Qui sont les pires conducteurs de France en 2021 ? | L'Argus Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Qui sont les pires conducteurs de France en 2021 ?

Dans le cadre de son 11e Baromètre de la conduite responsable, la Fondation Vinci Autoroutes s'est amusée à brosser le portrait des automobilistes. Parmi les critères analysés : la politesse. Tour d'horizon des régions où les conducteurs sont les plus détestables au volant...

Publié le Mis à jour le
conducteur agacement voiture Voir les photos

Au volant, on peut vite perdre patience !

DR

Comme chaque année, la Fondation Vinci Autoroutes publie une étude comportementale réalisée auprès d’automobilistes français et européens. En tout, 12 400 personnes ont répondu à l’enquête menée début mars 2021. Parmi les différents volets de l’étude : celui des incivilités au volant.
 

C’est tendu sur les routes…

On remarque qu’elles sont moins nombreuses. Mais, la route reste un terrain de tension :

  • 65 % des conducteurs reconnaissent qu’il leur arrive d'injurier les autres conducteurs ;
  • 53 % de klaxonner de façon intempestive ;
  • 33 % de coller délibérément le véhicule d’un conducteur qui les énerve ;
  • 26 % de doubler par la droite sur l’autoroute.

crainte comportement agressif

Près de 2 conducteurs sur 10 n’hésitent pas à descendre de leur véhicule pour s’expliquer. Le saviez-vous ? La part des automobilistes qui déclarent avoir peur du comportement agressif d’un autre conducteur n’a jamais atteint un si haut niveau (88 %).
 

… et ça critique toujours beaucoup !

Globalement, les conducteurs français jugent leurs compatriotes un peu moins stressés (29 %, – 6 %), moins agressifs (26 %, – 7 %) et plus vigilants (16 %, + 4 %). Pour autant, plus de 8 conducteurs sur 10
(– 6 %) citent au moins un adjectif négatif pour décrire leurs voisins de file,
les jugeant avant tout irresponsables (47 %, + 2 %) et dangereux (37 %, – 3 %). Comme le détaille le Baromètre, « constants dans leur jugement sur eux-mêmes », les automobilistes tricolores sont « 95 % à s’attribuer au moins un adjectif positif pour décrire leur propre conduite (97 %) et seulement 17 % (– 3 %) à admettre au moins un défaut ». Sacrés Français !
 

Qui sont les conducteurs français les plus incivilisés ?

Attardons nous à présent sur les comportements en région… C’est en Provence-Alpes-Côte-d’Azur que les injures fusent le plus sur la route : 70 % s’en balancent au visage, alors que la moyenne nationale est à 65 %. À l’inverse, c’est en Normandie que l’on se montre le plus courtois. Seuls 5 conducteurs sur 10 se traitent de noms d’oiseaux ! injure volant

C'est dans le Sud qu'on s'insulte le plus...

Pour ce qui est de l’usage du klaxon, la palme est décernée à l’Ile-de-France,  65 % des conducteurs l’utilisent de manière intempestive, contre 42 % des automobilistes de Bourgogne-Franche-Comté par exemple. La moyenne nationale est à 53 %.

usage klaxon volant
On klaxonne plus souvent à Paris et dans sa région qu'ailleurs. 
doubler par la droite
En région Pays de la Loire, on ne double que peu par la droite.

L’automobiliste francilien se distingue aussi par sa très grande faculté à doubler par la droite. Près de 5 conducteurs sur 10 sont adeptes de la pratique, contre 11 % dans les Pays de la Loire. La moyenne française est à 26 %. 

Descendre de voiture pour s'expliquer
Descendre de voiture pour s'expliquer est une spécialité francilienne !

Comme le dit l’adage : « Jamais deux sans trois ». Paris et ses environs arrivent aussi en tête des régions où l’on descend le plus de sa voiture pour s’expliquer. Deux fois plus d’automobilistes franciliens s’adonnent à cette pratique que dans le Grand-Est.
Enfin, en Bretagne, on s’est fait une spécialité de coller délibérément le conducteur qui énerve. Ainsi, 44 % sont coutumiers du fait, contre 25 % des habitants du Grand-Est (moyenne nationale : 33 %).

 

incivilité au volant carte france
Carte de France 2021 des régions où les incivilités au volant sont les plus nombreuses. Cliquez pour zoomer.

 

Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Tabutcher Le 25/05/2021 - 11:54
French drivers are consistently dangerous behind the wheel, according to a new study on European behaviour on the road. As families gear up for the summer holidays, Vinci, the company that commissioned the report, has warned that too many risks are being taken, particularly in relation to fatigue, speeding and distractions with mobile devices.
Clinmiro Le 23/05/2021 - 10:25
C'est vrai que la tendance naturelle est de se considérer soi-même comme bon conducteur... toutefois, comme je roule quasi constamment avec mon épouse à côté de moi, j'ai une partenaire plutôt impartiale qui relève les fautes des autres conducteurs, trices... celles-ci, par exemple, sont les championnes de l'entrée sur autoroutes à 60kmh et plutôt que de rester et accélérer sur la voie d'accès, se précipitent sur l'autoroute, quitte à forcer ceux qui arrivent à freiner brutalement... oui elles n'ont pas l'exclusivité de cette connerie... mais elles ont incontestablement la palme et c'est une femme qui le dit !
PhilCO Le 23/05/2021 - 08:49
incivilités, manque total d'éducation, ou bêtise tout simplement : le comportement automobilistique accompagne l'évolution - involution ! - de la société... En 'conduite accompagnée' je vais apprendre à mes petits-enfants les bons comportements sur la route un volant entre les mains. Conduire c'est aussi "se conduire "; long apprentissage bien au-delà du fameux permis ! Distances, manœuvres douces ( freinages anticipés CLIGNOTANTS ! etc...) équipement en boîtes de vitesses automatiques favorise la conduite 'coulée' et économie de la jambe gauche aux multiples arrêts.. je m'étonne que les micro-caméras n'aient pas envahi nos véhicules ;-/// Et les compagnies d'assurances auraient surement quelques rôles à jouer...
Voir tous les commentaires (4)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...