Prime à la conversion. Plus aucun diesel éligible dès juillet !
habillage
banniere_haut

Prime à la conversion. Plus aucun diesel éligible dès juillet !

Comme le bonus écologique, la prime à la conversion va se durcir dès le 1er juillet. Il ne sera plus possible de l'employer pour acheter un diesel ou un modèle rejetant plus de 132 g/km de CO2. Si vous envisagez de profiter de ce dispositif, mieux vaut donc vous dépêcher.

Par Johann Leblanc
Publié le Mis à jour le

Dès le 1er juillet, plus aucun modèle diesel ne pourra être éligible à la prime à la conversion, sauf s'il a été commandé avant cette date.

THOMAS ANTOINE/ACE TEAM, T.Antoine/ACE-Team

Vous avez une vieille voiture que vous envisagez de mettre à la casse pour acheter un modèle diesel récent ? Attention, il ne vous reste plus qu'un mois pour passer commande si vous voulez profiter de la prime à la conversion. Dès le 1er juillet, tous les véhicules classés Crit'Air 2 se retrouveront en effet exclus de ce dispositif. Cela revient à éliminer tous ceux qui sont alimentés au gazole, y compris en neuf. Avec six mois de retard, le Gouvernement respectera ainsi une volonté exprimée par Barbara Pompili dès son arrivée au ministère de l'Écologie.

À LIRE. Moteur diesel : ces modèles qui tournent le dos au gazole
 

Un choix restreint aussi en essence

prime à la conversion essence

Les modèles essence, neufs ou d'occasion, dont les émissions de CO2 dépassent les 132 g/km ne seront plus éligibles, à l'image du Captur TCe 140 équipé de la boîte à double embrayage EDC.

Les moteurs essence seront aussi moins nombreux à pouvoir bénéficier de cette incitation à l'achat. En neuf, les émissions de CO2 devront désormais être inférieures ou égales à 132 g/km sur le cycle WLTP, au lieu de 137 g/km jusqu'au 30 juin. Toujours éligible avec une boîte manuelle, le Peugeot 2008 PureTech 130 ne le sera ainsi plus avec la transmission automatique EAT8. Même topo pour son grand rival, le Renault Captur TCe 140, qui devra être choisi sans la boîte à double embrayage EDC. Le seuil de 137 g/km, ou 109 g/km selon le cycle NEDC, restera toutefois d'actualité pour les véhicules d'occasion âgées d'au moins six mois. Rappelons que, pour les voitures thermiques ou hybrides non rechargeables, la prime à la conversion peut tout de même atteindre 3 000 € si les revenus de votre foyer sont inférieurs à 6 300 € par part, ainsi que pour tous ceux qui font plus de 12 000 km par an ou dont le trajet domicile/travail fait au moins 30 km. Elle descend à 1 500 € pour ceux qui ne sont pas dans ces cas de figure et dont les revenus sont compris entre 6 300 et 13 489 €. En revanche, elle ne concerne pas les revenus supérieurs à 13 489 €.
 

La date de commande prime

prime conversion délai
Si le véhicule est commandé avant le 30 juin, le vendeur a trois mois pour vous le facturer. En cas de location longue durée, le premier loyer devra être versé avant le 30 septembre.
prime à la conversion modèles à la casse
Les modèles qui peuvent être mis à la casse n'ont pas changé : ce sont ceux qui ont été immatriculés avant le 1er janvier 2006 en essence et avant le 1er janvier 2011 en diesel.

 

Mais, comme pour le bonus écologique, qui diminue de 1 000 € au même moment pour les voitures électriques et hybrides rechargeables neuves, c'est ici la date de commande qui compte. Si vous signez avant le 30 juin, le vendeur aura ensuite trois mois pour vous délivrer une facture. En cas de location longue durée, le versement du premier loyer devra intervenir avant le 30 septembre. Un répit toujours bon à prendre, même s'il faudra prendre garde aux délais de livraison à rallonge de certains modèles en ce moment. Les véhicules qui peuvent être mis à la casse n'ont, eux, pas été modifiés. Il s'agit de tous ceux qui arborent une vignette Crit'Air 3, 4 ou 5 ou qui sont non classés, soit : 

  • les modèles essence immatriculés avant le 1er janvier 2006 ;
  • les modèles diesel immatriculés avant le 1er janvier 2011.
     

Pas de changement pour les voitures « propres »

Pour les voitures électriques, en revanche, ou pour le rétrofit électrique d'une voiture thermique, rien ne va bouger dans l'immédiat. La prime à la conversion restera de 5 000 € pour l'achat d'un utilitaire, ainsi que pour les particuliers dont le revenu de référence par part est inférieur ou égal à 6 300 €, ceux qui font plus de 12 000 km par an dans le cadre de leur activité professionnelle et ceux dont le trajet domicile/travail fait au moins 30 km. Dans les autres cas de figure, y compris les entreprises, l'aide se limite à 2 500 €. Le prix du véhicule doit également s'afficher sous la barre des 60 000 €.

À LIRE. Voitures électriques. C'est le moment d'acheter, on vous dit pourquoi

prime conversion électrique
Si le bonus des voitures électriques descend de 7 000 à 6 000 € à partir du 1er juillet, leur prime à la conversion est toujours aussi généreuse.
prime conversion hybrides rechargeables
Même topo pour les hybrides rechargeables, qui bénéficient d'une aide plus ou moins élevée en fonction de leurs émissions de CO2 et de leur autonomie électrique.

Les hybrides rechargeables dont l'autonomie électrique en ville est supérieure à 50 km et les émissions de CO2 inférieures à 50 g/km profitent du même traitement, hormis un plafond tarifaire fixé à 50 000 €. Mais l'État demeure moins généreux avec les (rares) modèles qui n'atteignent pas la barre des 50 km d'autonomie électrique en ville ; pour eux, les montants sont divisés par deux. Enfin, les hybrides rechargeables qui dépassent les 50 g/km de CO2 suivent exactement la même règle que les voitures thermiques : ils ne bénéficient pas de la prime à la conversion si vos revenus excèdent 13 489 € par part, sauf si vous roulez beaucoup ou êtes assez éloigné de votre lieu de travail.

À LIRE. Prime à la conversion 2021. Tout sur le double barème

La prime à la conversion au 1er juillet 2021

  Catégories d'acheteurs
  Ménages avec revenu fiscal par part < 6 300 € ou < 13 489 € et «gros rouleurs»* Ménages avec revenu fiscal par part <13 489 € Ménages avec revenu fiscal par part >13 489 € Personnes morales
Véhicules éligibles à la prime Montant de la prime
Voiture électrique neuve  ou occasion 5 000 €** 2 500 €
Voiture hybride rechargeable à moins de 50 g/km et plus de 50 km d'autonomie 5 000 €** 2 500 €
Voiture thermique ou hybride à 132 g/km maximum (137 g/km en occasion) 3 000 €*** 1 500 € - -
Véhicule utilitaire électrique 5 000 € 5 000 € 5 000 € 5 000 €

* Personne dont la distance entre son domicile et son lieu de travail est supérieure à 30 km ou effectuant plus de 12 000 km par an dans le cadre de son activité professionnelle avec son véhicule personnel.

** Limité à 80 % du prix d'acquisition.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
BOYPAS33 Le 02/06/2021 - 17:51
SPRINTEUR, vous êtes bien gentil avec vos 4 à 6,5 kWh par jour mais vous devriez savoir que la majorité des ménages en France ont des abonnements chez EDF de 6 à 9 kWh surtout au niveau des familles modestes et que changer d'abonnement augmente la facture annuelle et si demain on augmente ne serait-ce que de 3 kWh tous les abonnements la section des câbles déjà installés ne suffira pas.
BEBERT Le 02/06/2021 - 16:36
Bien heureux les provinciaux qui échappent au dictat des écolos-bobos ( du moins pour l'instant ) Cerise sur le MacDo (sic) ils vont pouvoir bientôt acheter de luxueuses berlines ou SUV diesel d'occasion à des prix cassés … puisqu'invendables en ville ( ZFE ) ; là ou pourtant elles sont le plus nombreuses.
sprinteur Le 02/06/2021 - 13:47
HADDOC une voiture électrique, ça commence à 5000 EUR, dont vous pouvez déduire une prime à la conversion de 1000 pour l'achat d'occasion, plus 2500 pour tout le monde de prime à la conversion voire 5000 sous conditions de revenus. Donc: tout le monde peut s'offrir une voiture électrique, il n'y a pas que Tesla dans la vie. Ensuite pour la consommation: le français fait 12000 km par an en moyenne, avec une consommation moyenne de 15 à 20 kWh aux 100 (consultez les essais de l'Argus) on obtient 1800 à 2400 kWh par an, 4 à 6,5 kWh par jour, 2 à 3 lessives ou un PC + écran laissé allumé toute la journée. Qui peut prétendre qu'EDF n'assurerait pas? Toutes les études démontrent le contraire, et si vous remplacez vos radiateurs "grille-pain" façon maison de maçon par une pompe à chaleur ou autre système de chauffage, vous consommerez même largement moins d'électricité.
Voir tous les commentaires (9)