Renault EZ-Flex : l'utilitaire du dernier kilomètre
habillage
banniere_haut

Renault EZ-Flex : l'utilitaire du dernier kilomètre

Une dizaine d'exemplaires de ce véhicule ultra-compact et électrique vont être prêtés à des utilisateurs européens, dans le cadre d'une expérimentation dite collaborative.

Publié le Mis à jour le

En 2019, une dizaine de Renault EZ-Flex vont être expérimentés en conditions réelles par différents clients européens.

La livraison urbaine (et à zéro émission) du dernier kilomètre préoccupe le monde de la logistique, les élus et l’industrie automobile au sens large (voitures, VUL, poids lourds). Pour Renault, elle prend les contours d’un véhicule, EZ-Flex, présenté comme « expérimental, électrique, connecté, compact et agile ».

Renault EZ-Flex.

Développé sur une plateforme inédite et, sur un plan bien plus avant-gardiste, sur le concept-car EZ-Pro, présenté fin 2018, l’EZ-Flex a des dimensions qui en font un véhicule on ne peut plus compact et très maniable : 3,86 m de long, 1,65 m de large, 1,88 m de haut, 76 cm de hauteur de seuil de chargement, capacité volumétrique de 3 m3, charge utile de 250 kg, rayon de braquage de 4,50 m. Le modèle a été conçu pour pouvoir recevoir différents modules à l'arrière, correspondant aux activités des utilisateurs (fourgon, plateau-benne, modules de caisse...).

Précisons qu'il s'agit bien d'un utilitaire N1, pas d'un quadricycle. A l'intérieur, l'agencement du poste de conduite, dont nombre d'éléments ont été puisés dans la banque d'organes maison, ne dépareille pas de l'univers automobile et donne une réelle envie de conduire cette micro-fourgonnette.

 

Autonomie de 150 km

La puissance du moteur électrique est pour l’instant tenue secrète. Tout juste sait-on que les batteries ont une autonomie maximale annoncée à 150 km. Une valeur suffisante pour un usage en ville. Renault rappelle à ce sujet que la moyenne kilométrique des livraisons urbaines est de 50 km par jour.

Le tableau de bord du Renault EZ-Flex.

 « Une dizaine de Renault EZ-Flex seront prêtés en Europe à des professionnels, entreprises, villes ou collectivités, précise la marque. Cette expérimentation devrait durer deux ans environ. » En France, La Poste, grand compte chez Renault, devrait compter parmi ces partenaires.

Le constructeur inaugure de fait « une nouvelle approche collaborative, innovante et inédite pour cerner au mieux les enjeux de la livraison du dernier kilomètre ». En effet, grâce à de multiples capteurs et à la remontée, en temps réel ou une fois par jour, des données collectées (géolocalisation, kilométrage, vitesses, arrêts, ouverture des portes…), Renault pourra « appréhender la réalité des usages au quotidien » et, de concert avec les professionnels utilisateurs, « concevoir des véhicules mieux adaptés aux évolutions de la logistiques urbaine ».

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours