Réforme du permis de conduire : premier bilan Aller au contenu principal
habillage
banniere_haut

Réforme du permis de conduire : premier bilan

La réforme du permis de conduire qui s'étale sur trois ans vient de fêter sa première bougie. Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat aux Transports dresse un bilan positif. Est-ce le cas ?

Par Christophe Bourgeois
Publié le Mis à jour le
"Nous avons voulu rendre le permis de conduire moins long, moins cher et plus sûr", a présenté Dominique Bussereau, Secrétaire d'Etat aux Transports, lors du premier bilan de la réforme du permis de conduire, commencée l'année dernière et qui durera trois ans. "Nous avons mené cette année des chantiers de taille : réduction des délais d'attente de passage à l'examen de deux mois dans 80 % des départements, renforcement des aides de l'Etat, ou encore modernisation du code et de la grille d'évaluation de l'épreuve pratique."
 
Pour réduire les délais d'attente, le gouvernement annonce avoir recruté 35 inspecteurs supplémentaires, ouvert les examens sur des centres situés dans un département voisin et débloqué des places d'examen le samedi.
 
Hugues Lefèvre est circonspect sur ces déclarations. Ce patron de six auto-écoles, situées dans le Nord, la Seine-Maritime et le Calvados, reconnait que certains délais d'attente ont été en effet réduits, "mais cela dépend énormément des départements." Des cas concrets ? Dans le Calvados, il ne faut plus que 6 jours, mais dans le Pas-de-Calais, le délai passe à six semaines.
 
Quant aux examens le samedi, il s'étonne. "Dans le Calvados, je n'ai eu l'année dernière qu'un seul samedi disponible pour les examens, sur tous ceux promis". Pour quelle raison ? Il semblerait que certains inspecteurs rechignent à travailler le samedi, malgré le paiement d'heures supplémentaires.
 
Concernant le permis de conduire plus sûr, "Enfin", serait tenté de dire Hugues Lefèvre. "Cela fait 20 ans que la profession réclamait ces modifications".  Les questions du code ont été reformulées et l'examinateur note désormais l'ensemble de la conduite lors de l'examen pratique et non plus point par point. "Cela permet d'avoir un examen plus juste. Avant l'examinateur pouvait sanctionner quelqu'un sur une seule et unique faute, alors que la conduite est désormais jugée dans son ensemble".
 
Pour rappel, 700 000 personnes passent leur permis de conduire chaque année. Le taux moyen de réussite varie selon les départements. Pour le code, la moyenne nationale est de 68 % et 53 % pour la pratique. Mais à Paris, il tombe 38 % pour la pratique alors qu'en Mayenne (53), il est de 87 %.
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
imoison973 Le 04/02/2011 - 14:41
dans le nord il faut attendre 12 mois pour repasser son permis, je suis outré vive les nouvelles mesures, aprés ils vont se plaindre que les gens roulent sans permis!!!!!!!! il faut arréter der mentir aux gens
djcebri132 Le 12/01/2010 - 17:47
Plus rapide ok Plus sur ca c'est sur quand on roule a 30km/h et qu'on s'engage a un pénible 70km/h sur l'autoroute. ( j'appels ca etre un gros danger or les 3/4 des moniteurs aprennent cette conduite ) Dans la vie il faut se faire ca formation tout seul freinage d'urgence, manoevres d'evitements, conduite sur chaussé glissante. ( dans certains pays cettes formations est incluses et est tres utiles )
Voir tous les commentaires (2)
Allez encore plus loin

Retrouvez l’ensemble des publications de L’argus, l’expert de l’automobile au service
des particuliers et des professionnels depuis 1927...