Radars mobiles. Les futurs appareils bientôt installés
habillage
banniere_haut

Radars mobiles. Les futurs appareils bientôt installés

La grande vague de modernisation des radars s’accélère. Parmi les trois grandes familles de matériels en service, L’argus vous révèle, après les radars fixes, les principales évolutions qui concernent les radars mobiles. Prochain volet : les radars déplaçables... 

Par Pascal Pennec
Publié le

Une nouvelle génération de radars mobiles s'apprête à débarquer sur nos routes.

FrançoisT

Après avoir été très actifs, les radars mobiles ont beaucoup perdu de leur superbe, même ceux « externalisés », c’est-à-dire ceux confiés aux chauffeurs de sociétés privées. Mais leurs successeurs sont bel et bien dans les tuyaux. Revue de détails...

Le retour du hibou

Media Image
Image

Le radar hibou tel qu'on le connait va laisser sa place à une nouvelle génération d'appareils.

Gendarmerie

  • L’ancien > ETED : équipement de Terrain Embarqué/Débarquable
    Surnommé le hibou, ce Mesta 210C (comme les ETF, équipement de terrain fixe) s’utilise uniquement voiture à l’arrêt par un policier ou un gendarme, soit directement depuis le coffre du véhicule, soit placé sur trépied au bord de la route (voiture banalisée éventuellement camouflée). Il était question que l’ETED soit remplacé par l’ETM : Équipement de Terrain Mobile, ces voitures qui contrôlent tout en roulant (voir ci-dessous). Mais l’animal n’a pas dit son dernier mot puisque le parc de 501 machines a finalement été reconduit dans son intégralité pour cette année. Et il paraît maintenant logique qu’il soit maintenu en service jusqu’à l’arrivée (fin 2023 ?) de son successeur.
  • Son successeur > ETFO : équipement de Terrain des Forces de l’Ordre
    Le cahier des charges de ce nouveau matériel n’est pas encore connu, mais l’ETFO fonctionnerait toujours depuis le coffre d’un break banalisé des policiers ou gendarmes, ou débarqué (y compris en surplomb de la route), tout en offrant la panoplie d’un radar moderne. À savoir autocalibration (plus besoin de réaliser le fastidieux jalonnage avant chaque opération de contrôle), multi-cibles pour contrôler tous les véhicules en même temps dans les deux sens de circulation, fonction discriminante voiture/camion, etc. Techniquement, il existe déjà au moins deux matériels pouvant répondre à l’appel : l’Idemia Mesta Mobile et le Parifex Nano-Cam.
Media Image
Image

Parifex Nano Cam

Pascal Pennec

Media Image
Image

Radar Idemia Mesta Mobile

FrançoisT

  • Son successeur bis > ETMC :équipement de Terrain MotoCyclette
    Il est question de décliner une version destinée aux motards policiers et gendarmes de l’ETFO. Toutefois, en dehors de cette appellation administrative déjà ancienne dénichée dans des documents officiels, aucune confirmation de ce projet n’a encore filtré.

Les voitures radars mobiles

  • L’ancien > ETM : équipement de Terrain Mobile
    Appelé au début radar mobile pour le distinguer du mobile pas mobile (le hibou ETED), ce matériel Gatso Millia, qui contrôle en roulant la vitesse de tous les véhicules qui passent dans son champ, est appelé à être maintenu en service encore plusieurs années maintenant qu’il a été décidé de confier à des prestataires privés la conduite des 400 “fameuses“ voitures. La priorité est de continuer de remplacer les plus kilométrées par des véhicules neufs, en réutilisant, après adaptation, le matériel auparavant piloté par un policier ou un gendarme. Ce lent redéploiement vers le privé, entamé en 2018 en Normandie, s’étend progressivement à toutes les régions, département par département, et devrait être bouclé fin 2023 en France métropolitaine uniquement.
Media Image
Image

Les radars mobiles sillonnent la France avec des conducteurs privés à bord.

DR

  • Son successeur > ETMFO : équipement de Terrain Mobile des Forces de l’Ordre
    Rien n’a encore filtré de ce projet déjà ancien, envisagé probablement avant que ne soit ensuite décidé de confier les ETM au privé. Il se concrétisera sans doute dans les cinq ans à venir avec pour priorité de moderniser le matériel de contrôle en élargissant ses fonctions au non-respect des lignes blanches ou des voies réservées, des dépassements par la droite, voire au téléphone tenu en main, etc. L’ETMFO devra surtout effacer les carences de l’ETM actuel, à savoir l’impossibilité d’opérer dans les virages serrés (tel un rond-point) ou à l’arrêt par un opérateur privé (car seul un agent est habilité à réaliser le jalonnage).
Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours