Vous êtes ici :

Vidéo Renault Alpine A110-50 : désir d'avenir !

Vidéo Renault Alpine A110-50 : désir d'avenir !

Disparue en 1995 avec l'A610, la marque Alpine va renaître. Renault l'a promis. En attendant l'arrivée d'une digne héritière de la berlinette A110 qui fête cette année son cinquantenaire, ce concept-car haut en couleur occupe le terrain. Encore un peu de patience...

Fini les thèses échafaudées par les journalistes comme par les passionnés qui attendaient désespérément une renaissance. Cette fois Alpine est vraiment de retour !

C’est d’ailleurs écrit en toutes lettres sur le concept-car Alpine A110-50, juste sous le logo Renault. Un patronyme on ne peut plus clair qui célèbre les cinquante ans de l’A110, la berlinette originelle, le modèle fondateur de la marque.



Essai transformé

Renault avait à plusieurs reprises envisagé le retour d’Alpine. Une étude de rentabilité a même été menée sur la base technique d’une Nissan 350Z.

Mais la marque française n’a pas le rayonnement mondial de Nissan qui commercialise ses modèles sur tous les continents.

A l’époque le volume des ventes d’une telle Alpine n’aurait pas été suffisant.

Cette fois il semblerait que Renault ait trouvé la bonne équation commerciale, même si le modèle de série dont l’arrivée en concession n’a pas encore été fixé, n’aura rien de commun avec cette étude de style très typée compétition.

Pour le moment place à la passion et aux sensations.



Le sport d’abord 

Ce concept fait dans le spectaculaire, tant au niveau esthétique que mécanique.

Son style dérivé de celui de l’étude DeZir dévoilé en octobre 2010 au Mondial de Paris, a été affuté. Le designer Yan Jarsalle - qui est l’auteur des deux concepts et accessoirement de la Clio IV - a forcé le trait.

Les deux bossages sur le capot évoquent immédiatement les projecteurs longue portée de l’A110 originelle.

C’est la seule concession à son aïeule car cette étude mais ne verse pas dans le rétro design, mais semble tout droit sortie du dessin animé Cars !

Comme il s’agit d’une vraie voiture de course (châssis tubulaire de Mégane Trophy avec V6 de 400 ch), cette Alpine A110-50 est dotée d’appendices aérodynamiques pour améliorer son efficacité, comme ceux sous les bas de caisse de manière à générer un effet de sol ou le spectaculaire aileron.



Et la suite ?

Si Renault à bel et bien promis le retour d’une Alpine de série, sans pour l’instant donner d’échéance, cette auto n’aura rien de commun avec ce concept.

Si ce n’est sans doute la couleur baptisé bleue carbone, une évolution contemporaine du bleu Alpine. Mais aujourd’hui le roadster à moteur central revient à la mode.

Alfa Romeo ne cache pas l’arrivée d’une future 4C à l’horizon 2013, Audi nous prépare via de nombreux concept car, à l’arrivée d’une R4 et Porsche envisage de descendre en gamme avec un modèle qui prendra la relève de la 914 des années 1970.

Une Alpine dans la gamme Renault n’est donc plus aujourd’hui une hérésie…. Mais il s’agira plutôt d’une modèle plus typé rallye et abordable -comme le fut la berlinette à son époque- qu’un monstre de circuit.
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
  • Renault Alpine A110-50
  • A110-50
  • Alpine
  • concept car Renault
Commentaires
Voir tous les commentaires (12)
nabilbenseddik097

la critique est facile,et au lieu de parler pour rien dire tu n as qu a t en construire une

un pseudo libre

oua elle est trop classe

un pseudo libre

les gens sont des gros imbéciles ils ne devraient pas approuver cette voiture à la noix ... Je ne vois pas du tout le rapport avec une berlinette d'un point de vue esthétique ( il existe des designs non-officiels très très crédibles par rapport à cette bétises immonde sortit de l'esprit des gens de renault), ensuite il est vrai qu'ils doivent mettre le logo alpine, d'un point de vue méca c'est vraiment nul à chier !!! une berlinette c'est 600 maxi avec un ptit moulin qui dépasse pas 2.0L, là on a un char d'assaut moche qui doit faire 1.5T sur châssis avec un gros V6 ?????? c'est quoi ce délire ??? Si il ne corrige pas tout ça je souhaite de tout coeur que ce soit un fiasco gigantesque, laissons en paix les marques Alpine et Gordini, pas besoin de salir plus leur illustres mémoires.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Alpine-Renault