Vous êtes ici :

Renault Espace V (2015) : nos révélations sur le nouvel Espace

Le nouvel Espace V a été présenté au Mondial de l'Automobile à Paris.
Le nouvel Espace V a été présenté au Mondial de l'Automobile à Paris.

On attendait un SUV nommé X-Space, mais le nouveau Renault Espace V est un monospace à l'allure juste un peu plus sportive que son prédécesseur. Renault aura mis 12 ans pour mijoter une recette guère différente. Cela illustre la problématique du remplacement d'un modèle phare.


Article mis à jour le 2 octobre 2014Découvrez les premières photos officielles du nouvel Espace en direct depuis le Mondial de l'automobile 2014.

******

Le capot plat positionné plus haut et la cassure de la ligne avec le pare brise éloignent l'Espace de la silhouette monospace. Une page se tourne.
Le capot plat positionné plus haut et la cassure de la ligne avec le pare brise éloignent l'Espace de la silhouette monospace. Une page se tourne.

Dévoilé au Mondial de Paris en octobre 2014 puis commercialisé au printemps 2015, l’Espace V est prêt. Voici en avant-première des informations exclusives sur le représentant du haut de gamme Renault.

Cette cinquième génération sera moins fun qu’annoncé initialement par le concept Initiale Paris misant sur l’esprit SUV.

A lire. Renault Djeyo (2015) : La Mégane du futur prend de l'altitude

Renault a choisi la voie de la sagesse car le client ne comprendrait pas que l’Espace s’éloigne trop de la philosophie du monospace qui fait la fierté de la marque depuis 30 ans. Finalement, le nouvel Espace calquera ses pas sur le leader européen : le Ford S-Max… né en 2006.


Pas de portes coulissantes

Avec des lignes plus tendues, une surface vitrée réduite et un pavillon fuyant, l’Espace V gagnera en allure ce qu’il perdra en habitabilité ainsi qu’en volume de coffre.

Le monospace Renault restera néanmoins fidèle aux quatre ouvrants conventionnels, il n’a pas cédé aux portes coulissantes comme le Volkswagen Sharan et son jumeau le Seat Alhambra.
L'Espace V marquera la disparition des deux formats « court » à 5 places et « long » à 7 places pour réunir les deux configurations sous une unique carrosserie longue de 4,80 m
L'Espace V marquera la disparition des deux formats « court » à 5 places et « long » à 7 places pour réunir les deux configurations sous une unique carrosserie longue de 4,80 m


Taille unique à 5 et 7 places

Une seule carrosserie d’un format d’environ 4,80 m - équivalent à celui de l’actuel Grand Espace – sera proposée. Dommage pour les adeptes du « court » (4,66 m) dont la maniabilité est plus favorable.

Une taille unique que se partageront les versions à cinq et à sept places, mais il faudra oublier la configuration à six sièges. Bonne nouvelle, tant attendus, les sièges escamotables dans le plancher sont enfin là !

Certes moins confortables sur long parcours car positionnés plus près du plancher et dotés de mousses plus fines, ils n’imposeront plus une lourde manipulation ni un stockage à l’extérieur du véhicule pour configurer la cellule arrière à sa main.


Petit diesel de 180 ch

L'Espace refond sa palette des motorisations : 1.6 dCI de 130 à 180 ch et 2.0 dCI de 200 à 240 ch.
L'Espace refond sa palette des motorisations : 1.6 dCI de 130 à 180 ch et 2.0 dCI de 200 à 240 ch.
D’un gabarit imposant, l’Espace réduira cependant la cylindrée de ses motorisations.

Ainsi, en diesel l’actuel 2.0 dCi (de 130 à 175 ch) sera remplacé par le nouveau 1.6 dCi qui proposera de 130 à 180 ch.

Au-dessus viendra un inédit 2.0 dCi à double turbo développant de 200 ch à 240 ch, un niveau de puissance équivalent à l’ancien V6 3.0.

Le 2.0 dCi sera associé à une nouvelle boîte robotisée à double embrayage EDC dotée de sept rapports. Ces nouvelles motorisations au rendement amélioré permettront de diminuer le malus trop élevé sur le modèle actuel : 900 à 2 200 € selon les versions.

Mais pour éviter complètement la taxe écologique, on ne voit pas comment  l’Espace V pourrait  échapper à l’hybridation. Renault, qui ne compte toujours pas de modèle hybride dans sa gamme,  ne dit rien encore sur le sujet. Mais l’Espace est loin d’avoir livré tous ses secrets…


Quatre roues directrices

L'Espace V adoptera les quatre roues directrices étrennées par les Laguna berline et coupé auxquelles il associera un amortissement piloté.
L'Espace V adoptera les quatre roues directrices étrennées par les Laguna berline et coupé auxquelles il associera un amortissement piloté.
Contrairement à ce que pourraient laisser penser ses discrets atours de SUV (sabot sous les boucliers, arches de roue proéminentes, capot haut et en rupture avec la ligne du parebrise) l’Espace ne disposera pas d’une transmission intégrale, trop lourde, trop énergivore et dont la technologie n’est plus maîtrisée par Renault.

En revanche, il reprendra à son compte les quatre roues directrices étrennées par les Laguna berline et coupé, qu’il associera systématiquement à un amortissement piloté à deux modes « Sport » et « Confort ».

De quoi le rendre plus dynamique ce que nous vérifierons lors des essais du futur Espace V et faire oublier le comportement pataud de la génération actuelle.

A noter que ce châssis ultra agile sera reconduit évidemment sur le modèle qui remplacera à la fois la Laguna et la Latitude et qui se nommera Atalans. Mais la future Renault Mégane (2016) pourrait elle aussi en profiter sur sa finition GT.

A lire. SCOOP découvrez la future Renault Mégane (2016)


Tactile mais pas seulement

Hérité du concept car Initiale Paris (photo), un écran tactile est implanté verticalement. Les usagers d'iPad seront ravis, les habitués de l'Espace IV préféreront utiliser la commande circulaire.
Hérité du concept car Initiale Paris (photo), un écran tactile est implanté verticalement. Les usagers d'iPad seront ravis, les habitués de l'Espace IV préféreront utiliser la commande circulaire.
Le concept car Initiale Paris dévoilé en septembre 2013 au salon de Francfort a également esquissé le mobilier du futur Espace V avec un écran tactile de taille généreuse implanté verticalement au centre de la planche de bord.

Cet élément sera également présent à bord de la future Laguna, mais avec une disposition horizontale car la place disponible dans la berline familiale ne sera pas aussi importante que dans l’Espace V.

A lire. La Renault Laguna 2015 est quasiment prête

Quoiqu’il en soit, cela permettra à Renault d’entrer dans l’ère de la modernité, teintée néanmoins d’un brin de conservatisme puisque cette interface tactile sera épaulée par les commandes classiques accessibles au moyen d’un satellite situé entre les sièges, comme sur l’actuel Espace.

Cette redondance est voulue assurent les ingénieurs ergonomes de Renault. L’Espace V conserve donc le système de son prédécesseur pour ne pas perturber la clientèle. De plus, cet aménagement est celui retenu par les marques premium qu’il cible ouvertement.  


Bilan

Le nouvel Espace V reprendra le flambeau de l’actuel, il restera l’unique représentant du haut de gamme Renault après l’échec de la Vel Satis.

La marque a souhaité un changement dans la continuité afin de ne pas bouleverser une clientèle qui s’amenuise et qui à ce jour n’a pas été sensible aux propositions décalées. Le « créateur d’automobiles » en a pris note.
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (40)
jacques.dufourcet398

"L'espace 5 est sûrement pareil !" T'en sais rien il n'y a pas encore assez de recul. Cessez d'être aussi catégoriques sans savoir. J'ai jamais matraqué mon espace 4 1.9dci d'occasion il est vrai mais muni d'un vrai carnet d'entretien. Hormis le moteur qui a connu des soucis à 212000kms , mais peut on lui en vouloir, il est tjrs relativement fiable. Faut freiner un peu…. Cordialement

rucher-oree-du-bois239

Bonjour. Quel moteur pour votre 150 ch ? 2.0 L dci ou 2.2 L DCI ?

gegelili2214

j'ai essayé d'entrer 2 armoires et un buffet, mais ......

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Espace