Prix des péages. Une hausse jusqu'à 8 % évoquée pour 2023
habillage
banniere_haut

Prix des péages. Une hausse jusqu'à 8 % évoquée pour 2023

Les prix des péages pourraient augmenter d’au moins 5 % au 1er février 2023. Les sociétés d’autoroutes vont jusqu’à envisager une hausse de 8 %, mais le Gouvernement négocie avec elles pour qu’un tel taux ne soit pas atteint.

Par MaxK
Publié le Mis à jour le

Une forte augmentation du prix des péages est à attendre pour 2023.

Vinci Autoroutes

Les prix des péages sont réajustés chaque 1er février, évidemment à la hausse, comme le permettent les contrats passés entre l’État et les sociétés concessionnaires d’autoroutes. Selon ces dernières, l’augmentation pourrait approcher les 8 % en 2023, un taux très élevé justifié en partie par la forte inflation actuelle. En 2022, l’évolution avait été limitée à 2 % supplémentaires. Le Gouvernement dit avoir engagé des discussions avec les sociétés autoroutières pour que la hausse des prix des péages en 2023 n’atteigne pas ce niveau que Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, juge « insoutenable ».

Media Image
Image

Gare à la surprise lors de l'affichage des nouveaux prix.

Vinci Autoroutes

Des hausses sécurisées par les contrats

Contractuellement, les sociétés d’autoroutes peuvent répercuter 70 % de l’inflation sur les prix des péages, en se basant sur les données du mois d’octobre précédant l’ajustement des tarifs ; données qui seront connues en novembre prochain. Ladite inflation tourne autour de 6 % cette année. À cela s’ajoutent les coûts de certains travaux commandés par l’État, qui peuvent également entrer en compte légalement, ainsi que la dernière échéance du rattrapage du gel des prix de 2015, en contrepartie duquel le Gouvernement avait octroyé de solides garanties aux concessionnaires. « Il y a une formule automatique qui tient compte de l’inflation. Si on appliquait les choses, on serait de l’ordre de 7 ou 8 % », dixit Clément Beaune.

Media Image
Image

Outre l'inflation, les concessionnaires peuvent répercuter certains travaux dans les prix des péages.

Vinci Autoroutes

Vers une hausse finale de 5 % ?

La Première ministre, Élisabeth Borne, a déclaré : « Je vous confirme que le ministre chargé des Transports va réunir les présidents des sociétés d'autoroutes pour regarder avec eux comment il est possible d'amortir cette hausse. » Selon plusieurs sources, cette évocation d’un taux de 8 % pourrait avoir pour but de rendre plus acceptable dans l’opinion publique une hausse qui serait plutôt de l’ordre de 5 %. Chaque année, l’histoire est la même : les sociétés d’autoroutes sont très protégées par leurs contrats de concession, et l’État a peu de marge de manœuvre. En outre, les concessionnaires pourront défendre une forte augmentation des prix pour 2023 en s’appuyant sur leurs gestes commerciaux des derniers mois, tels que le gel des tarifs pour les petits trajets ou les remises sur les paiements en chèques-vacances. « Dans un monde où les prix évoluent, ceux de l’énergie en particulier, on ne peut pas tout neutraliser. Il ne peut pas y avoir zéro inflation », a concédé le ministre délégué chargé des Transports.

Media Image
Image

Emprunter les autoroutes devient plus cher chaque année.

Vinci Autoroutes

Sources : Le Monde, France Info, BFMTV/RMC

Tags
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Dunaze Le 29/09/2022 - 21:44
On nous parle de 8 pour nous faire avaler "seulement" 5, ainsi le veau français sera content et se dira que le gouvernement est vraiment gentil d'avoir obtenu 5 alors que les sociétés d'autoroutes réclamaient 8. Et merci à Sarko d'avoir vendu à ses copains les seuls trucs qui étaient rentables en france, les sociétés d'autoroute.
pemmore Le 29/09/2022 - 10:42
Pour moi les régions riches comme les pays de la Loire devraient racheter toutes les autoroutes et garder quelques péages le temps de rembourser .une bonne partie nous appartient depuis plus de 40 ans et payer pour quelque chose qui nous appartient est une forme de squatt.
pemmore Le 29/09/2022 - 10:42
Pour moi les régions riches comme les pays de la Loire devraient racheter toutes les autoroutes et garder quelques péages le temps de rembourser .une bonne partie nous appartient depuis plus de 40 ans et payer pour quelque chose qui nous appartient est une forme de squatt.
Voir tous les commentaires (4)