Renault Fuego. Retour en grâce d'une voiture à vivre... longtemps !
habillage
banniere_haut

Renault Fuego. Retour en grâce d'une voiture à vivre... longtemps !

La Fuego revient en force ! Le coupé sportif à moteur turbo des années 1980 devient l'ambassadeur du service après-vente de la marque, baptisé Renault Care, dont l'objectif est que votre voiture « vive longtemps ». Quel meilleur exemple de longévité que ce modèle ayant plus de 40 ans ?

Publié le Mis à jour le

Un spot publicitaire diffusé aux heures de grande écoute met en scène la Renault Fuego. Le coupé star des années 1980 est désormais l'ambassadeur du service après-vente de la marque, baptisé Renault Care.

Star des années 1980, le coupé Renault Fuego est tombé dans l’oubli puis la raillerie dans les décennies qui ont suivi. Le coupé à bulle au losange, né sous le crayon de Michel Jardin, sous la houlette de Robert Opron, était tour à tour qualifié de Porsche 924 du pauvre ou plus ironiquement de véhicule de collection prestige dans un film « américain » tourné en France. Mais cette époque de la moquerie est révolue. Qu’on se le dise ! 
 

Fuego : la plus belle pour aller danser ?

Renault Fuego Turbo rouge
Renault a choisi une Fuego Turbo rutilante pour son film.

Depuis sa Renaulution amorcée en janvier 2021, le constructeur tricolore n’a de cesse de valoriser son patrimoine. Première salve, avec un spot publicitaire télévisé faisant la réclame de Renault Occasion – un service qui fut mis en place dès 1959 – dans un décor très soigné avec moult Renault Dauphine et le logo d’époque mis à l’honneur. 

renault fuego stries
Les stries caractéristiques de la robe de la Renault Fuego.

Seconde salve, la Renault Fuego qui traverse la ville emmenée par la chanson de Charles Aznavour La plus belle pour aller danser, interprétée par Sylvie Vartan... en 1964. Soit seize ans avant la naissance du modèle. Renault se serait-il trompé de tempo ? Pas du  tout, car cette rengaine inoubliable qui a traversé les générations, ce dont témoigne ce très court métrage, était la chanson phare du film Cherchez l'idole. Cette bande originale prend alors tout son sens. La Renault Fuego devient la nouvelle idole de la marque. Et tout particulièrement celle de Renault Care Service, anglicisme évoquant le service après-vente de la marque qui, dixit le constructeur, « doit faire vivre votre voiture plus longtemps ».


Une antithèse de l’obsolescence programmée dont on ne peut que se féliciter ! À ce titre, la Renault Fuego, qui a passé le cap des 40 ans, est l’exemple incarné de la longévité, même si de nos jours le modèle se fait plutôt rare sur nos routes. Parmi les 265 000 exemplaires produits, bien peu ont survécu. 
 

Fuego : un retour un jour dans la gamme ?

illustration future Renault Fuego Largus.fr

Le 1er avril 2021, L'argus avait publié sa vision d'une nouvelle Renault Fuego.

Sans attendre cette singulière publicité qui ne manquera pas de faire le buzz sur la Toile, la Renault Fuego nous avait inspiré une renaissance. L'argus était ainsi parti des dires de Gilles Vidal, nouveau patron du design de Renault, pour imaginer le retour du coupé en mode 100 % électrique et sportif dans la gamme, en complément de la future Renault 5 Electric de 2024.

À LIRE :

 

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
pemmore Le 05/05/2021 - 22:39
Ben j'ignorais le manque de respect de Renault face à ses clients même anciens.
VinceDK5 Le 05/05/2021 - 21:13
C'est bien beau de ressortir la Fuego du placard pour les pub, mais quand même pour trouver un silencieux d'échappement neuf sur ce modèle c'est cuit(je vis ça actuellement sur la mienne) je me dis qu'ils ont du pain sur la planche... Et effectivement, comme dit Tomtom, l'accueil de vieilles Renault dans certains garages, si c'est pas pour la troquer contre une Zoé bah...
Tomtom Le 05/05/2021 - 17:20
Tu parles, je me souviens m'être fait envoyer paître comme pas permis le jour où j'ai voulu faire réviser ma 21 Nevada chez Renault (trois garages Renault différents). Depuis je n'ai plus de Renault et je m'en porte bien.
Voir tous les commentaires (3)