Rappel Honda Jazz. L’aide au freinage d’urgence potentiellement défectueuse 
habillage
banniere_haut

Rappel Honda Jazz. L’aide au freinage d’urgence potentiellement défectueuse 

Honda procède au rappel de 4 347 Jazz en France à cause d’un problème de logiciel qui pourrait entraîner l’arrêt de la caméra frontale. Cela risque ainsi de désactiver l’aide au freinage d’urgence et les autres  systèmes d’assistance à la conduite de la citadine japonaise.

Par Raphaël Desrosiers
Publié le

Comme toutes les Honda, la Jazz ne connaît pas de soucis de fiabilité majeurs, mais son électronique lui joue des tours en contraignant la marque à un rappel.

DR

Les systèmes d’aides à la conduite (ADAS pour Advanced Driver Assistance Systems) sont de plus en plus nombreux sur les voitures neuves avec pour objectif d'améliorer la sécurité routière. Depuis cet été, la réglementation européenne impose d’ailleurs la présence sur les véhicules nouvellement homologués de plusieurs dispositifs comme l’aide au maintien de trajectoire, un limiteur/régulateur de vitesse « intelligent » ou le freinage automatisé. Toutes ces nouvelles aides sont possibles grâce à des capteurs, caméras et logiciels embarqués, qui peuvent être, comme tout matériel électronique et informatique, autant de sources de pannes plus ou moins immobilisantes.

Problème logiciel sur la Jazz

La Honda Jazz et sa variante Crosstar connaissent précisément ce type de difficultés puisqu’une « perturbation de la communication entre deux unités de traitement qui actionnent le système de freinage d’atténuation de la collision peut faire en sorte que la caméra grand angle avant ne fonctionne pas correctement après le démarrage du véhicule, ce qui augmente le risque d’accident » pour reprendre les termes de l’alerte postée sur le site Safety Gate. Contacté par L’argus, Honda précise que les deux unités de traitement en question sont le processeur de reconnaissance des véhicules et objets et celui qui calcule les accélérations / décélérations. La passerelle entre les deux peut être défectueuse et désactiver la caméra avant, ce qui rend les ADAS inactifs. Près de 4 347 Jazz et Jazz Crosstar sont concernées en France par ce rappel. Celui-ci consiste en une simple mise à jour logicielle gratuite qui immobilise le véhicule pendant environ 2h30 en concession. 

Media Image
Image

La Jazz Crosstar est logiquement aussi concernée par cette campagne puisqu'il s'agit de la même voiture, le look de SUV en plus.

DR

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours