Rappel Renault Espace 5. Encore un becquet qui peut s'envoler.

voir les photos
renault espace 5 avant restylage hayon
Toute la production de la cinquième génération de Renault Espace peut voir la partie supérieure de son becquet s'envoler.

Après la Mégane 2, puis la Clio 4, une troisième Renault est encore victime du syndrome du "becquet qui s'envole". La cinquième génération d'Espace va ainsi devoir repasser à l'atelier pour procéder à une vérification de cette pièce, voire à son remplacement s'il s'avère nécessaire.

Jamais deux sans trois ! Voilà un adage que Renault ce serait bien passé. Mais après la Mégane 2, puis la Clio 4 dans ses versions sportives GT et RS, un troisième modèle de la marque voit son becquet de hayon se faire la malle. Cette fois, il s'agit de la cinquième génération de l'Espace, qui fait aujourd'hui l'objet d'un rappel officiel pour ce problème. Et l'intervention arrive une nouvelle fois assez tard, puisque l'intégralité de la production de ce monospace, commercialisé depuis 2015, est susceptible d'être concernée par ce phénomène qui peut s'avérer dangereux.

 

Les propriétaires avertis par courrier 

becquet renault espace 5 rappel
Un rappel est organisé par le constructeur pour vérifier cette pièce aérodynamique, et procéder à son remplacement lorsque c'est nécessaire.

Tous les propriétaires sont invités à repasser par l'atelier pour faire vérifier la peau du becquet (sa partie supérieure) et procéder à un remplacement de cette pièce aérodynamique si elle risque réellement de s'envoler. La structure de cet élément est en effet mise à rude épreuve par l'affleurement entre le becquet et le hayon, engendrant parfois la rupture de la soudure de la peau. L'opération, qui peut durer jusqu'à près de deux heures, sera prise en charge par le constructeur et les clients sont informés par courrier recommandé. Mais si vous avez acheté votre Espace en occasion et que vous ne recevez rien dans les prochains jours, n'hésitez pas à vous rapprocher d'un garage Renault.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
amicaljm

Quand nous lisons dans cet article : "Voilà un adage que Renault ce serait bien passé", nous nous disons : voilà une phrase dont le rédacteur se serait bien passé.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Espace