues, plus de gonfleur ! Station AGIP sur Clot-Bey... Ah, enfin un gonfleur... Mais HORS SERVICE !!! Alors combien faut-il faire de kilomètres à Marseille pour trouver de quoi gonfler ses pneus !!! Déjà qu'ils nous faut payer jusqu'à 1€ pour de l'air... La Sécurité Routière nous les gonfle (jeu de mot involontaire !) à chaque Grands Départs avec ses consignes de sécurité (à raison, vous faites bien de le rappeler), mais il n'y a personne pour obliger les distributeurs de carburants à mettre à disposition des usagers une simple station de gonflage en état de marche !?! Cet article prouve que c'est pourtant une règle de sécurité de base, non ? Faut-il donc attendre d'être sur l'autoroute pour pouvoir vérifier que ses pneus sont bien gonflés (et payer l'essence au prix fort) ??? Bref, ça m'énerve qu'on dépense tant d'argent dans des "radars-pompes-à-fric", mais que des choses aussi simples disparaissent sans que personnes n'y trouve à redire... Voilà, c'était mon coup de gueule !

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
151 280 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !