Renault. Voici la Mégane eVision et la Dacia Spring 100% électrique
habillage
banniere_haut

Renault. Voici la Mégane eVision et la Dacia Spring 100% électrique

A l'occasion de l'événement eWays, Luca de Meo (patron Renault) a dévoilé la version définitive de la Dacia Spring électrique ainsi que de la Mégane eVision qui n'est autre qu'un petit SUV électrique qui sera commercialisé début 2022. Retrouvez les temps forts de cette présentation.

Publié le Mis à jour le

Les Renault Mégane eVision et Dacia Spring 100% électrique lors de la présentation Renault eWays.

C'est le grand jour pour Renault ! Ce 15 octobre 2020, lors d'une présentation d'envergure, le constructeur a révélé ses projets pour l'avenir. Luca de Meo, le nouveau patron de la marque au losange, en a profité pour révéler plusieurs nouveautés, parmi lesquels deux modèles 100% électrique. Revivez cette présentation en direct en vidéo et découvrez les détails sur les modèles en descendant dans la page.

17h06 - "Nous avons su prendre le tournant de l'électrique, il y a 10 ans, et nous étions alors des précurseurs " a détaillé Luca de Meo, le nouveau patron de Renault, lors du sommet Renault eWays. 350 000 véhicules électriques du losange ont été vendus dans le monde. La gamme se compose de 8 modèles différents, de la Zoe au Master.

17h07 - La Renault Zoe fait partie des deux voitures les plus vendues dans le monde, derrière la Tesla Model 3. C'est la meilleure vente européenne en 2020.

17h08 - "D'ici 2022, tous nos nouveaux modèles auront une version électrique ou électrifiée. Dans 5 ans, 50% des véhicules du marché seront électriques ou hybrides. Nous continuerons également les véhicules à hydrogène."

17H09 - Luca de Meo souhaite que le groupe relève l'objectif du "bilan 0 carbone" d'ici 2050 en Europe. "Sur le court terme, d'ici 2030, nous prévoyons de réduire de 50% nos émission de CO2 par rapport a 2010" a expliqué le dirigeant. Aujourd'hui, 30% de nos nouveaux véhicules de la marque au losange sont constitués de matériaux recyclés. Donner une seconde vie aux batteries constitue également un enjeu important pour la marque. 

17H15 - Le concept Mégane eVision présente le style des futurs modèles Renault. En 2022, la nouvelle Mégane sera électrique. Renault investit sur ce segment, car c'est "le plus porteur en Europe avec 100 millions de clients à l'heure actuelle, sous nos latitudes" explique Luca de Meo.

17h20 - Dacia a l'habitude de surprendre le marché. "Il y a 15 ans notre première révolution s'est appelée Logan" détaille Denis le Vot, le directeur régions, commerce et marketing du Groupe Renault. "Il s'agissait alors de produire une voiture robuste, compacte, moderne et accessible à tous y compris aux acheteurs de véhicules d'occasion."

17h21 - Avec la Logan, puis le Duster, Dacia a connu un phénoménal. Ces 15 dernières années, le constructeur a écoulé 6,8 millions de véhicules dans 44 pays.

17h25 - "Notre 3e révolution commence aujourd'hui avec la Dacia Spring Electric. Nous répondons à un besoin auquel personne n'avait répondu jusqu'alors". détaille le directeur marketing.
 

Renault Mégane eVision

 

Renault Mégane eVision
Voici la Renault Mégane eVision, 100% électrique. La version de série du modèle doit être présenté d'ici la fin de l'année 2021.
Renault Mégane eVision arrière
Le concept Renault Mégane eVision préfigure un futur SUV urbain avec 450 km d'autonomie.

Ne l’appelez plus BCB, mais Mégane eVision. Cette nouvelle création des ateliers de design Renault est un crossover, comprenez un mélange de berline et de SUV, dans le même esprit que la récente Citroën C4. Son style apparait déjà très abouti. Si le modèle est 15 cm plus petit que la Mégane traditionnelle (4,36m), il profite d’un empattement de 4 cm plus long. De quoi augurer d’une belle habitabilité dans un modèle à peine plus grand qu’un Captur (4,23m) ! Elaboré sur la nouvelle plateforme CMF-EV, inauguré par le Nissan Ariya, le showcar embarque un moteur de 217 ch et une batterie de 60 kWh. Avec ses 1 650 kg, il revendique un 0 à 100 km/h en moins de 8 sec. La version de série présentée fin 2021 devrait être moins véloce. Question autonomie, Renault parle de 450 km. A noter que le modèle sera produit sur les chaînes de l'usine de Douai (59) et que le "e" doré à la fin de Mégane symbolise le côté haut de gamme de la technologie électrique qu'elle embarque.

A LIRE. Renault Megane eVision (2020). La future compacte électrique
 

 

Dacia Spring

Dacia Spring
Voici le Dacia Spring dans sa version de série, sans les autocollants de l'offre d'autopartage Zity. Un modèle qui devrait s'afficher autour de 10 000 €, bonus déduit.
Dacia Spring concept
La version de série de la Dacia Spring développera 44 ch. Sa batterie de 26,8 kWh lui permettrait de revendiquer plus plus de 200 km d'autonomie (cycle WLTP).

Ne vous y trompez pas, c’est bien la version de série du Dacia Spring que vous avez sous les yeux ! Difficile de distinguer les deux moutures, tant elles sont proches. Avec ce modèle 100% électrique, le premier au sein de sa gamme, Dacia entend casser les codes. Le constructeur roumain va se positionner sur un marché en plein expansion avec un petit véhicule (3,73m) très habitable (300L de coffre) à un prix défiant toute concurrence. On parle de 15 000 €, hors bonus. Dacia a à cœur de rendre la technologie électrique accessible à tous. Calquée sur la Renault K-ZE, déjà commercialisée en Chine, la Spring profite de la même motorisation à savoir électromoteur de 33 kW (soit 44 ch) alimenté par une batterie de 26,8 kWh. Autonomie revendiquée : 225 km (cycle WLTP). Mieux que la Renault Twingo Electric ! La Dacia Spring est attendue en concession au printemps 2021. C'est sous la forme d'un véhicule en auto-partage que le modèle se familiarisera avec le public. Une version Cargo sera également proposé pour les professionnels.

A LIRE. Dacia Spring (2021). Voici la citadine électrique à 10 000 €
 

 

Renault Captur E-Tech et finition R.S. Line

Du nouveau sous le capot du Captur ! Pour compenser la perte prochaine de son moteur diesel, Renault renforce ses effectifs avec des motorisations électrifiées. Outre la déjà connue version hybride rechargeable (E-Tech Plug-in Hybrid), le SUV urbain s’offre une version hybride plus modeste (la même que la Clio) et surtout moins chère. Le ticket d’entrée de cette version E-Tech de 140 ch pourrait se situer autour des  26 000 €, contre plus de 34 000 pour la version à brancher sur une prise. Autres nouveautés dans la gamme : l’arrivée d’un alterno-démarreur de 48V sur les 1.3 TCe 140 et 160 pour abaisser les consommations et le lancement d’une finition R.S. Line au style plus sportif. Celle-ci dispose de badges spécifiques, de boucliers avant et arrière redessinés et des jantes en alliage exclusives. 

A LIRE. Renault Captur. Version hybride E-Tech et finition sport RS Line
 

Renault Captur E-Tech RS Line
A l'intérieur, le Captur RS Line bénéficie d'un ciel de pavillon noir, d'une sellerie spécifique et d'un pédalier alu.
Renault Captur E-Tech RS Line
Cette finition RS Line se repère à ses deux canules d'échappement et à ses boucliers spécifiques.

Renault Mégane berline E-Tech Plug-in

Renault Mégane E-Tech Plug In
Après le break, la berline. Voici la Mégane E-Tech Plug-In Hybrid.

La Mégane s’offre à son tour une motorisation hybride rechargeable. « Ce n’est pas nouveau ! », allez-vous me répondre. Et bien si, car cette fois on ne parle pas plus du break, mais de la berline. Au tour de la compacte de profiter du 4-cylindres 1.6 atmosphérique épaulé par deux moteurs électriques, pour une puissance totale de 160 ch. Autonomie revendiquée en 100% électrique : 50 km (WLTP). De quoi toujours profiter du bonus à l’achat à son arrivée en mars 2021, mais avec une prime à déduire un poil moins avantageuse (1000 €). Il faudra débourser 38 300 € pour rouler en Renault Mégane E-Tech Plug-In Hybrid, c’est 1000 € de moins que le break.

A LIRE. Renault Mégane rechargeable (2021). Après le break, la berline hybride

 

Renault Arkana

Renault Arkana SUV coupé
Le Renault Arkana a reçu quelques modifications de style comparé aux modèles déjà commercialisés en Russie et en Corée du sud.

Renault aura finalement cédé. L’Arkana, son SUV coupé, rejoindra bel et bien les concessions européennes. Lui qui a déjà commencé une carrière en Russie et en Corée du Sud (sous le badge Samsung) débarquera en France dans le courant de l’année 2021. Avec ses 4,57m de long, le modèle se placera dans la gamme entre le Koleos et le Kadjar. Il donnera le change aux BMW X4, Audi Q3 Sportback et Mercedes GLC Coupé. Installé sur la même base technique que les Clio 5 et Captur 2 ( plateforme CMF-B), l’Arkana reprend aussi leur aménagement intérieur. Les versions les plus huppées recevront compteurs numériques (10,2’’) et écran tactile vertical (9,3’’). Quant à l’habitabilité ? Elle s’annonce bien meilleure que sur le Captur avec un espace aux jambes 8 cm plus conséquent. Sous le capot, le SUV-coupé pourra compter sur le 1.3 TCe de 140 ch (micro-hybride) et une version hybride (non-rechargeable) de 140 ch, également. Un 1.3 TCe 160 ch (micro-hybride) complètera le catalogue. Pas de transmission intégrale au menu.

A LIRE. Renault Arkana (2021). Photos et infos sur la version française
 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours