Que vaut la Peugeot 208 Access 1.0 VTi 68 premier prix ?
habillage
banniere_haut

Que vaut la Peugeot 208 Access 1.0 VTi 68 premier prix ?

Pour un peu plus de 12 000 € sur le marché du neuf, on peut s'acheter une Dacia Sandero haut de gamme. Mais aussi une Peugeot 208 premier prix, à l'image plus valorisante. Reste à savoir s'il s'agit d'une bonne affaire...

Par Mathieu Sentis, Photos T. Antoine/ACE Team
Publié le Mis à jour le

Essai de la Peugeot 208 1.0 VTi 68 - Essence - 5 portes - 12 550 €


Difficile d’obtenir une remise importante sur un modèle récent, a fortiori lorsqu’il caracole en tête des ventes. Alors avec 12 000 € en poche, le choix ne sera pas cornélien dans la gamme 208 : seule la version essence de 68 ch, couplée à la finition de base Access, correspond au critère budgétaire.

A titre d’exemple, chez Dacia, cette somme ouvre droit à la crème des Sandero : déclinaison sympathique Stepway, agréable turbo essence de 90 ch, et une dotation de série comprenant climatisation, vitres électriques, régulateur de vitesse, radar de recul, bluetooth, et même une navigation GPS à écran tactile !

Changement de décor chez Peugeot. Hormis l’antidérapage ESP et le régulateur de vitesse, beaucoup d’équipement nécessaire reste optionnel (radio CD à 300 €, climatisation à 950 €), voire indisponible (pas de banquette fractionnable, ni de rétroviseurs électriques et dégivrants).



Une Peugeot 208 basique


Dans la 208, qui a bâti son argumentaire sur la présence d’un grand écran tactile, la planche de bord perd un peu d’attrait. Cela dit, elle reste correctement fabriquée, toujours ergonomique, et un peu plus fournie en rangements grâce à l’absence des prises USB en pied de console.

Enfin, le bloc compteurs de « base » corrige un défaut : si le graphisme est moins moderne, l’affichage digital de la vitesse, légèrement rehaussé, n’est plus caché par le haut du volant dans certaines positions de conduite. Comme quoi…

Avec seulement 68 ch, le petit trois cylindres de 999 cm3 (un tout nouveau bloc, différent de celui de la Peugeot 107) pouvait faire craindre le pire. Face à une ancienne 207 1.4 75 ch (173 kg plus lourde !), la supériorité de la Peugeot 208 est pourtant nette : il grimpe plus vivement dans les tours en ville, reste digne dans les rampes d’autoroute, et autorise même quelques dépassements s’il est cravaché dans sa bonne plage d’utilisation.



Des à-coups peu supportables


Sans surprises, les relances réclament toutefois de la patience, alors que l’étagement de boîte ultra court (le moteur tourne à 4 300 tr/min à 130 km/h !) ne sert pas le niveau sonore. Cette version affiche donc une préférence aux milieux urbains… où elle montre hélas un vilain défaut.

Tant que la circulation est fluide, ou qu’elle se résume à des arrêts et redémarrages aux feux tricolores, tout va bien. Mais si elle impose d’évoluer à faible allure, avec des relances répétées depuis les bas régimes, le moteur génère des à-coups peu supportables.

C’est dommage car ce bloc séduit sur les autres points, dont celui de la consommation, raisonnable sur tous les parcours : en moyenne, une conduite souple permet de rester sous les 6,5 l aux 100 km. Beau résultat, pour un modèle à essence...


Bilan de l'essai Peugeot 208

On aime
La souplesse du moteur en ville
La sobriété étonnante pour un essence
Le rapport encombrement/espace intérieur

On regrette
Les à-coups à bas régimes
La commande de boîte désagréable
La finition basique "Access" imposée
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
flasque241 Le 03/02/2015 - 03:17
Ses principales qualités.
martyfc463 Le 31/08/2014 - 12:07
Que vient faire kia dans cet article ?on s'en fout. Revenons à l'article. Il est des gens qui ne recherchent pas les bugs, ennuis ou autres, mais une seconde voiture fiable, pas chère et peu coûteuse au quotidien. Cette 208 est dans le cadre. En terme d'agrément je suis assez d'accord avec l'article, sauf que pour les accoups à basse vitesse, un petit passage en auto école pourrait y remédier. Pour le reste en bientôt 50000 km, ras. La différence avec Dacia ou Kia est cette fameuse tenue de route,ce châssis offrant un compromis idéal entre le confort et le lien sol. Pour le savoir il faut essayer les voitures et de constater qu'il vaut mieux faire l'impasse sur des gadgets que sur un agrément de conduite avec une direction assistée précise et douce. Personnellement, je recommande vivement cette auto. Pour 600 euros de plus, la version Active propose la climatisation, l'ordinateur de bord, et tout le toutim dont rêvent les gens intéressés par les Coréennes. N'oubliez pas la tenue de route et la fiabilité de cette voiture, ce sont ces principales qualités.
un pseudo libre Le 25/08/2013 - 19:33
J'ai été enthousiasmé par cette petite voiture, pas de radio,pas de climatisation , enfin presque rien .La liberté quoi !!!!!!!!!!!
Voir tous les commentaires (22)