Prix BMW iX (2022). Le grand SUV électrique à partir de 86 250 €
habillage
banniere_haut

Prix BMW iX (2022). Le grand SUV électrique à partir de 86 250 €

Présenté en novembre 2020, le BMW iX dévoile aujourd'hui ses caractéristiques complètes. Le SUV électrique sera proposé en trois versions : la xDrive40, dotée de 326 ch et 425 km d'autonomie pour 86 250 €, la xDrive50 (523 ch, à 103 500 €) et une sportive M60 gonflée à 619 ch (132 000 €).

Par Benjamin Defay
Publié le Mis à jour le

BMW commercialisera le SUV électrique iX en novembre 2021, à partir de 86 250 €.

[Mis à jour le 10/01/2022] Depuis dix mois et la révélation officielle du BMW iX (lire ci-dessous), nos journalistes ont pu le rencontrer à plusieurs reprises. D'abord à l'arrêt, pour découvrir son habitacle et ses secrets de conception ; au volant ensuite, pour en savoir plus sur son agrément de conduite, son confort et bien sûr, son autonomie. Retrouvez notre avis dans les articles dédiés :

***

Le 11 novembre 2020, BMW levait le voile sur son nouveau SUV 100 % électrique, le iX. Ce rival du Tesla Model X et de l'Audi e-tron Sportback est basé sur le concept iNext exposé en 2018. Quelques mois après la présentation officielle de cet inédit modèle, l'heure est venue d'ouvrir le carnet de commande et d'annoncer les tarifs du SUV. Le BMW iX sera proposé en deux versions dans un premier temps, avec plusieurs niveaux de batterie et de puissance. 

À LIRE. Essai Audi e-tron Sportback : notre avis sur le SUV coupé électrique
 

326 ch et 425 km d'autonomie de base

Une version d'entrée de gamme xDrive40 est disponible, avec une puissance moindre (326 ch) et une plus petite batterie de 71 kWh, offrant 425 km d'autonomie.
Une version d'entrée de gamme xDrive40 est disponible, avec une puissance moindre (326 ch) et une plus petite batterie de 71 kWh, offrant 425 km d'autonomie.

La première version, baptisée iX xDrive40, est dotée de deux moteurs électriques (un sur chaque essieu) offrant la transmission intégrale et une puissance totale de 326 ch (240 kW). Le couple est quant à lui affiché à 630 Nm. Ainsi, selon BMW, le 0 à 100 km/h est effectué en 6,1 secondes. La batterie de 76,6 kWh (71 kWh en capacité nette) permet d’afficher une autonomie correcte avec 425 km selon le cycle WLTP. Sur cette version d'entrée de gamme, l'iX propose la recharge rapide en courant continu (DC) jusqu'à 150 kW. Le modèle peut ainsi récupérer 90 km d’autonomie en 10 minutes.

À LIRE. BMW iDrive : une 8e génération avec des écrans toujours plus grands
 

523 ch et 630 km d'autonomie pour le iX xDrive50

La version xDrive50 du BMW iX dispose toujours de deux moteurs. Elle se veut plus sportive avec ses 523 ch (385 kW) cumulés et un couple de 765 Nm. Cela lui permet d’atteindre les 100 km/h en 4,6 secondes. BMW a implanté une grosse batterie de plus de 111,5 kWh (105,2 kWh en capacité nette) permettant de rouler, à la cool, jusqu'à 630 km sans charger selon le cycle WLTP. La batterie autorise une charge rapide sur courant continu (DC) jusqu’à 200 kW, permettant de récupérer 120 km d’autonomie en 10 minutes de charge et de passer de 10 à 80 % en 35 minutes. Sur une prise plus classique à la maison, il faudra en revanche être très patient.

À l'intérieur, le iX est le premier à étrenner la nouvelle architecture du système iDrive de huitième génération, avec un écran incurvé de 14,9?.

À l'intérieur, le iX est le premier à étrenner la nouvelle architecture du système iDrive de huitième génération, avec un écran incurvé de 14,9”.

BMW précise qu'une troisième version, plus sportive, est prévue pour plus tard. Baptisée iX M60, celle-ci revendique son appartenance à la division sportive de la marque bavaroise avec plus de 600 ch (440 kW). Mais BMW reste pour l'instant avare de détails.


Prix du SUV BMW iX (janvier 2022)

Le modèle sera officiellement lancé en novembre 2021, mais il est d’ores et déjà configurable sur le site commercial du constructeur. L’iX débute à 86 250 € dans sa version xDrive40 de 326 ch. BMW signale que c’est sensiblement le même prix que le X5 hybride rechargeable, affiché dès 84 350 € et offrant 394 ch en puissance cumulée. L'iX requiert 13 000 € de moins que son rival désigné, le Tesla Model X, commercialisé à 99 990 € dans sa version Grande Autonomie. Chez Audi, l'e-tron est disponible dès 71 900 € dans sa version e-tron 50 (230 ch) et 84 200 € pour la déclinaison e-tron 55 (360 ch). L'e-tron S (503 ch) est quant à lui affiché à 96 600 €. 

À LIRE. Audi e-tron S. 503 ch à partir de 96 600 €

Tesla Model X
Parmi les rivaux du BMW, il y a le Tesla Model X...
audi e-tron SUV electrique
... et l'Audi e-tron !

La version xDrive50 du BMW iX se positionne pour sa part au-dessus des 100 000 €, avec un prix de départ fixé à 103 500 €, sans compter les nombreuses options au catalogue. Inutile de dire qu’à ce tarif le SUV n'est éligible à aucun bonus écologique. Dans sa version la plus puissante, le SUV de BMW est moins cher que le Tesla Model X Plaid, qui est proposé dès 119 990 €, mais offre bien plus de puissance avec 1 020 ch et un 0 à 100 km/h abattu en seulement 2,6 s !

 

xDrive40

xDrive50

M60*

Puissance

326 ch (240 kW)

523 ch (385 KW)

 619 ch (397 kW)

Batterie

71 kWh

105,2 kWh

105,2 kWh

Autonomie
(cycle WLTP)

425 km

630 km

566

Charge rapide

150 kW

200 kW

200 kW

Prix

86 250 €

103 500 €

132 000 €
 
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
ChristophedeN Le 11/01/2022 - 08:54
Masse à vide des bestiaux : 2 440 kg pour la version 40 et 2 585 pg pour la 50. Pour fabriquer une voiture il faut dépenser une énergie d’environ 30 000 kWh, – si électricité française à 60 g/kWh –> 1,8 t CO2e, – si électricité allemande à 461 g/kWh –> 14 t CO2e. Remplacer une VT par une VE ne permettra aucunement d'atteindre la neutralité carbone, c'est bien une fable des lobbyistes de la bagnole électrique. Qui croit encore qu'avec plus de 2400 kg sur la balance, ces bestiaux n'usent pas leurs pneus, la route et leurs freins en émettant des particules. Particules = polluant le plus tueur sans seuil d'innocuité --> polluant à traiter en priorité en supprimant les sources que l'on peut supprimer. Remplacer une VT par une VE ne permettra aucunement d'atteindre les seuils OMS sur la pollution, c'est bien une fable des lobbyistes de la bagnole électrique. La résolution des deux problèmes passe par une réduction drastique de la circulation automobile et plus particulièrement en ville. Avec cela, la pertinence de la réduction des émissions de GES grâce aux Voitures Electriques perd de son sens. Finalement les allemands n'auront pas mis beaucoup de temps à mettre un camouflet aux députés européens avec leur règle CAFE débile qui intègre un critère de réduction de l'objectif en fonction de la masse moyenne du constructeur. En sortant des tanks électrifiés achetés par des entreprises pour faire du greenwashing, ils augmentent leur masse moyenne et donc leur objectif assigné, ce qui leur permet de continuer à vendre leurs autres produits. Seulement en aucun cas, on va vers une réduction de la pollution dans les villes pour atteindre les seuils OMS et encore moins vers la neutralité carbone.
Voir tous les commentaires (1)