Record des prix à la pompe
habillage
banniere_haut

Record des prix à la pompe

La France n'avait pas encore connu de tels prix à la pompe, que ce soit pour le gazole ou pour le SP 95.

Par Arnaud Murati
Publié le Mis à jour le

Cédric Lecocq

En moyenne, le litre de SP95 s'est vendu 1,55€ la semaine passée, tandis que le gazole a navigué aux alentours de 1,42€ le litre. Les records de tarifs connus en juillet 2008 sont allègrement battus. Une situation plus qu'embarrassante pour tout le monde.

L'ex-candidate malheureuse à l'élection présidentielle de 2007 Ségolène Royal a donc fait savoir ce matin sur RTL qu'elle était favorable « au blocage des prix de l'essence » et que le gouvernement se devait de contrôler « les entreprises pétrolières pour savoir si elles n'ont pas trop répercuté la hausse du prix du brut sur les prix.»

Le blocage des prix de l'essence, une rengaine hélas déjà entendue maintes fois. Pour la présidente de la région Poitou-Charentes, cela devient même un leitmotiv. Que proposait-elle sur ce même sujet en avril 2011 ? La même solution. Pétroliers et gouvernants avaient alors expliqué que tout cela relevait de l'impossible.

Pour Christine Lagarde, alors ministre de l'Economie, il était hors de question de priver les caisses (vides) de l'Etat du moindre denier fiscal. Les pétroliers y avaient vu quant à eux un système techniquement difficile à mettre en place, et de nature à pénaliser la raffinerie française...

Le blocage des prix de l'essence a déjà eu lieu en France un mois durant, en août 1990, sur décision du premier ministre Pierre Bérégovoy.



Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 27/01/2012 - 08:19
Malheureusement ce n'est pas pour tout de suite Marcel ! C'est une volonté de l'Union Européenne de rééquilibrer les taxes essence / gazole, mais ça va mettre sans doute quelques années avant d'arriver. Sur le principe, il me semble que l'idée est de taxer les carburants sur la base de l'énergie qu'ils contiennent. Vu qu'un litre de gazole contient plus d'énergie qu'un litre d'essence sans plomb, il serait logique que le gazole soit plus taxé ... ce qui n'est pas le cas en France. Ce serait donc un juste rééquilibrage, d'autant plus que le gazole s'avère nettement plus polluant que l'essence en ville (microparticules, mais surtout NOx), même si ce carburant continue à être intéressant pour les longs trajets autoroutiers.
un pseudo libre Le 26/01/2012 - 14:43
J'ai appris qu'en juillet la taxation du gazole routier va changer et qu'on peut donc s'attendre à une forte augmentation de son prix!
un pseudo libre Le 22/01/2012 - 09:39
Personnellement, je m'indigne aussi des prix à la pompe. Je trouve que c'est trop facile de répercuter les hausses de cette façon car au final, ce sont toujours les mêmes qui payent. L'état engrange plus d'argent, les compagnies pétrolières font des bénéfices à 10 chiffres et nous, devons nous serrer la ceinture pour payer nos transports. Je ne suis pas d'accord avec Matt qui dit que nous n'avons pas une attitude responsable. A contraire, je pense que les comportements ont beaucoup évolué. On roule moins vite pour consommer moins, achetons des voitures moins énergivores mais au final, ce sont des économies de bout de chandelle car la courbe de cesse de grimper. Nos déplacements sont de plus en plus comptés mais aussi de plus en plus nécessaires. Dans mon cas, je suis passé au superéthanol, fais du covoiturage avec mes collègues quand cela est possible et j'ai encore la chance de ne pas travailler à 50 bornes de mon lieu de travail et pourtant, je n'ai pas l'impression de faire des économies, au contraire. Et puis cette idée de toujours nous faire payer plus pour notre "bien", je trouve cela très primaire. C'est comme augmenter le prix des cigarettes pour faire reculer le cancer, ou taxer les sodas pour contrer l'obésité...ce discours là je n'y crois pas mais visiblement, ça a fait écho chez certains. Bref, j'espère comme tout le monde que les prix vont baisser mais sans vraiment y croire sauf peut-être à l'aube des présidentielles alors que mes besoins sont eux, à présent incompressibles...
Voir tous les commentaires (14)